Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    71e Festival de Cannes : Élisabeth Desbiens développe une websérie ainsi qu’un premier long ancrés dans le monde de la danse

    71e Festival de Cannes : Élisabeth Desbiens développe une websérie ainsi qu’un premier long ancrés dans le monde de la danse

    En plus d’avoir récemment lancé sa nouvelle compagnie MOVE, une agence artistique représentant les talents de l’art en mouvement, Élisabeth Desbiens voit son plus récent court métrage « Lola & Claire », qui exprime un amour inconditionnel entre deux soeurs, être sélectionné à Talent tout court pendant le 71e Festival de Cannes. Multipliant les projets, elle a échangé quelques mots avec nous sur deux d’entre eux qui la tiennent occupée à l’heure actuelle.

    17 mai 2018, 07h20

    71e Festival de Cannes : Sandrine Béchade pénètre dans le monde imaginaire de deux adolescents avec « Ange & Ovni »

    71e Festival de Cannes : Sandrine Béchade pénètre dans le monde imaginaire de deux adolescents avec « Ange & Ovni »

    C’est à l’édition 2016 du Festival de Cannes, alors qu’elle accompagnait « 12 semaines » de Marc-André Girard à titre de productrice que Sandrine Béchade a vu sa flamme pour la fiction, et plus particulièrement pour le court métrage, se raviver. À son retour, elle apprend que sa fille de douze ans, Lénie B. Desrosiers, élève de théâtre, a envie de jouer dans un film. De là, naît le désir de créer « Ange & Ovni », un court métrage produit par la boîte de production fondée aux côtés de Serge Desrosiers, Vital Productions. « J’avais le goût de parler de l’imaginaire qui habite tous les enfants et que l’on perd entre douze et quatorze ans », indique-t-elle à Qui fait Quoi à l’occasion de la présentation du film à Talent tout court.

    16 mai 2018, 06h20

    « Another Kind of Wedding » prendra l’affiche à Montréal dès le 18 mai

    « Another Kind of Wedding » prendra l’affiche à Montréal dès le 18 mai

    TVA Films prépare la sortie du film « Another Kind of Wedding », réalisé et scénarisé par Pat Kiely (« Three Night Stand », « Who is KK Downey ? »). Présenté lors du dernier festival du film de Whistler, « Another Kind of Wedding » prendra l’affiche au Cineplex Quartier Latin et au Cineplex Cavendish dès le vendredi 18 mai.

    16 mai 2018, 00h05

    71e Festival de Cannes : Marie-Josée Saint-Pierre aborde l’aliénation parentale avec « Ta mère est une voleuse »

    71e Festival de Cannes : Marie-Josée Saint-Pierre aborde l’aliénation parentale avec « Ta mère est une voleuse »

    Pour son plus récent court métrage d’animation « Ta mère est une voleuse », Marie-Josée Saint-Pierre aborde le phénomène de l’aliénation parentale à travers la fiction. Problématique qui touche plusieurs familles et que nous commençons lentement à examiner en tant que société, ce sujet est ici perçu à travers les relations troubles entre une enfant, son père et sa mère. À l’occasion de la sélection du film à Talent tout court à la 71e édition du Festival de Cannes, Qui fait Quoi a discuté avec la réalisatrice.

    11 mai 2018, 07h20

    71e Festival de Cannes : Jérémie Saindon détermine le ton de son prochain projet avec « Phratrie »

    71e Festival de Cannes : Jérémie Saindon détermine le ton de son prochain projet avec « Phratrie »

    Réalisateur prolifique qui a fait sa marque dans la publicité et le vidéoclip, Jérémie Saindon présente son deuxième court métrage, « Phratrie », une inquiétante incursion au coeur d’un clan familial qui se prête à d’étranges pratiques. Sorte de laboratoire préparatif à un projet de long métrage, ce projet cinématographique, coscénarisé par Alexandre Soublière, a été l’occasion pour le cinéaste de définir le ton et l’ambiance qu’il souhaitait explorer. Pour souligner la sélection du film à Talent tout court lors du 71e Festival de Cannes, Qui fait Quoi s’est entretenu avec lui.

    11 mai 2018, 07h05

    71e Festival de Cannes : Denis Villeneuve prend son rôle de membre du jury très au sérieux

    71e Festival de Cannes : Denis Villeneuve prend son rôle de membre du jury très au sérieux

    Bien sûr, il ne pouvait commenter sur les films en compétition qu’il avait vus, mais Denis Villeneuve, entre deux projections, a rencontré quelques journalistes québécois, dont Qui fait Quoi, en tout début de ce 71e Festival de Cannes. Membre du jury de la sélection officielle sous la présidence de Cate Blanchett, le réalisateur d’« Arrival » avait déjà développé une complicité avec ses confrères et consoeurs alors qu’ils viennent à peine de commencer à fraterniser. Même s’il se dit moins nerveux que lorsqu’il accompagnait « Sicario » en 2015, le cinéaste se découvre une autre forme d’angoisse, celle de la responsabilité attachée à son titre. « Je ne viens pas pour juger, mais pour défendre des films », affirme-t-il.

    11 mai 2018, 05h05

    Un Québec plus discret pour la 71e édition du Festival de Cannes

    Un Québec plus discret pour la 71e édition du Festival de Cannes

    C’est sous le règne du changement que débutent les célébrations du 71e Festival de Cannes. Du 8 au 19 mai prochain, les cinéphiles et les professionnels pourront découvrir les oeuvres provenant des quatre coins de la planète tandis que les grandes stars se feront moins nombreuses, mais toujours attendues sur l’immortel tapis rouge du Grand Palais.

    10 mai 2018, 17h29

    Francis Leclerc, Christian Laurence et Myriam Verreault réaliseront la série du duo Lussier-Poirier

    Francis Leclerc, Christian Laurence et Myriam Verreault réaliseront la série du duo Lussier-Poirier

    Très occupé par les temps qui courent, Francis Leclerc ajoute un nouveau projet à ceux qui sont à son agenda pour les prochains mois. Aux côtés de Christian Laurence et Myriam Verreault, il filmera dès le 22 mai prochain les vingt-trois épisodes de la nouvelle série dramatique signée par le duo Sylvie Lussier et Pierre Poirier. Produit par Joanne Forgues et Catherine Faucher (Casabanca), le projet sera tourné entièrement en extérieurs, principalement sur une ferme familiale située à Saint-Chrysostome. Qui fait Quoi a discuté avec les trois réalisateurs à propos du travail qu’ils auront à se diviser.

    10 mai 2018, 06h32

    71e Festival de Cannes : Sarah Pellerin s’intéresse aux codes de la masculinité avec « Mon Boy »

    71e Festival de Cannes : Sarah Pellerin s’intéresse aux codes de la masculinité avec « Mon Boy »

    Diplômée de L’inis en scénarisation, Sarah Pellerin a complété en 2016 une maîtrise en études cinématographiques à l’Université de Montréal sur les « bromances » dans les films américains. Cet intérêt l’a d’ailleurs amenée à vouloir explorer la masculinité et ses codes qui se manifestent souvent à travers une pression de la part des hommes à devoir correspondre à certains stéréotypes. C’est le sujet de « Mon Boy », court métrage produit par La Boîte à Fanny et présenté à Talent tout court lors de la 71e édition du Festival de Cannes. Qui fait Quoi a rencontré la réalisatrice.

    9 mai 2018, 07h15

    Amy Miller poursuit sa démarche engagée avec « Le pouvoir de demain »

    Amy Miller poursuit sa démarche engagée avec « Le pouvoir de demain »

    Documentariste engagée, Amy Miller a choisi pour son quatrième film d’examiner trois situations sur trois continents différents. Se déplaçant de Gaza à Arauca en Colombie en passant par Rhénanie en Allemagne, la réalisatrice montréalaise d’adoption pose un regard rempli d’espoir sur ces communautés avec « Le pouvoir de demain ». En effet, au cours de son périple, elle s’intéresse à des groupes et à des individus qui réfléchissent à des solutions à long terme face au régime oppressif qui les bouleverse. « Ce n’est pas évident dans le monde dans lequel on vit de proposer ces pistes. Je voulais vraiment explorer des situations ou des cas où c’est compliqué », affirme la réalisatrice en entrevue.

    9 mai 2018, 07h00

    Nadine Beaudet et Christian Mathieu Fournier traduisent le processus pour combler « La Maison des Syriens »

    Nadine Beaudet et Christian Mathieu Fournier traduisent le processus pour combler « La Maison des Syriens »

    Réalisé par le duo de réalisateurs Nadine Beaudet et Christian Mathieu Fournier, qui collaborent ensemble pour la toute première fois derrière la caméra, « La Maison des Syriens » suit un comité de parrainage qui, au coeur du village de Saint-Ubalde, veille à accueillir une famille syrienne dans une maison préparée spécialement pour eux. Mais alors que les démarches administratives se font plus difficiles, les âmes généreuses attendent patiemment l’arrivée de ces réfugiés. Les deux cinéastes ont suivi ce parcours caractérisé par l’attente et ont discuté de leur expérience avec Qui fait Quoi.

    9 mai 2018, 07h00

    Giovanni Princigalli favorise la spontanéité pour son premier court métrage de fiction

    Giovanni Princigalli favorise la spontanéité pour son premier court métrage de fiction

    Né en Italie et résidant à Montréal, Giovanni Princigalli évolue dans le cinéma documentaire depuis plusieurs années. En plus de formations et conférences qu’il donne dans plusieurs universités reconnues, il forme sa compagnie de productions Héros Fragiles en 2007. Ce n’est que onze ans plus tard qu’il propose sa première oeuvre de fiction, le court métrage « La fiancée ». Prolongement thématique de ses documentaires « J’ai fait mon propre courage » et « Les fleurs à la fenêtre », le film s’intéresse à la rencontre entre une dame italienne immigrante et celle d’une trentenaire cubaine. Qui fait Quoi a discuté avec le cinéaste à propos de ce récent projet produit en collaboration avec Chasseurs Films.

    8 mai 2018, 07h00


    Clarissa Rebouças cherche à présenter une autre facette de l’immigration

    Clarissa Rebouças cherche à présenter une autre facette de l’immigration

    Originaire du Brésil, Clarissa Rebouças compte déjà plusieurs courts métrages de fiction et documentaires à son actif. Sélectionnée pour la Course des régions pancanadienne, elle s’est beaucoup inspirée de la confrontation d’août 2017 à Québec entre des manifestants de droite et ceux pro-immigration pour « On va s’aimer », un court documentaire où elle braque son regard sur Karim Cissé, un individu qui s’engage à plusieurs égards dans sa communauté. « En tant qu’immigrante, je voulais montrer une autre façon de voir les choses », indique la réalisatrice en entrevue.

    3 mai 2018, 07h10