Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM)

    Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM)

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Franck Fiorito confiant en l’avenir du documentaire

    Franck Fiorito confiant en l’avenir du documentaire

    Journaliste, réalisateur devenu producteur, Franck Fiorito produit « Interrupt This Program » (« Villes résilientes » en français), une série documentaire diffusée depuis 2015 sur les ondes de CBC. Devenu producteur par erreur, dit-il, il a fondé, avec Nabil Mehchi, Noble Television, une entreprise dédiée à la production de télévision socialement significative. Le président et producteur exécutif de Noble a participé, pendant Doc Circuit Montréal, à une discussion sur l’accès du documentaire. Qui fait Quoi a, par la suite, discuté avec lui de l’état du documentaire au Canada.

    5 décembre 2017, 06h44

    Étienne Roussy, au service des démarches artistiques de « Destierros » et « L’autre Rio »

    Étienne Roussy, au service des démarches artistiques de « Destierros » et « L’autre Rio »

    Lors de la plus récente édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal, Étienne Roussy voyait deux projets auxquels il a participé être présentés. En effet, le directeur photo a accompagné Hubert Caron-Guay pendant plus de deux mois pour filmer « Destierros », portrait des migrants latino-américains qui tentent de franchir la frontière américaine, et a collaboré avec Émilie B. Guérette avec « L’autre Rio », une incursion dans un squat durant les Jeux olympiques de 2016. Rencontré par Qui fait Quoi, le jeune homme, qui a remporté le prix de la meilleure direction de la photographie pour un long métrage documentaire au dernier Gala du cinéma québécois, a discuté de ces deux films aux approches complètement différentes.

    5 décembre 2017, 06h40

    Guillaume Sylvestre pénètre sans jugement dans les dessous de la « DPJ »

    Guillaume Sylvestre pénètre sans jugement dans les dessous de la « DPJ »

    Sixième documentaire de Guillaume Sylvestre, « DPJ » pose un regard sans compromis sur l’univers de la Direction de la Protection de la Jeunesse. Poursuivant une belle lignée de films à caractère social, le réalisateur de « Durs à cuire » se transporte dans les coulisses de rencontres entre les intervenants et les familles, s’immisce dans des réunions professionnelles sans aucune complaisance. Le réalisateur s’est entretenu avec Qui fait Quoi à propos de ce nouveau long métrage qui a été présenté en première mondiale aux plus récentes Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

    5 décembre 2017, 06h24

    « DPJ » de Guillaume Sylvestre prend l’affiche le 1er décembre

    « DPJ » de Guillaume Sylvestre prend l’affiche le 1er décembre

    Les Productions Lustitia présentent « DPJ », long métrage documentaire de Guillaume Sylvestre. Projeté en grande première aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), devant une salle comble, le film prend maintenant l’affiche en version intégrale tel que prévu ce vendredi 1er décembre à la Cinémathèque québécoise (Montréal), au Cinéma Le Clap (Québec) et à La Maison du cinéma (Sherbrooke). Une projection aura également lieu au Paraloeil (Rimouski) le mardi 5 décembre.

    1er décembre 2017, 05h56

    Lawrence Côté-Collins prépare « VHS Mon amour » et « 2 x 4 », un deuxième long métrage de fiction

    Lawrence Côté-Collins prépare « VHS Mon amour » et « 2 x 4 », un deuxième long métrage de fiction

    Après avoir signé en 2016 son premier long métrage « Écartée », Lawrence Côté-Collins connaît une fin d’année où quelques projets en développement se dessinent plus clairement. En plus d’un second long métrage qu’elle prépare, la réalisatrice s’apprête à tourner « VHS Mon amour », un documentaire Web de cinq minutes. Membre du jury de la section longs métrages pour la 31e édition du Festival international du cinéma francophone en Acadie, elle a dévoilé pour l’occasion les détails de ces projets à Qui fait Quoi.

    30 novembre 2017, 07h03

    Les RIDM célèbrent le succès de leur 20e édition

    Les RIDM célèbrent le succès de leur 20e édition

    La 20e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) se sont terminées le dimanche 19 novembre 2017. Cette édition anniversaire fut marquée par de nombreuses séances et activités très populaires ainsi qu’un engouement renouvelé du public et des professionnels pour ce grand rassemblement annuel des amoureux de l’art documentaire.

    30 novembre 2017, 06h41

    Quand un documentaire peut réparer des blessures

    Quand un documentaire peut réparer des blessures

    L’adoption internationale est trop souvent montrée comme une panacée dans les documentaires, c’est du moins ce qu’estiment le réalisateur, producteur et régisseur Esteban-Orlando Fleurant Padeco, et son complice réalisateur Nicolas-Alexandre Tremblay. Dans les années 1980, Esteban-Orlando a été parmi les premiers de plus de 200 enfants du village d’Hato Mayor del Rey, en République dominicaine, séparés de leur famille pour être adoptés par des couples québécois. La journaliste Isabelle Hachey en a fait le livre « Déracinés – Les enfants perdus de Hato Mayor ». Aujourd’hui, Esteban-Orlando Fleurant Padeco et Nicolas-Alexandre Tremblay veulent réaliser un documentaire de cette sombre histoire.

    28 novembre 2017, 07h10

    « Manic » de Kalina Bertin, des ponts entre histoire familiale et maladie mentale

    « Manic » de Kalina Bertin, des ponts entre histoire familiale et maladie mentale

    Tout premier film de la jeune Montréalaise Kalina Bertin, « Manic » raconte son parcours étonnant qui l’amène à comprendre les liens entre la maladie mentale dans son rayonnement familial et la folie de son père, insaisissable et complexe, une sorte de gourou manipulateur aux multiples personnalités. À travers les archives d’une famille qui se révèle dans le documentaire passablement élargie, elle se découvre pas moins de 12 « nouveaux » frères et soeurs jusque là inconnus, rencontrant en outre les diverses femmes de son père. En parallèle, son frère vit de graves troubles de bipolarité pendant que sa soeur passe par des épisodes psychotiques.

    28 novembre 2017, 06h36

    La diversité crée de la richesse, foi d’Henri Pardo !

    La diversité crée de la richesse, foi d’Henri Pardo !

    Haïtien né au Nouveau-Brunswick de parents exilés et qui ont fait beaucoup pour leur pays d’origine, Henri Pardo ne pouvait que devenir un homme engagé. Jeune adolescent, il s’intéresse au théâtre. « J’ai toujours aimé dire, le théâtre m’a permis d’agir », confie-t-il en entrevue. Après des études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, il commence son métier d’acteur, mais se rend compte rapidement qu’il existe des limites pour les acteurs racisés. Il s’inscrit à L’inis en réalisation, avec la ferme intention de raconter des histoires qui lui ressemble. Lors de Doc Circuit Montréal (DCM), événement tenu dans le cadre des RIDM, il a participé au panel « Perturber : contourner le système ».

    27 novembre 2017, 10h00

    Le documentaire pour changer le monde, croit Ina Fichman

    Le documentaire pour changer le monde, croit Ina Fichman

    Depuis plus de 25 ans, la productrice montréalaise Ina Fichman, fondatrice de Intuitive Pictures, utilise le documentaire pour changer le monde, croyant à l’impact du genre. Travaillant régulièrement en coproduction internationale, elle est à mettre les touches finales à la production de « The Oslo Diaries », dont la sortie est prévue au début de 2018 et qui retrace l’échec des accords d’Oslo qui devaient mettre fin au conflit israélo-palestinien. Ina Fichman a participé récemment à un panel sur la stratégie du documentaire d’impact lors de Doc Circuit Montréal. Qui fait Quoi a, par la suite, discuté avec elle.

    24 novembre 2017, 07h20

    RIDM : Émilie B. Guérette filme « L’autre Rio » de façon intime et en immersion

    RIDM : Émilie B. Guérette filme « L’autre Rio » de façon intime et en immersion

    À partir d’un parcours multidisciplinaire marqué par des études anthropologiques, notamment, Émilie B. Guérette transporte le spectateur à Rio de Janeiro dans « L’autre Rio », son plus récent long métrage documentaire produit par Colonelle Films. Portant un attachement profond envers la plus grande ville du Brésil qui a accueilli les Jeux olympiques en 2016, la réalisatrice choisit de s’éloigner de la frénésie du stade Maracaña pour braquer sa caméra sur un immeuble désaffecté où vit une centaine de familles sous l’emprise des trafiquants de drogue. « J’aimais l’idée d’une contrainte temporelle et de montrer que pendant qu’il se passe cet événement, il se passe autre chose », confie-t-elle en entrevue.

    24 novembre 2017, 07h20

    « Cielo », d’Alison MacAlpine aux RIDM, en conversation avec le ciel

    « Cielo », d’Alison MacAlpine aux RIDM, en conversation avec le ciel

    Pendant une nuit de panne de courant en voyage au Chili, Alison McAlpine découvre avec fascination la beauté du ciel étoilé. Pour elle, ce fut un moment de révélation, où elle dit avoir eu le sentiment profond de « faire partie de l’univers ». Ainsi prenait naissance une ambitieuse coproduction Canada-Chili, un film qui va à la rencontre des astres, des gens qui y travaillent, dans divers observatoires internationaux, et les habitants du désert d’Atacama.

    23 novembre 2017, 07h00

    RIDM : « Certains de mes amis », le projet aux multiples chapeaux de Catherine Martin

    RIDM : « Certains de mes amis », le projet aux multiples chapeaux de Catherine Martin

    Onze ans après « L’état des lieux », Catherine Martin revient au cinéma documentaire avec « Certains de mes amis », un long métrage où elle propose le portrait de sept de ses proches. À travers une caméra patiente et posée, elle filme le quotidien de ces êtres. Projet indépendant dans toute sa démarche, ce plus récent film de la réalisatrice de « Trois temps après la mort d’Anna » s’est notamment concrétisé par une curiosité de cette dernière vis-à-vis de ses sujets. « J’ai trouvé que c’était une bonne façon pour moi de m’approprier les outils du numérique que je connais pas », précise-t-elle en entrevue à l’occasion de la présentation du film aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

    23 novembre 2017, 05h43

    RIDM : « Esprit de cantine », la ruralité sous le regard de Nicolas Paquet

    RIDM : « Esprit de cantine », la ruralité sous le regard de Nicolas Paquet

    Cofondateur de la maison de production franC doc située dans le Bas-St-Laurent, Nicolas Paquet se dédie au cinéma documentaire depuis ses débuts. Donnant suite à ses longs métrages « La règle d’or » et « Ceux comme la terre » ainsi qu’à son court métrage « Les sucriers », le réalisateur propose « Esprit de cantine », une nouvelle incursion dans la ruralité québécoise. Dans ce nouveau film, il s’intéresse à ces commerces à travers l’oeil de leurs propriétaires, Micheline qui fait évoluer son entreprise à Saint-Alexandre-de-Kamouraska et Nathalie, qui gère son casse-croûte à Tadoussac.

    21 novembre 2017, 06h43