Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    « Nelly et Simon : Mission Yéti », trouver des solutions pour contourner les paramètres plus limités

    « Nelly et Simon : Mission Yéti », trouver des solutions pour contourner les paramètres plus limités

    Après « Le Coq de St-Victor », long métrage d’animation canadien et réalisé 100 % au Québec, Pierre Gréco renoue avec la productrice Nancy Florence Savard, également coréalisatrice, pour « Nelly et Simon : Mission Yéti ». Passionné par les exploits de célèbres aventuriers, dont Edmund Hilary, le premier à avoir escaladé l’Everest, le réalisateur a choisi d’écrire un film où l’action se déroule dans l’Himalaya et qui possède une touche environnementaliste. Nous avons rencontré les deux créateurs pour discuter de ce long métrage.

    23 février 2018, 08h15

    « Paupière mauve », l’expression du désir au féminin

    « Paupière mauve », l’expression du désir au féminin

    C’est lors d’une expérience personnelle éprouvée dans une pharmacie que Gabrielle Demers a eu l’idée de s’intéresser à la proximité et à l’intimité féminine pour son deuxième court métrage « Paupière mauve ». Finissante au baccalauréat en cinéma à l’Université du Québec à Montréal, la réalisatrice a réfléchi un film sensuel, mais de bon goût, autour d’Emmanuelle, 13 ans, qui pense sans cesse à Laura, une camarade de classe. « J’avais envie de parler du désir chez les très jeunes filles, car je trouve qu’elles peuvent rarement en discuter », souligne-t-elle en entrevue.

    23 février 2018, 07h21

    Joëlle Rouleau crée une discussion autour des « Re[présent]ations » au cinéma

    Joëlle Rouleau crée une discussion autour des « Re[présent]ations » au cinéma

    « Re[présent]ations », moyen métrage documentaire signé par Joëlle Rouleau, propose une discussion sur les enjeux de représentation dans la culture québécoise. S’intéressant plus particulièrement au contexte de la production cinématographique, le film de la professeure adjointe en études cinématographiques à l’Université de Montréal, est issu du projet de recherche-création réalisé dans le cadre de son doctorat. « C’est une façon de faire de la recherche à l’extérieur du milieu académique. Pour moi, il s’agissait d’explorer des questionnements à travers l’exercice cinématographique », confie-t-elle en entrevue.

    23 février 2018, 07h19

    « Pour vivre ici », Bernard Émond propose un huitième long métrage de fiction en continuité avec son oeuvre

    « Pour vivre ici », Bernard Émond propose un huitième long métrage de fiction en continuité avec son oeuvre

    Huitième long métrage de fiction de Bernard Émond, « Pour vivre ici » raconte l’histoire de Monique qui décide, suite à la mort de son mari, d’aller visiter ses enfants à Montréal et de retourner dans sa ville natale près de Sudbury en Ontario. Sorte de road-movie, le film marque la quatrième collaboration entre le cinéaste et Élise Guilbault en plus de proposer une continuité avec l’oeuvre de ce dernier sur les thèmes de la transmission et du deuil. « La question qui m’a hanté est : qu’est-ce qui reste des gens que l’on a aimés quand ils sont morts ? », indique le réalisateur en entrevue.

    22 février 2018, 07h23


    REPORTAGE PHOTOS : Hommage aux finalistes des prix Écrans canadiens 2018

    REPORTAGE PHOTOS : Hommage aux finalistes des prix Écrans canadiens 2018

    À quelques semaines du gala des prix Écrans canadiens, diffusé le 11 mars à CBC et animé par Jonny Harris et Emma Hunter, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a tenu à reconnaître les finalistes lors d’une soirée où ces derniers se sont vus remettre le certificat officiel de leur mise en nomination. Bref compte-rendu en images alors que Qui fait Quoi était sur place.

    22 février 2018, 06h45

    Maxime-Claude L’Écuyer conjugue texte de Shakespeare avec « Star Wars »

    Maxime-Claude L’Écuyer conjugue texte de Shakespeare avec « Star Wars »

    En plus d’avoir monté plusieurs longs métrages documentaires et de fiction (« Carcasses », « Les lignes ennemis », « A Life in Pictures »), Maxime-Claude L’Écuyer a signé cinq courts métrages au courant des dernières années. Son plus récent, « Squad Leader Td– 73028 Soliloquy » montre un soldat de l’Empire de « Star Wars » réciter le célèbre soliloque d’Hamlet. Cette idée est née d’une discussion entre le réalisateur et David Blouin, passionné de l’univers de ce film de science-fiction qui avait confectionné un impressionnant costume de Stormtrooper. Rencontre avec le créateur qui a fait se marier ces deux univers mythiques.

    20 février 2018, 07h20

    Félix Trépanier filme les cascades autrement dans « Milot Land »

    Félix Trépanier filme les cascades autrement dans « Milot Land »

    À la barre des émissions « À vos risques et périls » et « Légendes de la route », Félix Trépanier se retrouve aux commandes de « Milot Land », une série qui met en scène le quotidien de Ben Milot, pilote de freestyle motocross dont la carrière l’a mené jusqu’en Chine à participer aux spectacles mis en scène par Franco Dragone. Dans les huit épisodes présentés à Ztélé, le réalisateur suit l’homme de 35 ans alors qu’il revient au Québec pour lancer son Milot Land Tour. Amis depuis une quinzaine d’années, les deux ont choisi de raconter ce milieu autrement. « L’idée était d’amener l’esthétique que j’ai développée sur d’autres shows et de raconter une histoire », affirme Félix Trépanier en entrevue.

    20 février 2018, 07h13

    Éric Piccoli s’approprie la deuxième saison d’« Écrivain public »

    Éric Piccoli s’approprie la deuxième saison d’« Écrivain public »

    Après la websérie « Temps Mort » et le documentaire « Yes », Éric Piccoli met son expertise au service des nouveaux épisodes d’« Écrivain public », série adaptée de l’ouvrage éponyme de Michel Duchesne qui cosigne les textes de cette deuxième saison avec le réalisateur. Succédant à Hervé Baillargeon à la réalisation, le directeur de la création et cofondateur de Babel Films a choisi de s’approprier le récit de Mathieu, le personnage-titre interprété par Emmanuel Schmidt. Nous avons discuté avec le réalisateur afin d’en discuter davantage.

    16 février 2018, 07h15

    Amandine Gay insuffle du rythme au documentaire d’entretiens avec « Ouvrir la voix »

    Amandine Gay insuffle du rythme au documentaire d’entretiens avec « Ouvrir la voix »

    « Ouvrir la voix » d’Amandine Gay marque la fin d’un cycle de dix ans où la jeune femme a travaillé sur les questions de race, de classe et de genre en France. Après un mémoire en sciences politiques sur le traitement des enjeux coloniaux dans la société française contemporaine ainsi que des études au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16, elle s’est rapidement retrouvée confrontée en tant que comédienne à devoir jouer deux types de rôles, soit la banlieusarde délinquante, soit l’immigrante tragique. Désirant s’éloigner des stéréotypes trop souvent associés aux femmes noires, elle a décidé de réaliser un long métrage documentaire sur celles qu’elle connaît.

    16 février 2018, 06h57

    Avec « La part du diable », Luc Bourdon plonge dans les années 1970 des cinéastes de l’ONF

    Avec « La part du diable », Luc Bourdon plonge dans les années 1970 des cinéastes de l’ONF

    Le cinéaste Luc Bourdon répète l’exercice qu’il avait fait avec « La mémoire des anges » : fouiller la mémoire des archives de l’Office national du film pour en tirer une oeuvre à la fois historique et poétique. Dans son précédent film, il se penchait sur les années 1950 jusqu’au début des années 1960. Dans « La part du diable », il s’attaque à la fin des années 1960 jusqu’au début des années 1980. Dans ce film, il retrouve son complice Michel Giroux au montage et Catherine Van Der Donckt à la conception sonore. Nous l’avons rencontré pour comprendre sa réflexion.

    15 février 2018, 07h20



    Pour Chloé Robichaud, la maternité doit s’ancrer dans notre réalité contemporaine

    Pour Chloé Robichaud, la maternité doit s’ancrer dans notre réalité contemporaine

    Trois ans après les premiers épisodes de « Féminin/Féminin », Chloé Robichaud renoue avec son équipe pour donner suite à une première saison qui a brillé tant au Québec qu’à l’international. Continuant de questionner l’identité sexuelle et les genres, la scénariste et réalisatrice met à nouveau en scène l’homosexualité féminine en dressant également le portrait d’une féminité au pluriel. Alors que la deuxième saison sera déposée sur ICI Tou.tv à compter du 14 février et pour coïncider avec la présence de la cinéaste lors d’une discussion prévue le 8 mars intitulée « La mère dans le cinéma québécois, de la petite Aurore à "Mommy" », Qui fait Quoi s’est entretenue avec elle à propos de la maternité.

    8 février 2018, 07h15