Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Réalisation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    72e Festival de Cannes : Monia Chokri, cinéaste et cinéphile

    72e Festival de Cannes : Monia Chokri, cinéaste et cinéphile

    Lorsqu’elle est montée sur la scène de la salle Debussy quelques secondes avant le début de la projection de « La femme de mon frère », Monia Chokri espérait que la sélection de son premier long métrage en ouverture de la section Un Certain Regard au 72e Festival de Cannes allait lui permettre de naître en tant que cinéaste. Un choix de mot crucial puisqu’il implique que les spectateurs s’intéressent désormais à sa parole, à ses idées et que ce même public ait envie de la suivre dans son parcours. Rencontrée quelques jours après la première de son film, la réalisatrice a explicité les tenants de cette oeuvre qui lui ont permis de créer, un acte vital à ses yeux.

    21 mai 2019, 07h10

    72e Festival de Cannes : le cinéma conceptuel et atypique de Moussa Djigo

    72e Festival de Cannes : le cinéma conceptuel et atypique de Moussa Djigo

    Installé à Montréal depuis 2011, Moussa Djigo se retrouve à la 72e édition du Festival de Cannes avec deux longs métrages de fiction sous la main. Venu présenter au Marché du Film « Obamas » et « Rosalie », deux oeuvres atypiques qu’il a complétées l’an dernier et qui ont déjà voyagé dans de nombreux festivals à travers le monde, le réalisateur originaire du Sénégal et de la Mauritanie en a profité pour discuter avec Qui fait Quoi de ces deux projets ainsi que d’un troisième qu’il s’apprête à tourner l’été prochain.

    17 mai 2019, 14h22

    « HAK_MTL », le début d’une série de projets pour Alexandre Sheldon

    « HAK_MTL », le début d’une série de projets pour Alexandre Sheldon

    Réactualisant le contrôle d’organismes gouvernementaux et de puissantes entreprises sur la vie privée des utilisateurs d’Internet, Alexandre Sheldon éveille les consciences avec un tout autre point de vue dans « HAK_MTL ». En effet, en plus de s’intéresser aux hackers, ces « pirates » du Web qui veillent à défendre ce qu’il peut rester de notre liberté virtuelle en promouvant et en se battant pour l’anonymat en ligne, le réalisateur et chercheur a braqué son objectif sur l’apport de la métropole sur cet enjeu. À l’occasion de la sortie de cet essai documentaire, il a discuté avec nous de ses prochains projets et, par le fait même, de ses préoccupations.

    17 mai 2019, 07h18

    72e Festival de Cannes : Le regard empathique de Pier-Philippe Chevigny

    72e Festival de Cannes : Le regard empathique de Pier-Philippe Chevigny

    Cantons de l’Est, 2022. Les migrants clandestins traversent plus que jamais les frontières entre le Canada et les États-Unis. Au Québec, des citoyens s’organisent et les pourchassent illégalement, insatisfaits de la manière dont les autorités gèrent la crise. Dans « Recrue », le réalisateur Pier-Philippe Chevigny privilégie le regard d’Alex, six ans, dont le père participe activement à ce genre de groupes d’activistes. Rencontré lors du 72e Festival de Cannes, il a discuté avec Qui fait Quoi à propos de ce court métrage sélectionné à Talent tout court qui entre en parfaite continuité avec sa démarche cinématographique.

    17 mai 2019, 07h05

    « Chewdaism : A Taste of Jewish Montreal », instruire les spectateurs grâce à l’humour

    « Chewdaism : A Taste of Jewish Montreal », instruire les spectateurs grâce à l’humour

    Après s’être promenés un peu partout dans le monde grâce à leur websérie « YidLife Crisis », Eli Batalion et Jamie Elman reviennent à la maison avec « Chewdaism : A Taste of Jewish Montreal », un documentaire d’une heure qui voit les deux complices s’intéresser à la communauté juive montréalaise à travers... la nourriture. C’est d’ailleurs depuis les débuts de leur collaboration, il y a cinq ans, que les deux réalisateurs désiraient rendre hommage à la métropole, ville où ils ont grandi, en plus de favoriser un certain rapprochement entre les communautés. Qui fait Quoi s’est entretenu avec eux à l’occasion de la première montréalaise du film.

    17 mai 2019, 06h48

    72e Festival de Cannes : Josée Deshaies évolue dans l’univers pop de « La femme de mon frère »

    72e Festival de Cannes : Josée Deshaies évolue dans l’univers pop de « La femme de mon frère »

    Josée Deshaies a eu la chance de collaborer précédemment au premier court métrage de Monia Chokri « Quelqu’un d’extraordinaire ». Déjà, au moment de réfléchir l’image du long métrage « La femme de mon frère », présenté en ouverture d’Un Certain Regard au 72e Festival de Cannes, la directrice de la photographie avait déjà en tête les images de ce premier projet qu’elle a partagé avec la réalisatrice et dont la démarche visuelle allait se prolonger sur ce premier long métrage. De passage sur la Côte d’Azur pour accompagner sa collègue, elle a discuté avec Qui fait Quoi de son travail sur ce film.

    17 mai 2019, 06h28

    L’ARRQ, entre négociations et révisions de lois

    L’ARRQ, entre négociations et révisions de lois

    Pour l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l’année 2018 fut une année de négociations intenses. Une entente a été conclu pour le long métrage avec l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) et des négociations ont été entreprises avec l’Office national du film, des réalisateurs s’étant tournés vers l’ARRQ. « Nous avons aussi repris le collier pour l’entente télévision avec l’AQPM », confie Gabriel Pelletier, président du conseil d’administration de l’ARRQ, à Qui fait Quoi.

    16 mai 2019, 07h20

    En réalisant de l’animation, Benoit Godbout continue à jouer comme un enfant

    En réalisant de l’animation, Benoit Godbout continue à jouer comme un enfant

    Avec « La Course des Tuques », Benoit Godbout signe son premier long métrage d’animation. Au fil des 20 ans de sa carrière en animation, il a travaillé sur d’autres projets pour la télévision, dont « Pérusse Cité » et « Les Grandes gueules s’animent ». Pourtant, il s’était inscrit en design graphique à l’UQÀM, ignorant qu’on pouvait vivre de l’animation. Qui fait Quoi l’a rencontré alors qu’il est en nomination au Gala Québec Cinéma dans la catégorie Meilleur premier film.

    16 mai 2019, 07h20

    Les projets se multiplient pour Guillaume Sylvestre chez Productions Lustitia

    Les projets se multiplient pour Guillaume Sylvestre chez Productions Lustitia

    Réalisateur à la démarche immersive, Guillaume Sylvestre ne chôme pas. En plus des projets qu’il développe avec diverses boîtes de production, il collabore depuis quelques années avec Productions Lustitia, une entreprise qui se spécialise dans le documentaire. Donnant suite à « DPJ », son plus récent long métrage, le cinéaste veille actuellement à plusieurs projets simultanément aux côtés de l’entreprise. Si certains sont prêts à être accueillis par le public, d’autres sont actuellement en production ou encore en préproduction. Il en a discuté avec Qui fait Quoi.

    16 mai 2019, 07h00

    72e Festival de Cannes : Une première réussie pour « La femme de mon frère »

    72e Festival de Cannes : Une première réussie pour « La femme de mon frère »

    Cela fait déjà neuf ans que Monia Chokri a frôlé la Croisette au Festival de Cannes pour la première fois. En 2010, elle accompagnait Xavier Dolan pour présenter « Les amours imaginaires ». Ce n’est donc pas un hasard si le jeune réalisateur se trouvait à ses côtés pour la première de « La femme de mon frère », premier long métrage de la comédienne sélectionné pour ouvrir la section Un Certain Regard au 72e Festival de Cannes.

    16 mai 2019, 06h55

    72e Festival de Cannes : Santiago Menghini, entre suspense et humour pour « Red Wine »

    72e Festival de Cannes : Santiago Menghini, entre suspense et humour pour « Red Wine »

    C’est en peaufinant les effets visuels de son court métrage « Voyagers » que Santiago Menghini s’est mis à réfléchir au concept d’une collecte de fonds où un individu empoisonne un verre de vin qui se perd parmi les convives. Quatre ans plus tard, cette prémisse prend forme sous « Red Wine », un court métrage ambitieux sélectionné à Talent tout court au Festival de Cannes. Pour l’occasion, Qui fait Quoi a discuté avec le jeune réalisateur friand de cinéma de genre dont le précédent film « Milk » se retrouve retenu dans la catégorie du meilleur court métrage au prochain Gala Québec Cinéma.

    15 mai 2019, 03h12

    Un périple transformateur pour « Les Princes à Calcutta »

    Un périple transformateur pour « Les Princes à Calcutta »

    Pendant dix épisodes, Jean-François Fontaine et Ian-Mathieu Ouellet suivent 16 femmes de la ligue de balle molle montréalaise Les Princes, composée de jeunes femmes qui, sous l’initiative de Léa Vinson, l’instigatrice de ce regroupement, s’apprêtent à vivre une expérience humanitaire en Inde. « Les Princes à Calcutta » les accompagne donc pendant douze jours en Inde alors qu’elles côtoient également Rachel Lapierre, présidente du book humanitaire. « Il fallait montrer que les filles ne sont pas juste allées donner quelque chose, elles ont retiré beaucoup, sinon plus. Elles sont revenues transformées », constate Ian-Mathieu Ouellet en entrevue.

    14 mai 2019, 07h20

    Frédéric Gieling s’immisce sans misérabilisme dans les « Fins de mois » de familles québécoises

    Frédéric Gieling s’immisce sans misérabilisme dans les « Fins de mois » de familles québécoises

    Avec « Fin de mois » (Trinôme & Filles), Moi & Cie s’immisce dans le quotidien de dix familles vivant sous le seuil de pauvreté au Québec. À compter du 30 avril dès 21h, la chaîne spécialisée propose cette nouvelle docu-réalité animée par Jean-Marie Lapointe. C’est le réalisateur Frédéric Gieling qui accompagne l’animateur pénétrant au coeur de foyers tous plus différents les uns des autres. « Jean-Marie est 100 % honnête. Il a une écoute réelle. Ça nous permet d’accéder à un partage qui est très direct. Les gens sont capables de nous parler de leurs finances personnelles, ce qui a toujours été un peu tabou », explique le réalisateur à Qui fait Quoi.

    13 mai 2019, 11h00

    John Blouin révèle l’essence d’Armand Vaillancourt

    John Blouin révèle l’essence d’Armand Vaillancourt

    C’est en le filmant en train de réaliser des performances que John Blouin s’est retrouvé à collaborer avec l’artiste Armand Vaillancourt. En le suivant durant ces événements, le réalisateur et projectionniste a constaté qu’un film devait se faire sur ce peintre et sculpteur, originaire de Black Lake, ayant marqué pour son travail créatif et militant. Lentement s’est donc précisé « Vaillancourt : regarde si c’est beau », un long métrage documentaire où il a suivi l’homme sur une période de huit ans.

    13 mai 2019, 11h00