Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Nadine Gelly




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Nadine Gelly : le tourisme l’a menée à la culture et la technologie

    Nadine Gelly : le tourisme l’a menée à la culture et la technologie

    Directrice générale de La Vitrine depuis 2006, Nadine Gelly vient du milieu touristique. Elle a d’abord oeuvré en marketing pour le milieu de l’hôtellerie à Québec, avant d’arriver à Montréal, le 1er janvier 2000. « Le bogue de l’an 2000, c’est moi », lance-t-elle en riant. La jeune femme a passé trois ans chez Bell pour développer le projet de Bonjour Québec.com. Elle se joint ensuite à l’équipe de Tourisme Montréal, avec comme mandat de déployer l’offre du tourisme culturel. « Le projet de La Vitrine a été chapeauté par Tourisme Montréal et j’ai eu pour tâche de monter le plan d’affaires et le financement, raconte-t-elle. Tourisme Montréal m’a prêtée à La Vitrine pour neuf mois, le temps d’une grossesse, et, finalement, je suis restée. »

    2 janvier 2014, 00h07

    La Vitrine culturelle mise sur la mobilité

    La Vitrine culturelle mise sur la mobilité

    Nadine Gelly, directrice du développement des affaires de la Vitrine culturelle, croit qu’une partie de la réponse à la baisse de vente de billets sur l’île réside dans l’utilisation du cellulaire comme interface entre le milieu culturel et les clients potentiels. C’est que la sédentarité de la clientèle fait mal aux artistes. C’est donc en misant sur l’instantanéité de l’information et la vente de billets de dernières minutes que l’organisme croit être en mesure d’arracher les gens à leur écran de télévision.

    6 juin 2008, 08h00