Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Rendez-vous Québec cinéma (RVQC)

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    « State of Mind » libère nos émotions en réalité virtuelle

    « State of Mind » libère nos émotions en réalité virtuelle

    En trois tableaux abstraits — « Trapped », « Escape » et « Love » —, « State of Mind » permet à l’utilisateur d’expérimenter des émotions en lien avec le besoin de liberté difficile à satisfaire dans notre société. S’inspirant de la mécanique des rêves, la pièce exploite la relation entre l’image et le son pour permettre au spectateur de construire un sens qui lui est propre. Une expérience intense, d’une durée de 7 minutes. Nous nous sommes entretenus avec la réalisatrice de « State of Mind », Myriam Boucher, pour qu’elle nous en dise plus sur ses premiers pas en réalité virtuelle.

    4 mai 2018, 07h25

    Ségolène Roederer, le cinéma québécois dans le sang et dans le coeur

    Ségolène Roederer, le cinéma québécois dans le sang et dans le coeur

    À l’époque où le terme n’existait pas encore, Ségolène Roederer était médiatrice culturelle. Femme de média, elle a étudié en relations publiques, puis en lettres et théâtre avant de devenir animatrice dans une radio libre et après dans une chaîne locale de la télévision publique FR3. Elle est mise à la porte et découvre la vidéo d’art. Lors d’une édition de la Manifestation internationale de vidéo et de télévision de Montbéliard, elle rencontre des Québécois lors d’une rétrospective sur la vidéo québécoise, dont Bernar Hébert et Robert Morin.

    9 avril 2018, 07h20

    Dompter son cheval intérieur, selon le cinéaste Tao Gu

    Dompter son cheval intérieur, selon le cinéaste Tao Gu

    Après une première au festival Visions du réel à Nyon en Suisse, le film « Comme un cheval fou » recueille de nombreux prix fin 2017, tel que celui du meilleur documentaire canadien aux derniers RIDM et la « Montgolfière d’or » au Festival des trois continents de Nantes. Le premier long métrage du Montréalais d’origine chinoise, Tao Gu, poursuivait cet hiver son parcours enviable aux RVQC. À la manière du cinéma vérité, le cinéaste retrouve après plusieurs années (et une formation en cinéma à Concordia) son ami chinois Dong, qui vit au sud du pays, dans le Yunnan. Avant de se quitter, les deux amis s’étaient promis de retourner un jour dans le nord en Mongolie, une terre de grands espaces et de chevaux, où Dong était né et y avait vécu sa tendre enfance. Le film veut nous transporter métaphoriquement vers ce voyage à destination d’une certaine rédemption.

    23 mars 2018, 07h25

    La psychologie des personnages, le moteur créatif de Renée April

    La psychologie des personnages, le moteur créatif de Renée April

    Ayant oeuvré sur plus d’une cinquantaine de productions, majoritairement américaines, Renée April s’est rapprochée un peu plus du Québec avec les cinq derniers projets auxquels elle a collaboré. En effet, après avoir démarré une enviable carrière à Montréal, elle peut se vanter d’avoir côtoyé le réalisateur Denis Villeneuve à titre de chef costumière jusqu’à son plus récent long métrage hollywoodien « Blade Runner 2049 ». Lors d’une leçon de cinéma justement intitulée « Habiller l’imaginaire » et présentée par les Rendez-vous Québec Cinéma, l’artiste s’est penchée sur son parcours. Qui fait Quoi était présent.

    16 mars 2018, 07h15

    Rendez-vous Pro 2018 : François Létourneau, l’homme qui doute

    Rendez-vous Pro 2018 : François Létourneau, l’homme qui doute

    Les Rendez-vous Pro ont invité le scénariste et comédien François Létourneau à discuter de sa carrière d’auteur avec la journaliste Helen Faradji. La session avait été baptisée « Scénariste sans concession », ce qui a semblé amuser le principal intéressé. Le coscénariste de « Série noire » explique avoir toujours aimé écrire. Sa mère était professeure de littérature, les livres occupaient une place importante à la maison.

    16 mars 2018, 07h05

    kimura byol-nathalie lemoine, artiste militante et engagée, réfléchit le parcours migratoire avec « # 6261 »

    kimura byol-nathalie lemoine, artiste militante et engagée, réfléchit le parcours migratoire avec « # 6261 »

    Court métrage réalisé par Nathalie Lemoine, née Kimura Byol, « # 6261 » est également le numéro d’adoption de la réalisatrice belge d’origine coréano-japonaise. C’est à son arrivée à Montréal en 2006 qu’elle remarque la longueur des rues et décide de se laisser prendre au jeu de trouver ce nombre parmi les numéros d’immeuble. De cette curiosité, l’artiste pluridisciplinaire a envoyé une lettre d’invitation à cent adresses de la métropole pour prendre part à une discussion. Des réponses qu’elle a reçues, la cinéaste s’est entretenue avec une dizaine de citoyens et citoyennes de la ville.

    16 mars 2018, 07h01

    Leçon de cinéma de Patrick Huard : promotion de « Bon Cop, Bad Cop 2 ».

    Leçon de cinéma de Patrick Huard : promotion de « Bon Cop, Bad Cop 2 ».

    Retour sur le dernier film écrit par Patrick Huard lors d’une leçon de cinéma organisée à la Cinémathèque québécoise par l’édition 2018 des Rendez-vous Québec Cinéma. C’est la promotion de « Bon Cop, Bad Cop 2 » qui a fait l’objet de la troisième partie de l’événement. Une autopsie au scalpel des raisons de ce succès québécois. Présentée par Marie-Louise Arsenault, animatrice radio de « Plus on est de fous, plus on lit ! », la leçon a réuni un public éclectique composé d’admirateurs de l’acteur, de passionnés de cinéma et de jeunes cinéastes en devenir.

    15 mars 2018, 06h46

    Rendez-vous Pro 2018 : Martin Roy et Luc Sicard créent de la musique à l’écran en tandem

    Rendez-vous Pro 2018 : Martin Roy et Luc Sicard créent de la musique à l’écran en tandem

    Les compositeurs Luc Sicard et Martin Roy ont collaboré pour la première fois en tandem sur la comédie « Vendus », d’Éric Tessier, sortie en 2004. Le duo se connaissait déjà par personne interposée et chacun de leur côté, ils avaient déjà travaillé sur des projets de musique à l’écran. Pendant les Rendez-vous Pro, organisés par les Rendez-vous Québec Cinéma, ils ont discuté, avec la journaliste Helen Faradji, de leur façon de créer ensemble, sans ego aucun, mettant leur talent au service des images.

    14 mars 2018, 07h20

    Leçon de cinéma de Patrick Huard : production de « Bon Cop, Bad Cop 2 ».

    Leçon de cinéma de Patrick Huard : production de « Bon Cop, Bad Cop 2 ».

    C’est le récit détaillé de la production de « Bon Cop, Bad Cop 2 » qui était au coeur de la deuxième partie de la leçon de cinéma de Patrick Huard. Organisé à la Cinémathèque québécoise par les Rendez-vous Québec Cinéma 2018, l’événement mettait en dialogue Marie-Louise Arsenault, animatrice radio de « Plus on est de fous, plus on lit ! », et Patrick Huard, scénariste, acteur et producteur de « Bon Cop, Bad Cop 2 », devant un parterre de spectateurs venus nombreux.

    14 mars 2018, 07h10

    Y a-t-il un problème de scénario au Québec ? Circulation et symbiose.

    Y a-t-il un problème de scénario au Québec ? Circulation et symbiose.

    La dernière table ronde organisée par les Rendez-vous Québec Cinéma 2018 à la Cinémathèque québécoise s’est penchée sur les problèmes de scénarios qui persistent au Québec malgré les mesures prises par les organismes de financement. Comment donc y remédier ? Animé par Marie-Louise Arsenault, l’événement réunissait sur scène Marc-André Lussier (journaliste), Philippe Falardeau (scénariste et réalisateur), Chloé Robichaud (scénariste et réalisatrice), Isabelle Raynauld (scénariste et réalisatrice) et Éric K. Boulianne (scénariste). Nous avons assisté à la discussion.

    14 mars 2018, 07h03

    Les formats courts de fiction sur le Web offrent une grande liberté aux créateurs, foi d’Anne Santa Maria

    Les formats courts de fiction sur le Web offrent une grande liberté aux créateurs, foi d’Anne Santa Maria

    La longue expérience d’Anne Santa Maria en stratégie de contenu de fiction à la télévision fait d’elle une véritable spécialiste. De passage à Montréal pour les Rendez-vous Pro, organisés par Les Rendez-vous Québec cinéma, elle a discuté, avec la journaliste Helen Faradji, du passage de la fiction courte de la télé au Web. La France, rappelle-t-elle, possède une spécificité en format court, avec des émissions présentées avant les téléjournaux de 20 h comme « Caméra café » et « Scène de ménage », qui permettent de fidéliser le téléspectateur pour le journal télévisée.

    13 mars 2018, 07h25

    Y a-t-il un problème de scénario au Québec ? Se désinhiber.

    Y a-t-il un problème de scénario au Québec ? Se désinhiber.

    Y a-t-il un problème de scénario au Québec ? La question était au centre d’une table ronde organisée par l’édition 2018 des Rendez-vous Québec Cinéma à la Cinémathèque québécoise. De multiples réponses y ont été apportées. Animé par Marie-Louise Arsenault, l’événement réunissait sur scène Marc-André Lussier (journaliste), Philippe Falardeau (scénariste et réalisateur), Chloé Robichaud (scénariste et réalisatrice), Isabelle Raynauld (scénariste et réalisatrice) et Éric K. Boulianne (scénariste). Nous avons assisté à la discussion.

    13 mars 2018, 07h21

    Québec Cinéma déclare plus de 55 000 personnes aux 36es Rendez-vous

    Québec Cinéma déclare plus de 55 000 personnes aux 36es Rendez-vous

    C’est par les applaudissements nourris du public présent à la première mondiale de « Chien de garde » de Sophie Dupuis que se sont terminés samedi dernier les 11 jours de projections et de festivités des 36es Rendez-vous Québec Cinéma. Invités à « se faire leur cinéma », les festivaliers ont répondu à l’appel en grand nombre. Le taux de fréquentation des projections a progressé de 12%, confirmant ainsi la qualité de la production cinématographique de l’année.

    13 mars 2018, 07h08

    RVQC : les artistes autochtones souhaitent s’affranchir des stéréotypes

    RVQC : les artistes autochtones souhaitent s’affranchir des stéréotypes

    En plus de « Ce silence qui tue » de Kim O’Bomsawin, présenté en première aux Rendez-vous Québec Cinéma, plusieurs courts et longs métrages réalisés par des hommes et des femmes autochtones ont marqué la précédente année cinématographique. Que ce soit en documentaire ou en fiction, les enjeux des communautés ont animé les oeuvres de ces cinéastes. Outre une voix nécessaire depuis longtemps et enfin entendue, quelles représentations proposent ces productions ? Lors de la table ronde « Représentations autochtones à l’écran », cinq femmes se sont questionnées sur le chemin parcouru et celui qu’il reste encore à faire.

    12 mars 2018, 10h21