Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Effets visuels

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    L’École NAD, joueur majeur de l’industrie de l’image depuis 25 ans

    L’École NAD, joueur majeur de l’industrie de l’image depuis 25 ans

    Rien, ou presque, ne destinait Suzanne Guèvremont à entrer dans l’univers de l’enseignement des arts numériques, de l’animation et du design. Elle commence sa carrière comme avocate, pratiquant dans un cabinet. C’est un concours de circonstance et d’occasion, grâce à un client interposé, qu’elle entre en contact avec Softimage et Richard Langevin, qui était alors coordonnateur du Centre national d’animation et de design, mieux connu sous l’appellation Centre NAD. Ce dernier, débordé alors que l’école bougeait beaucoup, l’appelle pour qu’elle vienne lui prêter main-forte. Au moment du 25e anniversaire de l’École NAD, comme il se doit de l’appeler aujourd’hui, nous avons pris l’occasion pour discuter avec celle qui dirige ses activités depuis 1999.

    10 mai 2017, 07h20

    25 ans NAD : Matthew Rouleau demeure fidèle à son École NAD

    25 ans NAD : Matthew Rouleau demeure fidèle à son École NAD

    Intéressé par les métiers du cinéma depuis l’école secondaire, Matthew Rouleau a décidé d’étudier dans le domaine en s’inscrivant à l’École NAD en 2002, au programme cinéma et télévision. Avant même la fin de ses études, il avait trouvé un emploi dans le domaine. Le NAD lui a apporté beaucoup, confie-t-il en entrevue, d’abord, évidemment, sur le plan des compétences techniques, le programme de l’époque d’une année permettant de découvrir les outils nécessaires à une bonne pratique du métier, mais aussi une base philosophique, le préparant à entrer dans le marché du travail.

    25 avril 2017, 07h20

    25 ans NAD : Benoît Melançon s’intéresse à la prévisualisation dans les oeuvres cinématographiques

    25 ans NAD : Benoît Melançon s’intéresse à la prévisualisation dans les oeuvres cinématographiques

    Spécialiste en prévisualisation, Benoît Melançon a d’abord travaillé en cinéma comme technicien sur des plateaux de tournage. C’est par le dessin qu’il est arrivé à l’École NAD pour l’animation. Il s’est ensuite intéressé à la postproduction et au jeu vidéo. Il revient au NAD pour donner un cours sur l’utilisation du langage cinématographique dans les environnements infographiques. Selon la rumeur, il offre LE cours à ne pas manquer sur l’histoire de l’infographie.

    19 avril 2017, 07h20

    Triotech met la touche finale à sa maison hantée interactive du futur

    Triotech met la touche finale à sa maison hantée interactive du futur

    Triotech dévoile sa plus récente attraction interactive inspirée de la populaire série télévisée « Fear the Walking Dead ». Installée temporairement dans un immeuble de Montréal, cette maison hantée interactive du futur sera installée de façon permanente sur Fremont Street, à Las Vegas, une destination touristique reconnue pour son offre de divertissement sans pareil. L’avis d’évacuation sera donnée officiellement en juillet 2017.

    13 avril 2017, 07h15

    25 ans NAD : Nicolas Poteet a l’École NAD dans le sang

    25 ans NAD : Nicolas Poteet a l’École NAD dans le sang

    Lorsque les produits de Softimage et de Behaviour ont vu le jour au Québec, en 1992-1993, Nicolas Poteet a découvert tout un nouvel univers. Ce peintre, illustrateur et designer s’est tout de suite intéressé à l’image numérique. C’est ensuite tout naturellement qu’il s’est retrouvé comme enseignant au NAD, qui était une école privée proposant une formation d’un an. Arrivé dans l’institution en novembre 1993, il y donne toujours des cours et s’occupe de la direction de la pédagogie.

    12 avril 2017, 07h25

    25 ans : NAD Robin Tremblay, la mémoire de l’École NAD

    25 ans : NAD Robin Tremblay, la mémoire de l’École NAD

    On peut dire que Robin Tremblay représente, en quelque sorte, la mémoire de l’École des arts numériques, de l’animation et du design, puisqu’il y enseigne depuis 25 ans. Natif du Saguenay, il a fait ses études en informatique à l’Université Laval dans les années 1980. Après son baccalauréat, en 1986, il retourne dans sa région natale pour combler un emploi d’été. Il se joint ensuite au programme d’art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière, en éducation permanente et en support informatique. Puis, Richard Langevin, aujourd’hui directeur de la formation à la SAT, le contacte alors qu’il développe l’idée d’une école spécialisée en image par ordinateur.

    10 avril 2017, 07h25

    VIDÉO : Martin Pelletier veille à la réussite de Rodeo FX Québec

    VIDÉO : Martin Pelletier veille à la réussite de Rodeo FX Québec

    Le parcours de Martin Pelletier, aujourd’hui directeur de studio et superviseur VFX pour Rodeo FX Québec, est riche en expériences. Après des études en design graphique à l’Université Laval, ce dernier a rapidement réalisé que le format 2D ne le satisferait pas à long terme. Un cours intensif d’un an lui a permis d’obtenir son premier emploi chez Hybride Technologies dans l’industrie pour laquelle il oeuvre depuis. Entretien vidéo avec un passionné de son art qui a commencé au bas de l’échelle et rapidement gravit les échelons.

    22 mars 2017, 07h30

    VIDÉO : L’Institut Grasset, un collège proche de l’industrie

    VIDÉO : L’Institut Grasset, un collège proche de l’industrie

    L’Institut Grasset de Collège André-Grasset offre des formations en animation 3D, en télévision/cinéma et en informatique. Collège privé subventionné, il compte un corps professoral d’une soixantaine de chargés de cours. Car, nous explique Daniel Sincu, son directeur, tous les enseignants travaillent également dans le milieu. Qui fait Quoi l’a rencontré et en a profité pour faire une visite des lieux, où règne une atmosphère très décontractée.

    17 mars 2017, 07h40


    Le BCTQ dévoile une vidéo promotionnelle pour les secteurs des VFX, RV / RA du Québec

    Le BCTQ dévoile une vidéo promotionnelle pour les secteurs des VFX, RV / RA du Québec

    Le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ) présente la nouvelle vidéo exclusivement dédiée à la promotion des secteurs des effets visuels et de la réalité virtuelle/augmentée du Québec. Mettant de l’avant plus de 20 productions, la vidéo démontre, en deux minutes seulement et de façon percutante, le talent, la créativité et les avancées technologiques des compagnies québécoises.

    10 mars 2017, 07h20

    Au rendez-vous depuis 35 ans, la fête du cinéma québécois est particulièrement de mise

    Au rendez-vous depuis 35 ans, la fête du cinéma québécois est particulièrement de mise

    Difficile de faire des choix devant l’imposante grille horaire des Rendez-vous du cinéma québécois, pour le cinéphile comme pour les professionnel(le)s de l’industrie. Entre les leçons de cinéma, les tables rondes, les projections et les soirées tapis bleu de grandes premières, il y a matière à y dédier tout son agenda. « On a du bon stock », comme le slogan nous l’indique, et il est important de le rappeler à notre public qui semble bouder les salles de cinéma, et plus particulièrement celles qui offrent des projections de films produits au Québec.

    22 février 2017, 07h08

    VIDÉO : Le superviseur d’effets visuels Benoit Blouin demeure à l’écoute des créateurs

    VIDÉO : Le superviseur d’effets visuels Benoit Blouin demeure à l’écoute des créateurs

    Superviseur d’effets visuels pour L’Atelier Animation, Benoît Blouin a travaillé sur plusieurs productions québécoises et étrangères telles que « Snakes on a Plane » (David R. Ellis, 2006), « French Kiss » (Sylvain Archambault, 2011) et « La belle et la bête » (Christophe Gans, 2014). Alors qu’il concentre maintenant ses efforts sur le cinéma d’animation, le jeune homme croit que la diversité qui caractérise son expérience lui a permis d’occuper ce rôle de superviseur. « Que ce soit du ’’modeling’’, de la texture, de l’animation ou du "compositing’’, je pense que c’est le fait de toucher un peu à tout et d’avoir cela en soi qui fait que tu deviens responsable d’une équipe et qu’il est possible de la diriger de la bonne façon », confie-t-il en entrevue.

    15 février 2017, 07h20