Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    CALENDRIER

    Réalisation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Jean-François Asselin se plaît dans la production télé

    Jean-François Asselin se plaît dans la production télé

    Pendant ses études en cinéma à l’Université Concordia, Jean-François Asselin s’est joint à un groupe d’étudiants mécontents du programme qu’ils suivaient. Révoltés — c’est le terme utilisé par le réalisateur lui-même — ils ont décidé de fonder leur propre boîte, qui a fait faillite au bout de cinq mois… Jean-François Asselin commence alors à faire des courts métrages (« La petite histoire d’un homme sans histoire », « Déformation personnelle », « Mémorable-moi ») avant de se tourner vers la télévision.

    20 mars 2019, 05h24

    Éric Poirier crée des costumes s’harmonisant aux décors de « Slaxx »

    Éric Poirier crée des costumes s’harmonisant aux décors de « Slaxx »

    À l’aise autant dans les univers excentriques (« Turbo Kid ») que réalistes (« Rebelle », « Hubert & Fanny », « Demain des hommes »), Éric Poirier se retrouve un peu à la croisée des deux en travaillant sur « Slaxx », le plus récent long métrage d’Elza Kephart. Dans ce slasher, sous-genre du cinéma d’épouvante, une paire de jeans vient hanter les employés d’une boutique de vêtements en les assassinant les uns après les autres. Qui fait Quoi a rencontré le concepteur aux costumes sur le plateau de tournage.

    19 mars 2019, 10h46

    REGARD : Sophie B Jacques explore le suspense et l’humour noir

    REGARD : Sophie B Jacques explore le suspense et l’humour noir

    Après avoir prêté son logis à un couple qui lui laissait une curieuse impression, Sophie B Jacques s’est mise à imaginer le pire qui pourrait arriver durant cette expérience de location d’appartement. Cet effroyable scénario s’est matérialisé dans « Foyer » où une jeune femme revient à la maison après qu’un homme et une femme aient séjourné chez elle. Nous assisterons aux événements qui se sont déroulés durant son absence. À la suite de « Chaloupe », la cinéaste propose une nouvelle incursion dans un cinéma teinté d’étrangeté et d’humour noir. Nous avons discuté avec elle à l’occasion de la projection du court métrage au Festival REGARD.

    19 mars 2019, 07h20

    La réalisatrice Susanne Serres s’intéresse à la maladie mentale

    La réalisatrice Susanne Serres s’intéresse à la maladie mentale

    L’image a toujours attiré Susanne Serres. La réalisatrice a d’abord fait un DEC en cinéma et un DEP en photographie au Gégep Ahuntsic, puis un DEP en photographie au CFP Lachine. Après un passage au Black Theatre Workshop, une compagnie engagée à refléter la culture et la communauté noires en développant et en donnant de la visibilité aux artistes noirs canadiens, elle commencé à développer un projet de long métrage qui s’est transformé en court métrage, explique la jeune femme à Qui fait Quoi.

    18 mars 2019, 11h15

    Myriam Verreault navigue entre cinéma et télévision

    Myriam Verreault navigue entre cinéma et télévision

    Femme assez polyvalente, Myriam Verreault a commencé par étudier en radio au Cégep de Jonquière, en Arts et technologies des médias, ce qui lui a permis de connaître plusieurs médiums, dont la radio, un média qu’elle a adoré pour la capacité du storytelling qui lui est resté dans sa manière de travailler, a expliqué la réalisatrice lors d’une conférence aux Rendez-vous Pro, organisés dans le cadre des Rendez-vous Québec Cinéma. Elle a ensuite travaillé comme accessoiriste avant de se joindre à Kino.

    15 mars 2019, 07h05

    Richard Blaimert et Guy Édoin sont prêts à tourner « Cerebrum »

    Richard Blaimert et Guy Édoin sont prêts à tourner « Cerebrum »

    Après avoir signé quelques épisodes sur « Hubert & Fanny », Richard Blaimert se frotte de nouveau à la réalisation avec « Cerebrum », la nouvelle dramatique pour laquelle il est également l’auteur des textes. Cette fois-ci, il instigue l’approche visuelle en étant derrière la caméra pour les quatre premiers épisodes et le dernier de cette série télévisée de 10 épisodes. À ses côtés, se joint Guy Édoin (« Marécages », « Malek ») qui pilotera l’autre moitié de cette série disponible sur ICI Tou.Tv Extra à l’été 2019. Qui fait Quoi s’est entretenu avec eux alors qu’ils s’apprêtent à enclencher le tournage.

    15 mars 2019, 04h18

    « Il n’y a pas de victoire éternelle du féminisme », estiment les Filministes

    « Il n’y a pas de victoire éternelle du féminisme », estiment les Filministes

    Depuis ses tout débuts en 2015, le Festival Filministes cherche à faire la promotion d’un cinéma réalisé par des femmes et par des personnes sous-représentées dans l’industrie cinématographique. En projetant documentaires, courts et longs métrages de fiction ainsi qu’oeuvres expérimentales, l’équipe derrière l’organisation aspire à créer la discussion sur les enjeux féministes actuels. Mais pas nécessairement en ne privilégiant que la voix de réalisatrices. En effet, les cinq jeunes femmes formant les Filministes ont accueilli un court métrage coréalisé par l’Attikamek Sipi Flamand.

    14 mars 2019, 06h28

    Scénaristes et réalisateurs « condamnés » à travailler ensemble ?

    Scénaristes et réalisateurs « condamnés » à travailler ensemble ?

    Lors de l’édition 2018 des Rendez-vous Pro, des scénaristes avaient vivement exprimé leur colère de voir leurs oeuvres dénaturées par un réalisateur, un producteur, voire un distributeur. La tension était palpable pendant l’heure qu’a duré cette discussion. Pour établir le dialogue, les Rendez-vous Québec Cinéma et la SARTEC ont organisé, en mars 2019, une grande table ronde réunissant le réalisateur et scénariste Luc Dionne, la réalisatrice et scénariste Isabelle Raynault, le réalisateur Daniel Roby, la scénariste Marie Vien, le scénariste Marc Robitaille, la productrice Ginette Petit et le scénariste et réalisateur Benoit Pelletier, dans une discussion animée par l’homme de média Dennis Trudeau.

    14 mars 2019, 06h10

    Mélissa Major, productrice, réalisatrice et coordonnatrice de production en Abitibi

    Mélissa Major, productrice, réalisatrice et coordonnatrice de production en Abitibi

    La production cinématographique abitibienne locale est bien présente. Mélissa Major en est l’exemple parfait. Domiciliée à Rouyn-Noranda depuis une dizaine d’années, elle développe ses contacts et son expertise. Non seulement réussit-elle à gagner sa vie comme coordonnatrice de production pour plusieurs projets cinématographiques et télévisuels tournés dans la région, notamment « Nous sommes Gold », plus récent long métrage d’Éric Morin, mais elle complète actuellement la postproduction de son projet documentaire « 105 km : ceci n’est pas un film de course ». C’est dans sa nouvelle ville d’adoption que Qui fait Quoi a discuté avec elle.

    14 mars 2019, 06h01

    « Les sentiers battus » : Guillaume Harvey filme son Saguenay natal

    « Les sentiers battus » : Guillaume Harvey filme son Saguenay natal

    De son propre aveu, Guillaume Harvey a eu un parcours atypique. Après des études en génie logiciel, il décide de faire un baccalauréat en cinéma à l’UQÀM. En 2015, il signe son premier court métrage, « Une bombe », présenté à REGARD : Festival international du court métrages au Saguenay. Son plus récent court métrage, « Les sentiers battus », prend lui aussi le chemin vers le festival de Saguenay, justement tourné dans la région tout de suite après le festival. Qui fait Quoi a discuté avec le réalisateur.

    13 mars 2019, 07h20

    La directrice photo Sara Mishara a découvert son métier presque par hasard

    La directrice photo Sara Mishara a découvert son métier presque par hasard

    C’est en 2007 que Sara Mishara peaufine la lumière sur un premier long métrage, celui de Stéphane Lafleur, « Continental, un film sans fusil ». Depuis, sa carrière regorge de projets des plus hétéroclites. De « Tout est parfait » d’Yves Christian Fournier à « Tout ce que tu possèdes » de Bernard Émond en passant par « Allure » des frères Sanchez, se dessinent tout de même deux collaborations marquantes, la première avec le réalisateur d’« En terrains connus » et « Tu dors Nicole », la deuxième aux côtés de Maxime Giroux qu’elle a rencontré sur les bancs de Concordia. Retour sur la classe de maître qu’a donnée la directrice photo dans le cadre des Rendez-vous Québec Cinéma.

    12 mars 2019, 06h28

    Frédérick Pelletier ne vit pas dans l’urgence de tourner

    Frédérick Pelletier ne vit pas dans l’urgence de tourner

    Le cinéaste Frédérick Pelletier a d’abord étudié en arts plastiques au Cégep Lévis-Lauzon avant de s’inscrire en cinéma à l’Université Concordia, de 1996 à 2001. Il garde un excellent souvenir de sa cohorte qui comprenait le réalisateur Maxime Giroux et la directrice photo Sarah Mishara. « Nous sommes restés amis pour la vie », confie-t-il à Qui fait Quoi. Parallèlement, il travaille comme préposé à l’accueil à la Cinémathèque québécoise. « J’étais littéralement payé pour regarder des milliers d’heures de films ! » lance-t-il.

    12 mars 2019, 06h17

    Geneviève Huot habille la boutique oppressante dans laquelle se déroule « Slaxx »

    Geneviève Huot habille la boutique oppressante dans laquelle se déroule « Slaxx »

    Après quelques récents projets dont « Un printemps d’ailleurs », premier long métrage de fiction de Xiaodan He, et « La couleur de tes lèvres », court métrage d’Annick Blanc, Geneviève Huot se retrouve sur le plateau de « Slaxx », comédie d’horreur d’Elza Kephart en tournage jusqu’au 10 mars. Renouant avec la productrice Anne-Marie Gélinas d’EMAFilms après « Yzkor », la directrice artistique doit, notamment, concevoir l’habillage d’une boutique de vêtements branchée, lieu principal dans lequel se déroule ce slasher. Qui fait Quoi a discuté avec cette dernière entre deux prises.

    11 mars 2019, 11h10

    Justin Richard-Dostie de retour à REGARD avec « Premier matin sans toi »

    Justin Richard-Dostie de retour à REGARD avec « Premier matin sans toi »

    D’abord attiré vers le théâtre, Justin Richard-Dostie s’est rendu compte qu’il aimait diriger les acteurs et développer des projets. Il fait ses études en cinéma à l’Université Concordia. Il scénarise, réalise et produit quelques courts métrages, dont « Quand je serai parti », présenté à REGARD - Festival international du court métrage au Saguenay en 2017. Deux ans plus tard, il revient à Saguenay avec « Premier matin sans toi » dans la section Tourner à tout prix ! et en compétition officielle. Ce film, explique le réalisateur à Qui fait Quoi, raconte l’histoire de deux amis, qui parlent, le temps d’une soirée, des amours qui partent et qui restent.

    11 mars 2019, 10h46