Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Dans « La traversée », Ève Saint-Louis explore le thème des relations familiales

    Dans « La traversée », Ève Saint-Louis explore le thème des relations familiales

    Produit par Objectif 9, « La traversée » est un projet qui a débuté lorsque Ève Saint-Louis pouvait profiter d’un luxe rare dans son métier d’actrice, celui du temps. Forcée au repos par une malheureuse situation, elle a pu enfin s’arrêter et donner libre cours à ses pulsions d’écriture. Désirant explorer le thème riche et infini des relations familiales, la réalisatrice a imaginé un court métrage de fiction dans lequel Chantale, une jeune étudiante rentrée de Paris, est contrainte de faire le trajet en voiture jusque chez sa mère en compagnie de son père, avec qui elle vit une relation tendue. Alors que le film connaît sa première mondiale au festival South by Southwest, Qui fait Quoi a discuté avec la cinéaste.

    1er mars 2021, 10h20

    Nicola Lemay fait le saut vers la 3D avec « Félix et le trésor de Morgäa »

    Nicola Lemay fait le saut vers la 3D avec « Félix et le trésor de Morgäa »

    À l’origine, le concept derrière « Félix et le trésor de Morgäa » avait été réfléchi comme une bande dessinée. Mais Nicola Lemay, travaillant à ce moment en tant que court métragiste à l’Office national du film du Canada, s’est finalement tourné vers 10e Avenue Productions pour développer ce projet en tant que long métrage d’animation. Sa prémisse, celle d’un garçon partant à la recherche de son père disparu sur une île mystérieuse, a été mise entre les mains de Marc Robitaille qui en a fait un récit humain et émotif.

    26 février 2021, 07h30


    Elise de Blois recrée un environnement new-yorkais des années 1990 avec « My Salinger Year »

    Elise de Blois recrée un environnement new-yorkais des années 1990 avec « My Salinger Year »

    Depuis plus de 25 ans, Elise de Blois évolue dans l’industrie audiovisuelle à titre de scripte, accessoiriste et chef décoratrice. Plus récemment, elle a agi en tant que conceptrice visuelle sur « My Salinger Year », dernier long métrage de Philippe Falardeau, produit par micro_scope et Parallel Films. Collaborant avec Claude Tremblay, qui occupait le poste de directeur artistique, la professionnelle a échangé avec Qui fait Quoi à propos de ce projet de film où une jeune femme abandonne ses études à Berkeley pour aller travailler dans une des plus vieilles agences littéraires de New York.

    24 février 2021, 07h00

    Avec « 1+1+1 », Yanie Dupont-Hébert veut créer un film multidimensionnel

    Avec « 1+1+1 », Yanie Dupont-Hébert veut créer un film multidimensionnel

    En 2019, Yanie Dupont-Hébert a été sélectionnée parmi les huit cinéastes du Programme de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour les réalisatrices. À travers les activités organisées, elle a eu la possibilité de soumettre un projet au Fonds des talents de Téléfilm Canada. Immédiatement, elle a repensé au « Roman de l’été » de Gregory Lemay, un texte qu’elle avait lu peu de temps après sa sortie et qui se prêtait parfaitement à ce type de financement. Dans l’adaptation qu’elle prépare, son premier long métrage de fiction intitulé « 1+1+1 », Yanie Dupont-Hébert veut recentrer le récit autour du personnage de Pat, une mère qui se retrouve dans un chalet, sous la neige, aux côtés de son conjoint Jan et de sa fille Flavie.

    24 février 2021, 06h40

    Avec « Noémie dit oui », Geneviève Albert veut faire ressentir le quotidien de la prostitution

    Avec « Noémie dit oui », Geneviève Albert veut faire ressentir le quotidien de la prostitution

    Pour son premier long métrage de fiction, Geneviève Albert pénètre l’univers de la prostitution. À travers « Noémie dit oui », qui raconte le récit d’une adolescente de quinze ans fuguant du centre jeunesse dans lequel elle vit depuis trois ans pour devenir escorte durant un événement d’envergure sportif à Montréal, la réalisatrice veut interroger les rouages de ce milieu. Ce monde de transactions l’intéresse depuis de nombreuses années et elle souhaite le dénoncer fermement, estimant que les échanges entre clients et prostitué.e.s représentent une forme de violence perpétrée envers les femmes et les hommes qui s’offrent contre une somme d’argent.

    23 février 2021, 06h58

    Marie Davignon adore pénétrer en profondeur dans l’univers des cinéastes

    Marie Davignon adore pénétrer en profondeur dans l’univers des cinéastes

    Ayant toujours été fascinée par le septième art, Marie Davignon a décidé de suivre sa passion après des études en sciences de la santé au cégep. C’est donc à l’Université du Québec à Montréal qu’elle effectue des études en cinéma. Au départ, la direction photo représente pour elle un grand mystère. Après un projet étudiant en Super16, elle se découvre une affection pour ce métier qu’elle continue d’exercer plus d’une décennie après sa graduation. Rencontre avec une professionnelle dont le parcours ne continue qu’à prendre de l’ampleur.

    22 février 2021, 10h20


    « L’oeil du cyclone », entre la série et les sketches

    « L’oeil du cyclone », entre la série et les sketches

    Lorsque le projet de série « L’oeil du cyclone » a été annoncé, les conférences de presse n’étaient pas encore virtuelles. Un an plus tard, Radio-Canada et KOTV ont dévoilé à la presse les trois premiers épisodes de cette série entre le sketch et la série, un projet qui avait démarré dans le secteur des variétés avant de se retrouver aux séries dramatiques et longs métrages. KOTV s’est entouré d’une importante équipe d’auteurs, dont plusieurs femmes, pour porter à l’écran la vie d’Isabelle (Christine Beaulieu), mère divorcée qui doit conjuguer avec ses trois enfants et sa carrière, entourée de sa soeur et meilleure amie (Véronique Cloutier), de sa mère (Danielle Proulx) et de son ex (Patrick Hivon), entre autres personnages qui gravitent autour d’Isabelle.

    18 février 2021, 06h56

    « Nuit blanche », un « prime time soap » produit par Pixcom pour Radio-Canada

    « Nuit blanche », un « prime time soap » produit par Pixcom pour Radio-Canada

    En 2021-2022, Radio-Canada diffusera une toute nouvelle série de 12 X 60 minutes. En fait, « Nuit blanche » se trouve dans les cartons de Pixcom depuis un an, mais la pandémie a eu raison du tournage l’été dernier. Idée originale de Julie Hivon (« Alertes », « Faits d’hiver »), le projet aurait dû être présenté l’année dernière à pareille date, souligne André Béraud, premier directeur, Émissions dramatiques et longs métrages, de Radio-Canada. La série a été financée, entre autres, grâce à une prévente en Allemagne, un modèle d’affaires de plus en plus intéressant pour la maison de production.

    16 février 2021, 07h10

    Johanne Prégent s’emballe devant les défis de « La cache »

    Johanne Prégent s’emballe devant les défis de « La cache »

    C’est le producteur Michel Gauthier qui a présenté le projet de « La cache » à Johanne Prégent. Étonnée de cette proposition, la réalisatrice a accepté de mettre en images le scénario de Katherine Dupont, un récit centré autour de Clara, une adolescente de 14 ans qui se retrouve dans la toilette de son école aux côtés de Félix, 12 ans, venu se réfugier dans la même pièce qu’elle. Abordant le thème de l’intimidation, le film se veut une histoire très sensible aux accents humoristiques. Alors qu’elle prépare le tournage à venir de ce huis clos, la réalisatrice s’est entretenue avec Qui fait Quoi.

    12 février 2021, 07h20

    Frédérik D’Amours assure de faire le pont entre « Alerte Amber » et « Alertes »

    Frédérik D’Amours assure de faire le pont entre « Alerte Amber » et « Alertes »

    Prenant le relais de Stéphan Beaudoin qui était aux commandes d’« Alerte Amber », Frédérik D’Amours se retrouve à la barre des douze premiers épisodes d’« Alertes », prolongement de la série imaginée par Julie Hivon. En plus de braquer sa caméra sur les membres de l’Escouade Spéciale pour les Personnes Disparues, le réalisateur devait façonner une vision permettant de créer un lien entre les deux séries tout en dénichant sa propre signature visuelle.

    12 février 2021, 07h20

    Katherine Jerkovic prépare le tournage de « Coyote », son second long métrage

    Katherine Jerkovic prépare le tournage de « Coyote », son second long métrage

    Trois ans après avoir remporté le prix du meilleur premier film canadien au TIFF, Katherine Jerkovic prépare le tournage de son second long métrage « Coyote » qui devrait s’enclencher à l’automne. Ce nouveau récit suit Camilo, un chef cuisinier dans la cinquantaine. Lorsque sa fille Tania, lui apprend qu’il est grand-père, ses plans sont bousculés. Il doit s’occuper de son petit-fils alors que Tania entame une cure de désintoxication. Qui fait Quoi a pu échanger avec la cinéaste à propos de ce projet, produit par 1976 Productions, qui a obtenu l’aide en production de la SODEC en mai 2020.

    12 février 2021, 07h05

    « A Brixton Tale » est présenté en première mondiale à Slamdance

    « A Brixton Tale » est présenté en première mondiale à Slamdance

    Sélectionné en première mondiale au Festival Slamdance, volet alternatif en marge du Festival Sundance qui met de l’avant les films les plus audacieux du cinéma international, « A Brixton Tale » est le premier long métrage des réalisateurs québécois Bertrand Desrochers et irlandais Darragh Carey, coproduit par le Québec, le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Allemagne.

    11 février 2021, 05h08