Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    TIFF : « Je suis obsédé par la réalité », avoue Denis Côté

    TIFF : « Je suis obsédé par la réalité », avoue Denis Côté

    Originaire de Perth-Andover au Nouveau-Brunswick, Dénis Côté a réalisé dix films en douze ans, le propulsant rapidement au rang de cinéaste prolifique au Québec et au Canada. Venu présenter « Ta peau si lisse » au TIFF, son plus récent long métrage qui suit six culturistes québécois, le réalisateur qui habite désormais Montréal s’est arrêté au Glenn Gould Studio pour discuter de son oeuvre, sa démarche, mais aussi de ce dernier film qu’il considère comme un hybride entre le documentaire et la fiction. « Je ne veux pas juste montrer la réalité. Je veux en faire quelque chose », déclare-t-il durant la conférence animée par la programmeuse du festival, Dorotha Lech.

    22 septembre 2017, 07h40

    FCVQ : Un premier projet à la réalisation pour Maxime Robin

    FCVQ : Un premier projet à la réalisation pour Maxime Robin

    Compagnie de théâtre qui conçoit depuis quelques années des pièces de théâtre (« Viande », « Photsensibles ») dans la ville de Québec, La Vierge Folle a choisi de se lancer dans le cinéma pour son prochain projet. « Ballet Jazz » raconte l’histoire de Karine et Karine, deux apprenties ballerines qui décident de partir sur la route jusqu’à New York dans le but d’auditionner pour la comédie musicale « Cats » à Broadway. Maxime Robin, acteur, auteur, metteur en scène, mais aussi un des trois membres de l’entreprise, assure pour la toute première fois la réalisation d’un court métrage. Qui fait Quoi a discuté avec lui à propos de cette expérience à l’occasion du FCVQ.

    22 septembre 2017, 07h38

    Sadaf Foroughi présente le récit très personnel d’« AVA »

    Sadaf Foroughi présente le récit très personnel d’« AVA »

    Premier long métrage de la cinéaste canadienne basée à Montréal et née à Téhéran, Sadaf Foroughi, « AVA » raconte le passage vers l’âge adulte d’une adolescente de seize ans en Iran. Après plusieurs courts métrages, dont « Féminin, masculin » et « La dernière scène », le film représente l’occasion pour la réalisatrice de partager ses propres histoires avec le spectateur sous la forme d’une sorte d’autoportrait. « C’est très proche de moi et c’est très personnel », déclare-t-elle en entrevue.

    22 septembre 2017, 07h27

    La caméra d’Éli Laliberté documente la réalité humaine

    La caméra d’Éli Laliberté documente la réalité humaine

    Éli Laliberté, scénariste, directeur photo, réalisateur et producteur, est un véritable touche-à-tout. Le professionnel compte derrière lui plus d’une vingtaine d’années dans le secteur de l’audiovisuel au Québec. Depuis quatre ans, tout ce à quoi il touche se niche sous la bannière du Groupe PVP basé à Matane. Récemment, il présentait son plus récent film intitulé « Fly-in, fly-out », qui traite du phénomène des travailleurs de rotation, en grande première dans le cadre du festival Les Percéides.

    22 septembre 2017, 07h24

    FCVQ : Marc Séguin dresse un portrait de l’industrie agricole avec « La ferme et son état »

    FCVQ : Marc Séguin dresse un portrait de l’industrie agricole avec « La ferme et son état »

    Alors que l’agriculture s’est transformée drastiquement au cours des dernières années, les jeunes fermiers et fermières du Québec tentent de faire leur place tout en conservant une sensibilité aux enjeux écologiques et humains et ce, malgré un marché marqué par l’industrialisation. « La ferme et son état », plus récent projet de l’artiste Marc Séguin, présente les principales forces et aberrations de l’industrie agricole actuelle. À l’occasion du FCVQ, Qui fait Quoi a discuté avec le réalisateur à propos de ce documentaire tourné sur une période de dix-huit mois.

    22 septembre 2017, 04h56

    TIFF : quatre réalisatrices canadiennes échangent sur les enjeux de sexe et de genre

    TIFF : quatre réalisatrices canadiennes échangent sur les enjeux de sexe et de genre

    Dans un contexte où le sexisme et la discrimination basée sur le genre n’ont jamais été autant dénoncés, des réalisatrices canadiennes continuent de travailler et d’élever leur voix pour exprimer la profonde inégalité entre les hommes et les femmes tant devant que derrière la caméra. Jennifer Baichwal, Alethea Arnaquq-Baril, Mina Shum et Deepa Mehta ont discuté de ces enjeux lors de « In the Director Chair : Lady Boss », une discussion animée par la productrice indépendante Helen du Toit et présentée par Téléfilm Canada lors du Festival international du film de Toronto. Qui fait Quoi était sur place.

    21 septembre 2017, 07h00

    FCVQ : Paul Tom veille à transmettre le bouleversant parcours des jeunes immigrants avec « Bagages »

    FCVQ : Paul Tom veille à transmettre le bouleversant parcours des jeunes immigrants avec « Bagages »

    Originalement un projet théâtral initié par Mélissa Lefebvre, professeure d’art dramatique à l’école Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont, où des jeunes adolescents récemment arrivés à Montréal témoignent de leur expérience, le film « Bagages » de Paul Tom, capte à la fois la performance de cette pièce et la rencontre entre le réalisateur, l’enseignante et ces jeunes. En s’associant plus tard à la productrice Karine Dubois (Picbois Productions), les deux créateurs espéraient que le parcours de ces élèves soit présenté à une plus grande échelle que le milieu académique. « Mélissa et moi on s’est dit que ce matériel était trop précieux pour qu’il reste juste à l’intérieur de la commission scolaire », se rappelle le réalisateur en entrevue lors du FCVQ.

    21 septembre 2017, 06h53


    Le cinéaste Simon Lavoie, de retour au TIFF pour une deuxième année consécutive

    Le cinéaste Simon Lavoie, de retour au TIFF pour une deuxième année consécutive

    Simon Lavoie n’en est pas à sa première sélection au Festival du film international de Toronto (TIFF). En plus d’y avoir accompagné plusieurs de ses courts métrages à la réalisation, le cinéaste remportait l’an dernier le prix du meilleur film canadien avec son acolyte Mathieu Denis pour leur film au titre-fleuve « Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau ». Cette année, il présente l’adaptation audacieuse du roman de Gaétan Soucy « La petite fille qui aimait trop les allumettes », un projet que le producteur Marcel Giroux (GPA Films) et lui-même chérissaient depuis longtemps.

    20 septembre 2017, 05h00

    TIFF : Un projet québécois retenu dans le cadre du Pitch This ! de Téléfilm Canada

    TIFF : Un projet québécois retenu dans le cadre du Pitch This ! de Téléfilm Canada

    Pour une 18e année consécutive au TIFF, Téléfilm Canada tenait son événement Pitch This ! dans le cadre duquel six équipes de cinéastes émergents disposaient de six minutes pour vendre leur salade et charmer le jury. Le prochain projet de long métrage du duo formé du cinéaste Pascal Plante et de la productrice Dominique Dussault a été sélectionné dans la course. Bien qu’il n’ait pas remporté le prix de 15 000 $ attribué aux gagnants, le tandem a su retenir l’attention des professionnels sur place. Aperçu d’un long métrage en développement.

    19 septembre 2017, 07h00

    « Charles », deuxième volet d’une trilogie sur le passage vers l’âge adulte

    « Charles », deuxième volet d’une trilogie sur le passage vers l’âge adulte

    Premier projet développé en coproduction avec la France pour Dominic Étienne Simard, « Charles » représente le deuxième volet d’un triptyque amorcé avec « Paula » en 2011. C’est après avoir remporté « Cours écrire ton court » en 2012 que le cinéaste d’animation s’est attelé à peaufiner le récit d’un jeune garçon qui, en raison de son quotidien pas comme les autres, s’invente un monde où il peut s’évader. « Dans "Charles", c’est une violence beaucoup plus sournoise, plus quotidienne donc il glisse lentement à cause de la surresponsabilisation vers l’âge adulte », explique le réalisateur rencontré par Qui fait Quoi au TIFF.

    19 septembre 2017, 03h45

    Le court métrage pancanadien « Rupture » en primeur au TIFF

    Le court métrage pancanadien « Rupture » en primeur au TIFF

    La réalisatrice Yassmina Karajah, née en Jordanie, a grandi au Canada. Ayant vécu un an à Montréal, c’est toutefois à Vancouver que la cinéaste s’est établie. Son deuxième court métrage en carrière, après le film « Light », suit le parcours de quatre nouveaux arrivants au Canada lors d’une journée estivale chaude, à la recherche d’une piscine pour se rafraichir. « Rupture » relate un exemple d’adaptation au quotidien d’un groupe d’enfants qui apprennent à vivre dans leur nouveau chez soi. Nous avons rencontré la cinéaste et coproductrice du court métrage, Virginie Nolin, à Toronto, quelques jours après sa première mondiale dans le cadre du TIFF.

    18 septembre 2017, 10h15

    « Entre la mer et l’écorce » de Mathieu Cyr, la Gaspésie mise de l’avant au grand écran

    « Entre la mer et l’écorce » de Mathieu Cyr, la Gaspésie mise de l’avant au grand écran

    Le réalisateur Mathieu Cyr, originaire de Maria dans la Baie-des-Chaleurs, présentait pour la première fois son plus récent court métrage dans la région gaspésienne. La projection d’« Entre la mer et l’écorce » était de mise dans le cadre du Festival international de cinéma et d’art de Percé puisqu’il a été tourné entièrement dans la péninsule, avec des acteurs de la Gaspésie. Nous avons discuté avec Mathieu Cyr sur place, en direct de sa région natale.

    15 septembre 2017, 07h08

    Jean-Philippe Pariseau plonge dans les plus beaux fonds marins du globe avec sa caméra

    Jean-Philippe Pariseau plonge dans les plus beaux fonds marins du globe avec sa caméra

    Après avoir réalisé « OuiSurf » pour la chaîne Évasion, Jean-Philippe Pariseau alias Parish se transporte encore une fois dans les paysages exotiques pour filmer cette fois-ci les espaces sous-marins avec « Les flots », un magazine animé par Pierre-Yves Lord. Produite par l’animateur ainsi que Martine Forand de la boîte Saturne 5, l’émission propose de voyager au fond des mers autour du globe en compagnie d’invités, dont Jason Roy-Léveillé, Sarah-Jeanne Labrosse et Magalie Lépine-Blondeau. Qui fait Quoi s’est entretenu avec le réalisateur à propos de son travail sur ce projet.

    15 septembre 2017, 06h48