Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Transposer d’une langue à une autre : les enjeux de l’adaptation

    Transposer d’une langue à une autre : les enjeux de l’adaptation

    Au cours des derniers mois, des séries télé québécoises prolifiques ont été adaptées en langue anglaise. En effet, « Nouvelle adresse » et « 19-2 » ont été transposées pour attirer un public anglophone et canadien. Quels sont les choix à privilégier lors d’un tel exercice ? Comment déterminer la transformation culturelle qu’un tel processus nécessite ? La guilde des réalisateurs canadiens (DGC) a réuni une poignée de professionnels directement concernés par ce travail qui se sont exprimés sur ces enjeux lors d’une table ronde. Qui fait Quoi était sur place.

    9 mai 2017, 06h44

    Le réalisateur Yan England se joint à l’équipe de Kazak

    Le réalisateur Yan England se joint à l’équipe de Kazak

    Kazak souligne l’arrivée de Yan England au sein de son équipe de réalisateurs. Figure bien connue du public québécois pour ses nombreux rôles à la télévision et au cinéma, Yan England amorce sa carrière de réalisateur en 2011 avec « Moi » son premier court métrage. Mais c’est en 2013, avec sa nomination aux Oscars pour « Henry », un court métrage traitant de la maladie d’Alzheimer, que Yan s’affirme réellement comme réalisateur de fiction.

    8 mai 2017, 09h54

    Pour « Plan B », Jean-François Asselin utilise les mécanismes de la science-fiction

    Pour « Plan B », Jean-François Asselin utilise les mécanismes de la science-fiction

    Imaginez que vous avez la possibilité de retourner dans le temps pour corriger les erreurs que vous avez commises… C’est ce qui arrive à Philippe Girard (Louis Morissette) dans « Plan B », une télésérie qui utilise un concept de science-fiction pour approfondir l’âme d’un personnage. Jean-François Asselin, coauteur avec Jacques Drolet, et réalisateur de la série explique le long parcours de la série, de l’idéation à la diffusion, le 4 mai prochain sur les ondes de Séries+.

    3 mai 2017, 07h15

    Mariloup Wolfe revient derrière la caméra avec « Hubert et Fanny »

    Mariloup Wolfe revient derrière la caméra avec « Hubert et Fanny »

    Après une première saison de « Ruptures » très favorablement accueillie, Mariloup Wolfe retourne derrière la caméra pour « Hubert et Fanny », un drame romantique hebdomadaire signé par Richard Blaimert, l’auteur derrière « Nouvelle adresse » et « Les hauts et les bas de Sophie Paquin », et prévu pour la saison 2017-2018 à l’antenne d’ICI Radio-Canada Télé. Au moment de choisir son nouveau projet, la réalisatrice est tombée sous le charme de cette histoire de coup de foudre entre deux jeunes trentenaires dans des circonstances dramatiques et dont le tournage devrait débuter le 6 mai.

    28 avril 2017, 06h55

    Au cinéma comme au théâtre, Emery Noudjiep Tchemdjo examine les enjeux de la guerre

    Au cinéma comme au théâtre, Emery Noudjiep Tchemdjo examine les enjeux de la guerre

    Pour sa toute première réalisation, Emery Noudjiep Tchemdjo s’est intéressé à un pays de l’Afrique meurtri par une économie de guerre. « Centrafrique, l’industrie de la rébellion » trace le portrait d’une nation oubliée et connue par ses coups d’État et ses violents conflits. Originaire du Cameroun, le réalisateur s’est interrogé sur l’histoire de la République centrafricaine et c’est à partir d’images télévisées de la troisième guerre civile que le processus créatif s’est enclenché. « Elle était décrite dans les médias comme une guerre religieuse entre les musulmans et les chrétiens. Mais rapidement, ça n’a pas tenu la route parce qu’il y a des guerres dans ce pays depuis sa naissance », affirme-t-il en entrevue.

    28 avril 2017, 06h07

    Le premier long métrage de Frédérique Cournoyer Lessard présenté en primeur à Hot Docs

    Le premier long métrage de Frédérique Cournoyer Lessard présenté en primeur à Hot Docs

    Frédérique Cournoyer Lessard, née d’une mère baignant dans l’univers des arts visuels, a été initiée très jeune au cinéma. À 13 ans, elle réalisait son premier film. À 14 ans, elle remportait la compétition « Vidéastes recherché-es » grâce à son oeuvre « N’enterre pas mon sang ». Son plus récent court métrage, le film narratif de danse « Pas », a voyagé dans presque 70 festivals dans le monde. Nul ne sera étonné d’apprendre que son premier long métrage et tout premier documentaire intitulé « Rue de la Victoire » sera présenté cette semaine en primeur au prestigieux festival Hot Docs de Toronto. Rencontre avec la créatrice la veille de son départ pour la mégalopole canadienne.

    28 avril 2017, 06h00

    La DGC tiendra une Table-ronde - Réaliser des adaptations le 28 avril

    La DGC tiendra une Table-ronde - Réaliser des adaptations le 28 avril

    La Guide canadienne des réalisateurs (DGC) tiendra le vendredi 28 avril à 19h30 une table-ronde sous le thème : « Réaliser des adaptations ». Ce sera l’occasion d’assister à une discussion ouverte et franche sur les défis liés à la réalisation de séries qui ont été adaptées pour une nouvelle audience dans une langue différente. 

    26 avril 2017, 07h05

    Le film « Bollywood Dreams » de Seema Arora est en postproduction

    Le film « Bollywood Dreams » de Seema Arora est en postproduction

    La réalisatrice montréalaise Seema Arora a récemment réalisé et produit sa première production de style Bollywood intitulée « Bollywood Dreams ». L’équipe de tournage de ce petit, mais ambitieux projet, comportait une vingtaine de personnes dont des comédiens de différentes nationalités. Plusieurs scènes ont été tournées devant un « green screen » et « Bollywood Dreams » est maintenant en postproduction.

    21 avril 2017, 00h39

    Une part d’audace dans les oeuvres de Babel films

    Une part d’audace dans les oeuvres de Babel films

    Babel films est une maison de production montréalaise qui oeuvre autant au cinéma que dans les nouveaux médias, du documentaire à la fiction. Au coeur de l’équipe s’associent Eric Piccoli, directeur de la création, Félix Rose, vice-président et directeur de la création documentaire, et Marco Frascarelli, président et directeur général. Après les séries Web à succès « Projet-M », « Écrivain public » et « Temps mort », la boîte présente son documentaire « Yes » – actuellement à l’affiche à Montréal et à Québec – et développe de nombreux projets sur de multiples plateformes.

    20 avril 2017, 07h20

    Pixcom forme SAM, un levier pour les créateurs de la relève audiovisuelle

    Pixcom forme SAM, un levier pour les créateurs de la relève audiovisuelle

    On parle souvent de la créativité des gens de chez nous et des succès de nos artistes et artisans, de ceux qui sont parvenus à se tailler une place au sein de médias traditionnels bien établis. Mais avant de parvenir à cette ultime consécration du talent, bien des échelons sont à gravir et certains jeunes divergeront de parcours au courant de cette ascension pour de multiples raisons.

    18 avril 2017, 10h00

    Claude Bastien jongle avec la production et la réalisation chez ON EST 10

    Claude Bastien jongle avec la production et la réalisation chez ON EST 10

    En plus d’une maîtrise qu’elle est sur le point de terminer où elle s’intéresse à l’intégration des médias interactifs à l’architecture, Claude Bastien voit le retour de la websérie « L’atelier Pierre Thibault » apparaître sur le site de La Fabrique culturelle. Les quatre premiers épisodes de cette deuxième saison, divisée en deux parties, permettent de s’interroger sur le territoire tout en mettant toujours à l’avant-plan les rencontres et les réflexions de l’architecte québécois qui prête son nom et son atelier au projet. La jeune réalisatrice, également membre de la coopérative ON EST 10, s’est entretenue avec nous pour l’occasion.

    11 avril 2017, 07h20

    La caméra de Philippe Arsenault immortalise un processus artistique

    La caméra de Philippe Arsenault immortalise un processus artistique

    Le plus récent court métrage de Philippe Arsenault, « Le Hibou-roc de Riopelle », se distingue de la signature habituelle du réalisateur, souvent teintée d’une touche d’humour. Situé à mi-chemin entre le film d’art et le documentaire plus conventionnel, le court métrage s’intéresse autant à l’oeuvre du célèbre artiste québécois, Jean-Paul Riopelle, qu’au procédé de la fonderie. Le tout amalgamé dans un film d’ambiance où les plans atmosphériques et contemplatifs succèdent aux images d’archive et entrevues traditionnelles. Rencontre avec le réalisateur et directeur de la photographie à Chicoutimi dans le cadre de Regard où son film était récemment en compétition nationale.

    11 avril 2017, 05h14

    Gatti est désormais un nom d’arbre

    Gatti est désormais un nom d’arbre

    On n’abat pas un chêne comme Armand Gatti qui nous a quitté. Il y a peu d’homme comme cet infatigable conteur et montreur d’images. De sa vie on écrirait une Iliade et une Odyssée tant il a occupé de place au sein des rarissimes créateurs de cette envergure. J’ai eu le privilège de le rencontrer une première fois lors de la diffusion des films d’engagement ouvrier « Le lion sa cage » et ses ailes sur la vie des usines Peugeot à Montbéliard (en France).

    9 avril 2017, 10h08

    « Boost », un thriller franglais signé par le Montréalais Darren Curtis

    « Boost », un thriller franglais signé par le Montréalais Darren Curtis

    « Boost » se distingue des autres films québécois sortis en salle au cours des derniers mois, pour ses thématiques et sa forme linguistique. Tourné entièrement à Montréal, le film porte l’anglais comme langue première tout en laissant place au français par un souci de représentation réaliste de notre métropole québécoise riche en diversité culturelle. « Boost », réalisé par Darren Curtis et coproduit par le réalisateur lui-même, Frederic Bohbot et Kieran Crilly, prend l’affiche aujourd’hui à Montréal ainsi que dans plusieurs villes de la province.

    7 avril 2017, 05h57