Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Courts / moyens métrages

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Canal Vie diffuse la série de capsules « Bébé on part ! » de Julie St-Pierre

    Canal Vie diffuse la série de capsules « Bébé on part ! » de Julie St-Pierre

    Dès maintenant canalvie.com propose « Bébé on part ! », un guide pratique sous forme de vidéos et d’articles pour les parents qui souhaitent voyager avec leurs enfants âgés de 0 à 5 ans. Ce projet est une idée originale de Julie St-Pierre, elle aussi maman, qui assure également l’animation des capsules.

    22 mai 2018, 10h05

    71e Festival de Cannes : Julie Roy accompagne « Le sujet » à la Quinzaine des réalisateurs

    71e Festival de Cannes : Julie Roy accompagne « Le sujet » à la Quinzaine des réalisateurs

    Deuxième collaboration réalisateur/productrice entre Patrick Bouchard et Julie Roy, « Le sujet », court métrage d’animation où un corps grandeur nature se retrouve dans l’atelier d’un cinéaste d’animation, est le fruit d’un long et laborieux travail de deux ans. Après de multiples discussions avec le réalisateur de « Bydlo », la productrice de l’Office national du film du Canada a pris la décision d’accompagner le principal intéressé à travers une démarche axée sur le processus. Alors que le film est sélectionné dans la section courts métrages de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes, Julie Roy s’est entretenue avec Qui fait Quoi.

    18 mai 2018, 05h20

    71e Festival de Cannes : Sandrine Béchade pénètre dans le monde imaginaire de deux adolescents avec « Ange & Ovni »

    71e Festival de Cannes : Sandrine Béchade pénètre dans le monde imaginaire de deux adolescents avec « Ange & Ovni »

    C’est à l’édition 2016 du Festival de Cannes, alors qu’elle accompagnait « 12 semaines » de Marc-André Girard à titre de productrice que Sandrine Béchade a vu sa flamme pour la fiction, et plus particulièrement pour le court métrage, se raviver. À son retour, elle apprend que sa fille de douze ans, Lénie B. Desrosiers, élève de théâtre, a envie de jouer dans un film. De là, naît le désir de créer « Ange & Ovni », un court métrage produit par la boîte de production fondée aux côtés de Serge Desrosiers, Vital Productions. « J’avais le goût de parler de l’imaginaire qui habite tous les enfants et que l’on perd entre douze et quatorze ans », indique-t-elle à Qui fait Quoi à l’occasion de la présentation du film à Talent tout court.

    16 mai 2018, 06h20

    71e Festival de Cannes : Quentin Castellano dédie « Survivants » à sa mère

    71e Festival de Cannes : Quentin Castellano dédie « Survivants » à sa mère

    C’est au générique que nous comprenons tout. Lorsque le carton « À ma mère » apparaît, nous saisissons que « Survivants », ce court métrage écrit, produit et réalisé par Quentin Castellano, est un projet très personnel. En effet, le récit de ce film est directement inspiré de la vie de sa mère : Maryann, une jeune femme roule en voiture avec son fils vers une destination inconnue pour fuir un drame survenu plus tôt. Dans le cadre de la sélection du projet à Talent tout court lors du 71e Festival de Cannes, Qui fait Quoi a discuté avec le cinéaste.

    15 mai 2018, 03h43

    71e Festival de Cannes : Marie-Josée Saint-Pierre aborde l’aliénation parentale avec « Ta mère est une voleuse »

    71e Festival de Cannes : Marie-Josée Saint-Pierre aborde l’aliénation parentale avec « Ta mère est une voleuse »

    Pour son plus récent court métrage d’animation « Ta mère est une voleuse », Marie-Josée Saint-Pierre aborde le phénomène de l’aliénation parentale à travers la fiction. Problématique qui touche plusieurs familles et que nous commençons lentement à examiner en tant que société, ce sujet est ici perçu à travers les relations troubles entre une enfant, son père et sa mère. À l’occasion de la sélection du film à Talent tout court à la 71e édition du Festival de Cannes, Qui fait Quoi a discuté avec la réalisatrice.

    11 mai 2018, 07h20

    71e Festival de Cannes : Jérémie Saindon détermine le ton de son prochain projet avec « Phratrie »

    71e Festival de Cannes : Jérémie Saindon détermine le ton de son prochain projet avec « Phratrie »

    Réalisateur prolifique qui a fait sa marque dans la publicité et le vidéoclip, Jérémie Saindon présente son deuxième court métrage, « Phratrie », une inquiétante incursion au coeur d’un clan familial qui se prête à d’étranges pratiques. Sorte de laboratoire préparatif à un projet de long métrage, ce projet cinématographique, coscénarisé par Alexandre Soublière, a été l’occasion pour le cinéaste de définir le ton et l’ambiance qu’il souhaitait explorer. Pour souligner la sélection du film à Talent tout court lors du 71e Festival de Cannes, Qui fait Quoi s’est entretenu avec lui.

    11 mai 2018, 07h05

    71e Festival de Cannes : Sarah Pellerin s’intéresse aux codes de la masculinité avec « Mon Boy »

    71e Festival de Cannes : Sarah Pellerin s’intéresse aux codes de la masculinité avec « Mon Boy »

    Diplômée de L’inis en scénarisation, Sarah Pellerin a complété en 2016 une maîtrise en études cinématographiques à l’Université de Montréal sur les « bromances » dans les films américains. Cet intérêt l’a d’ailleurs amenée à vouloir explorer la masculinité et ses codes qui se manifestent souvent à travers une pression de la part des hommes à devoir correspondre à certains stéréotypes. C’est le sujet de « Mon Boy », court métrage produit par La Boîte à Fanny et présenté à Talent tout court lors de la 71e édition du Festival de Cannes. Qui fait Quoi a rencontré la réalisatrice.

    9 mai 2018, 07h15

    De la parité vers la diversité, Claude Joli-coeur vise la transformation interne

    De la parité vers la diversité, Claude Joli-coeur vise la transformation interne

    Alors que la SODEC et Téléfilm Canada ont annoncé des cibles de parité à atteindre pour les projets financés d’ici 2020, l’Office national du film du Canada poursuit les mêmes objectifs. Selon son président, Claude Joli-coeur, l’organisme jouit d’une plus grande agilité en tant que producteur dans la sélection des individus avec qui collaborer afin d’atteindre ses objectifs. Si des résultats se sont manifestés, c’est que l’ONF a choisi d’entreprendre des moyens concrets pour remplir ses promesses. Qui fait Quoi était présent lors de la discussion « Images de femmes et diversité » organisée par Vues d’Afrique où ces enjeux ont été abordés.

    8 mai 2018, 07h20

    Giovanni Princigalli favorise la spontanéité pour son premier court métrage de fiction

    Giovanni Princigalli favorise la spontanéité pour son premier court métrage de fiction

    Né en Italie et résidant à Montréal, Giovanni Princigalli évolue dans le cinéma documentaire depuis plusieurs années. En plus de formations et conférences qu’il donne dans plusieurs universités reconnues, il forme sa compagnie de productions Héros Fragiles en 2007. Ce n’est que onze ans plus tard qu’il propose sa première oeuvre de fiction, le court métrage « La fiancée ». Prolongement thématique de ses documentaires « J’ai fait mon propre courage » et « Les fleurs à la fenêtre », le film s’intéresse à la rencontre entre une dame italienne immigrante et celle d’une trentenaire cubaine. Qui fait Quoi a discuté avec le cinéaste à propos de ce récent projet produit en collaboration avec Chasseurs Films.

    8 mai 2018, 07h00

    Des films positifs et punchés pour la seconde édition du Festival de films féministes de Montréal

    Des films positifs et punchés pour la seconde édition du Festival de films féministes de Montréal

    Du 5 au 12 mai prochain, le Festival de films féministes de Montréal présentera sa deuxième édition. Refaisant équipe avec Marion Hubert et Anne-Julie Lalande, Magenta Baribeau décrit une programmation provenant des quatre coins de la planète et de différents circuits festivaliers. « On ne veut pas être un festival niché. On veut vraiment être un festival qui montre le travail important de cinéastes dont on n’entend jamais parler », rappelle l’initiatrice du projet en entrevue.

    3 mai 2018, 07h18


    Clarissa Rebouças cherche à présenter une autre facette de l’immigration

    Clarissa Rebouças cherche à présenter une autre facette de l’immigration

    Originaire du Brésil, Clarissa Rebouças compte déjà plusieurs courts métrages de fiction et documentaires à son actif. Sélectionnée pour la Course des régions pancanadienne, elle s’est beaucoup inspirée de la confrontation d’août 2017 à Québec entre des manifestants de droite et ceux pro-immigration pour « On va s’aimer », un court documentaire où elle braque son regard sur Karim Cissé, un individu qui s’engage à plusieurs égards dans sa communauté. « En tant qu’immigrante, je voulais montrer une autre façon de voir les choses », indique la réalisatrice en entrevue.

    3 mai 2018, 07h10

    Après « Isla Blanca », Hany Ouichou est prêt pour « Les barbares de La Malbaie »

    Après « Isla Blanca », Hany Ouichou est prêt pour « Les barbares de La Malbaie »

    Assurant les rênes de la boîte de production Art & Essai fondée par Mathieu Denis depuis le départ de celui-ci, Hany Ouichou accompagne les projets qu’il choisit de chapeauter un à la fois. « Born in the Maelstrom », court métrage réalisé par Meryam Joobeur et produit avec Sylvain Corbeil, et « Isla Blanca », premier long métrage de Jeanne Leblanc, en sont deux qui ont été retenus respectivement cette année au Gala Québec Cinéma dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction et de la meilleure interprétation féminine. Le producteur a discuté de cette plus récente production ainsi que des quelques-unes à venir.

    2 mai 2018, 06h05

    Le MUP, une expérience axée sur l’humanisme

    Le MUP, une expérience axée sur l’humanisme

    Festival humaniste cherchant à faciliter l’accès au format du court métrage, le MUP tient sa deuxième édition le vendredi 27 avril de 18h à minuit et le samedi 28 avril de midi à 3 heures. C’est au Artgang Montréal que tous et toutes pourront se réunir pour visionner 33 films, courts et très courts (6 minutes ou moins), provenant de 17 pays à travers le monde. L’initiative mise en place par six individus aux parcours complémentaires vise à confronter les arts, les points de vue et les différences culturelles. Nous avons discuté avec deux d’entre eux : Axel Brachet et Yassine Benabbou qui préfèrent laisser la place aux festivaliers et être connus par leur pseudonyme respectif, bOk et StaySaint.

    27 avril 2018, 07h20