Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    RIDM : Mathieu Roy crée un documentaire impressionniste hybride avec « Les dépossédés »

    RIDM : Mathieu Roy crée un documentaire impressionniste hybride avec « Les dépossédés »

    Diplômé en réalisation de L’inis, Mathieu Roy a depuis oeuvré en fiction (« L’autre maison »), mais surtout en documentaire. Son plus récent long métrage « Les dépossédés » s’intéresse aux conséquences néfastes de l’industrie agroalimentaire sur l’environnement d’un point de vue planétaire. Le cinéaste braque sa caméra sur les petits agriculteurs du Malawi, de l’Inde, de la République démocratique du Congo, de la Suisse, du Brésil et du Canada afin de sensibiliser sérieusement les spectateurs à ces enjeux. « Oui, on parle de la mondialisation, mais il n’y a jamais d’analyse structurelle des racines du problème », affirme-t-il en entrevue.

    17 novembre 2017, 07h05

    « Darius le Grand », thriller psychologique inspiré de l’expérience du réalisateur Alexandre Franchi

    « Darius le Grand », thriller psychologique inspiré de l’expérience du réalisateur Alexandre Franchi

    Alors qu’il planche actuellement sur le long métrage « Happy Face », Alexandre Franchi développe déjà son prochain projet « Darius le Grand », un thriller psychologique aux côtés de Menaïc Raoul (Voyelle Films). S’inspirant de sa propre expérience pour imaginer le récit, le réalisateur souhaite se tourner vers la coproduction pour concrétiser le film. Qui fait Quoi l’a rencontré de même que Gabrielle Tougas-Fréchette, coproductrice chez Voyelle Films, afin d’en préciser les paramètres.

    17 novembre 2017, 05h20

    Productions Kinesis veut coproduire « Écho à Delta », un drame familial aux accents fantastiques

    Productions Kinesis veut coproduire « Écho à Delta », un drame familial aux accents fantastiques

    Alors qu’« Origami » de Patrick Demers devrait prendre l’affiche en salles au début de 2018, Cédric Bourdeau et Stéphane Tanguay des Productions Kinesis développent actuellement « Écho à Delta », un long métrage destiné aux enfants ainsi qu’à leurs parents réalisé par Patrick Boivin, sensation YouTube et artiste autodidacte polyvalent. Lors des Rencontres de coproduction francophone, les deux producteurs ont discuté avec Qui fait Quoi de ce projet ambitieux.

    16 novembre 2017, 07h05

    Bachir Bensaddek envisage déjà comment filmer son prochain long métrage de fiction « Le frère »

    Bachir Bensaddek envisage déjà comment filmer son prochain long métrage de fiction « Le frère »

    Donnant suite à « Montréal la Blanche », Bachir Bensaddek développe aux côtés de Serge Noël (Possibles Média) « Le frère », son prochain long métrage de fiction. À partir d’une histoire basée sur des faits réels et imaginée par la scénariste Maria Camila Arias, qui a notamment beaucoup travaillé avec la Colombie, le réalisateur décrit ce récit comme une déconstruction de l’immigration. Lors des Rencontres de coproduction francophone, il en a dévoilé davantage à Qui fait Quoi.

    16 novembre 2017, 07h00

    ENTREVUE : Claude Lelouch présente « Chacun sa vie » à Cinemania

    ENTREVUE : Claude Lelouch présente « Chacun sa vie » à Cinemania

    Invité d’honneur à la 23e édition du festival de films francophones Cinemania, Claude Lelouch a présenté en première canadienne son 46e film, « Chacun sa vie ». Comédie chorale à la distribution impressionnante, le long métrage réunit entre autres Johnny Hallyday, Jean Dujardin, Mathilde Seigner, Elsa Zylberstein, Christophe Lambert et Liane Foly. Retour sur cette production du Metropolitan Filmexport et des Films 13 tournée avec les stagiaires des Ateliers du Cinéma lors d’une entrevue avec Claude Lelouch.

    15 novembre 2017, 07h15

    Michel La Veaux songe à deux nouveaux projets de longs métrages

    Michel La Veaux songe à deux nouveaux projets de longs métrages

    Avec plus de trente années d’expérience à la caméra, Michel La Veaux s’est lancé il y a quelques années dans la réalisation. Après avoir collaboré comme directeur de la photographie sur les films de Sébastien Pilote, Benoît Pilon, Catherine Martin et Micheline Lanctôt, ce passionné de cinéma a réalisé « Hôtel La Lousiane », un premier long métrage documentaire. Il poursuit cette avenue avec « Labrecque, une caméra pour la mémoire » dans lequel il cristallise le parcours et l’oeuvre de Jean-Claude Labrecque, immortel directeur photo de la cinématographique québécoise. Alors qu’il présentait son film en première mondiale au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le cinéaste s’est entretenu avec Qui fait Quoi à propos des projets qu’il espère concrétiser.

    15 novembre 2017, 06h20

    FCIAT : Michel La Veaux traduit son amour inconditionnel pour le cinéma à travers « Labrecque, une caméra pour la mémoire »

    FCIAT : Michel La Veaux traduit son amour inconditionnel pour le cinéma à travers « Labrecque, une caméra pour la mémoire »

    Profond admirateur de Jean-Claude Labrecque, Michel La Veaux a choisi d’immortaliser à l’écran l’oeuvre d’un des plus grands réalisateurs et directeurs photo québécois. À travers « Labrecque, une caméra pour la mémoire », coproduit par l’ACPAV et l’ONF, le cinéaste derrière « Hôtel la Louisiane » s’est fait un devoir de transposer le travail d’un grand homme de cinéma avec qui il a collaboré sur une quarantaine de projets. « On a un langage commun lui et moi. On est fous de caméras, on est fous de lumière et on est fous de cinéma », déclare-t-il en entrevue avec Qui fait Quoi.

    15 novembre 2017, 05h21


    « Oublier Charlotte », le drame d’horreur réaliste et personnel de Chloé Cinq-Mars

    « Oublier Charlotte », le drame d’horreur réaliste et personnel de Chloé Cinq-Mars

    Scénariste à la feuille de route remarquable, Chloé Cinq-Mars passe à la réalisation avec « Oublier Charlotte », un projet de long métrage produit par Nicolas Comeau de 1976 Productions. En effet, la cinéaste délaisse son fidèle partenaire David Uloth, qui met notamment en scène le scénario « Dérive » qu’elle signe et qui est attendu pour 2018, pour ce nouveau film qui promet une approche très intime. À l’occasion des Rencontres de coproduction francophone, Qui fait Quoi a rencontré la réalisatrice.

    10 novembre 2017, 06h50

    FCIAT : « Yolanda », nouvel essai hybride de Jeannine Gagné

    FCIAT : « Yolanda », nouvel essai hybride de Jeannine Gagné

    L’an prochain, Amazone Film fêtera ses vingt ans. La boîte de production de Jeannine Gagné, aussi cinéaste, lui a permis de collaborer avec notamment Benoît Pilon, Jennifer Alleyn et Magnus Jacobson. Pour son plus récent projet, la réalisatrice et productrice se fait plaisir et filme « Yolanda », un moyen métrage de fiction qui met en scène une femme d’âge mûr qui rend visite à une amie à Montréal. « J’avais cette idée bien simple que tant que tu es en santé, peu importe l’âge, il faut rester ouvert au monde », confie-t-elle, fébrile, lors de la première mondiale du film au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

    10 novembre 2017, 05h14

    FCIAT : Michel Jetté plonge le spectateur dans l’univers de la dépression avec « Burn Out ou la Servitude Volontaire »

    FCIAT : Michel Jetté plonge le spectateur dans l’univers de la dépression avec  « Burn Out ou la Servitude Volontaire »

    Pour son quatrième long métrage, Michel Jetté délaisse le milieu du crime au profit d’un thème bouillant d’actualité : la dépression. Dans « Burn Out ou La Servitude Volontaire », le cinéaste marque en effet une coupure nette avec sa trilogie sur le phénomène des gangs criminels en abordant avec une démarche déroutante une réalité bien actuelle. « C’est un film qui tente des choses », déclare le réalisateur, scénariste et producteur lors de la présentation du film au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

    9 novembre 2017, 07h08

    FCIAT : « Minoritaires » montre le regard emphatique de Simon Gaudreau

    FCIAT : « Minoritaires » montre le regard emphatique de Simon Gaudreau

    Trois ans après « Fucké », le cinéaste et artiste visuel Simon Gaudreau présente « Minoritaires », son troisième long métrage documentaire produit par Colonelle Films. Délaissant l’univers glauque des habitants d’une maison de chambres, il transporte sa caméra au sein des Insoumis, un groupe de citoyens indépendantistes militant pour la préservation de la culture et de l’identité québécoise. À l’occasion de la première mondiale du film au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le réalisateur s’est entretenu avec Qui fait Quoi.

    9 novembre 2017, 06h12

    « Nous sommes les autres », un projet que Jean-François Asselin caresse depuis longtemps

    « Nous sommes les autres », un projet que Jean-François Asselin caresse depuis longtemps

    Le réalisateur et scénariste Jean-François Asselin a commencé à développer le projet du film « Nous sommes les autres » avec Jacques Drolet il y a plusieurs années. Les deux auteurs s’intéressaient à la façon dont le regard des autres nous définit, en fonction de la façon dont nous voulons que les gens nous voient. Plusieurs années plus tard, son premier long métrage voit enfin le jour. Qui fait Quoi en a discuté avec lui à quelques jours de la sortie du film produit par Pierre Even, pour Item 7.

    8 novembre 2017, 06h18

    FCIAT : Martin Laroche emprunte une esthétique hyperréaliste pour filmer « Tadoussac »

    FCIAT : Martin Laroche emprunte une esthétique hyperréaliste pour filmer « Tadoussac »

    C’est après trois étés passés à Tadoussac que Martin Laroche a décidé d’imaginer une histoire qui se déroulerait dans ce village touristique de la Côte-Nord. Lors d’une visite hivernale, il a remarqué une ambiance plus feutrée et intimiste qui a permis de faire naître Chloé, personnage central de « Tadoussac », qui s’y rend avec une quête bien précise. « Le sujet de la maternité et les personnages féminins forts, c’est quelque chose qui m’interpelle beaucoup », affirme le réalisateur en entrevue lors du 36e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

    3 novembre 2017, 07h00