Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Festival REGARD

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    « Destrier » de Philippe David Gagné, joute médiévale au goût du jour

    « Destrier » de Philippe David Gagné, joute médiévale au goût du jour

    Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Bande Sonimage est un OBNL visant à stimuler la création d’oeuvres pour les artistes de la région. L’organisme projetait récemment, dans le cadre du festival Regard, les courts métrages d’un quatuor de réalisateurs régionaux. Son mandat premier ? Réaliser un court film illustrant ce coin de pays, un film où le fjord, emblème du Saguenay, serait au coeur de l’oeuvre. C’est l’appel auquel a répondu le réputé cinéaste de Chicoutimi, Philippe David Gagné.

    20 avril 2017, 07h11

    DTO Films, passée maître dans l’art du vidéoclip

    DTO Films, passée maître dans l’art du vidéoclip

    Depuis sa fondation en 2011, la boîte DTO Films est synonyme dans l’industrie de créateurs de vidéoclips. C’est que les deux têtes derrière la marque, Dan & Pag – de leurs noms complets Daniel Abraham et Pierre-Alexandre Girard – considèrent la musique comme leur dada premier. « Quand on a fondé DTO Films, raconte Pag, c’était pour faire de tout, mais nous étions très rattachés à la musique. Plus le temps passait, plus nous réalisions que c’était aussi dans ce domaine que nous étions le plus performants. » DTO Films, en partenariat avec Mile Inn depuis décembre dernier, produit de trente à cinquante vidéoclips annuellement.

    19 avril 2017, 07h03

    La caméra de Philippe Arsenault immortalise un processus artistique

    La caméra de Philippe Arsenault immortalise un processus artistique

    Le plus récent court métrage de Philippe Arsenault, « Le Hibou-roc de Riopelle », se distingue de la signature habituelle du réalisateur, souvent teintée d’une touche d’humour. Situé à mi-chemin entre le film d’art et le documentaire plus conventionnel, le court métrage s’intéresse autant à l’oeuvre du célèbre artiste québécois, Jean-Paul Riopelle, qu’au procédé de la fonderie. Le tout amalgamé dans un film d’ambiance où les plans atmosphériques et contemplatifs succèdent aux images d’archive et entrevues traditionnelles. Rencontre avec le réalisateur et directeur de la photographie à Chicoutimi dans le cadre de Regard où son film était récemment en compétition nationale.

    11 avril 2017, 05h14

    La plume intarissable de Christine Doyon

    La plume intarissable de Christine Doyon

    Depuis sa formation en scénarisation à L’inis en 2012, Christine Doyon cumule les projets de réussite. Elle a notamment écrit les courts métrages « Chaloupe », une réalisation de Sophie B Jacques et « Tortellini » de Kevin Landry. Le succès de la série Web « Michaëlle en sacrament », mise en scène par Hervé Baillargeon, a particulièrement fait connaître la créatrice. Récemment dans le cadre du festival Regard au Saguenay, l’auteure accompagnait le court métrage « Retour de qualité », pour lequel elle a collaboré avec le tandem de réalisateurs Daniel Abraham et Pierre-Alexandre Girard, connu dans le milieu sous l’étiquette Dan & Pag.

    5 avril 2017, 07h00

    Les films de La Distributrice, un catalogue à son image

    Les films de La Distributrice, un catalogue à son image

    Serge Abiaad se greffait à l’équipe de La Distributrice de films peu de temps après sa fondation en 2012 par Daniel Karolewicz, mieux connu sous le nom de Dan Karo, et Laurent Allaire (Chasseurs Films). Au fil des ans, la société de distribution s’est forgé une ligne éditoriale bien précise, un catalogue de créations à son image. « Ce qui m’importe, constate le directeur général de La Distributrice, Serge Abiaad, en entrevue à Regard, c’est de travailler avec des réalisateurs qui explorent leurs propres territoires cinématographiques et qui développent un langage très particulier, mais dont les films ont une résonance très universelle. »

    5 avril 2017, 06h20

    Regard : Le premier court métrage d’Anabelle Berkani, un projet familial engagé

    Regard : Le premier court métrage d’Anabelle Berkani, un projet familial engagé

    « Apocalypse Bébés », c’est le titre imagé qu’a donné Anabelle Berkani à son premier film personnel. Première assistante à la réalisation de métier, elle admet avoir attendu trop longtemps avant d’elle-même prendre les rênes. « Je crois que toute la pression du plateau m’effrayait, admet-elle. J’ai donc écrit un film que je pourrais faire seule, pour lequel je ne dépendrais pas d’une équipe. » Évidemment, la cinéaste n’a pas confectionné ce projet sensible entièrement seule, mais plutôt avec le soutien de son cercle familial lors d’un séjour d’aventures en Gaspésie.

    31 mars 2017, 06h44

    Le court métrage, un outil de création pour le réalisateur Stéphane Lapointe

    Le court métrage, un outil de création pour le réalisateur Stéphane Lapointe

    Il est plutôt rare de voir un réalisateur bien installé dans l’industrie, effectuer un retour au format du court métrage. Ce fut pourtant le cas de Stéphane Lapointe, dont la série « Lâcher prise » à Radio-Canada réjouit actuellement les critiques et dont la filmographie comprend les longs métrages « La vie secrète des gens heureux » et « Les maîtres du suspense ». « Je veux davantage d’élans de création spontanés. Souvent, à la télé comme au cinéma, il faut attendre des années avant d’avoir le feu vert pour tourner », nous confiait récemment Stéphane Lapointe au festival Regard, où son court métrage « No Wave » a été sélectionné.

    31 mars 2017, 06h39

    Regard : « Quand je serai parti » de Justin Richard-Dostie remporte Tourner à Tout Prix !

    Regard : « Quand je serai parti » de Justin Richard-Dostie remporte Tourner à Tout Prix !

    La compétition Tourner à tout prix ! du festival Regard vise à récompenser des cinéastes canadiens qui ont tourné un court métrage sans assistance monétaire gouvernementale. Cette année, huit films étaient sélectionnés pour l’occasion et c’est le court métrage « Quand je serai parti », du jeune cinéaste Justin Richard-Dostie, qui a remporté la compétition visant notamment la découverte de nouveaux talents. Qui fait Quoi l’a rencontré à Regard au Saguenay le jour de la présentation de son court métrage.

    28 mars 2017, 07h00

    Regard : La résurrection du court métrage « Pour vrai » de Mara Joly

    Regard : La résurrection du court métrage « Pour vrai » de Mara Joly

    La comédienne, productrice et réalisatrice prolifique Mara Joly était invitée à la 21e édition de Regard afin de présenter « Pour vrai » dans le programme L’acteur-réalisateur. L’histoire derrière son court métrage « Pour vrai », qui aborde le tabou du viol au sein d’un couple, en fait une oeuvre d’autant plus pertinente à partager. En 2014, dans le cadre du Kino Kabaret annuel en marge du FNC, Mara Joly tournait « Pour vrai ». Filmé la veille de la projection en un plan-séquence à caméra fixe, le film sans censure surprend, choque et suscitait déjà les réactions à l’époque. Pourtant, ce n’est que deux ans plus tard qu’il nous sera accessible.

    24 mars 2017, 07h06



    Un baptême en or pour Émile Proulx-Cloutier, porte-parole de Regard

    Un baptême en or pour Émile Proulx-Cloutier, porte-parole de Regard

    Son tout premier court métrage « Papa » et son film « La vie commence » ont tous les deux été présentés à Regard, en plus de « Mémorable moi » de Jean-François Asselin. Ironiquement, Émile Proulx-Cloutier n’avait encore jamais mis les pieds dans la Mecque québécoise du court métrage, à son plus grand désarroi. Le comédien, réalisateur et compositeur-interprète vivra sa première visite tout en grandeur puisqu’il portera cette année l’image de Regard sur ses épaules.

    17 mars 2017, 07h30

    Fort de ses 21 ans, Regard prend de l’ampleur

    Fort de ses 21 ans, Regard prend de l’ampleur

    C’est une année grandiose pour Regard. Le festival, désormais reconnu par les Oscars, accueille pour la première fois un jury reconnu par la Fédération internationale des critiques de films qui décernera un Prix Fipresci au meilleur court métrage parmi tous les films canadiens. Les prochains lauréats des Grands prix nationaux et internationaux auront le laissez-passer nécessaire pour être en compétition lors de la prestigieuse cérémonie des Oscars en 2018. Le rendez-vous saguenéen, qui taille sa place parmi les incontournables, n’a officiellement plus rien à envier aux autres festivals de la planète. Ce dont tous ceux qui y sont déjà passés en avaient déjà la certitude.

    17 mars 2017, 07h09

    Regard : Rétrospective d’un cinéaste vétéran du court métrage

    Regard : Rétrospective d’un cinéaste vétéran du court métrage

    L’an dernier à Regard, le court métrage « La Voce » de David Uloth remportait le Grand prix national et le Prix du public. En cette 21e édition du festival de court métrage, le cinéaste se voit offrir une rétrospective de son oeuvre. Ce vendredi soir 17 mars seront projetées sur grand écran 70 minutes des films qui le représentent le mieux et qu’il a minutieusement choisies, provenant autant de ses créations scolaires que de son plus récent court métrage. Rencontre avec un réalisateur lauréat d’une cinquantaine de prix dans le monde et dont 13 de ses courts métrages ont parcouru plus de 300 festivals interplanétaires.

    17 mars 2017, 06h46