Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Talent tout court




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    La programmation du Festival tout’ tout court est dévoilée

    La programmation du Festival tout’ tout court est dévoilée

    La 4e édition du Festival tout’ tout court, sous le thème de « (re)NAÎTRE », aura lieu du 9 au 19 octobre 2019 dans quatre lieux de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Au programme de cette manifestation artistique consacrée aux courtes formes scéniques : 8 spectacles, 2 ateliers, plus de 35 courtes pièces et plus de 120 artistes.

    4 octobre 2019, 00h00

    72e Festival de Cannes : « Celle qui porte la pluie » fait écho à l’expérience intime de Marianne Métivier

    72e Festival de Cannes : « Celle qui porte la pluie » fait écho à l’expérience intime de Marianne Métivier

    Dans « Celle qui porte la pluie », Agnès, une jeune adulte se réfugie dans une pension en forêt après une éprouvante visite auprès de son père mourant. Là, elle est plongée dans un monde à la frontière de la réalité et du rêve où elle devra accepter la mort imminente de son paternel. La démarche de ce court métrage de Marianne Métivier, qui se révèle être d’une rare intimité, a été accompagnée parallèlement par le processus de deuil de la jeune réalisatrice, elle-même devant faire face à la disparition de son père durant la production. C’est à l’occasion du 72e Festival de Cannes, alors que le film se retrouve dans la sélection 2019 de Talent tout court, que la cinéaste s’est entretenue avec Qui fait Quoi.

    24 mai 2019, 07h20

    72e Festival de Cannes : Talent tout court célèbre sa 9e édition

    72e Festival de Cannes : Talent tout court célèbre sa 9e édition

    Cette année, quinze films canadiens sont sélectionnés à Talent tout court, une initiative de Téléfilm Canada pour le Short Film Corner du Marché du Film à l’occasion du 72e Festival de Cannes. Sélectionnés par le programmateur Danny Lennon, sept de ces courts métrages proviennent du Québec. Les autres ont été réalisés dans sept provinces du pays. Le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, la Colombie-Britannique, l’Ontario, Terre-Neuve, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse étaient ainsi dignement représentés lors d’une rencontre réunissant les créateurs et les créatrices de cette sélection dans une session de réseautage avec des programmateurs de festivals internationaux.

    23 mai 2019, 06h38

    72e Festival de Cannes : Le regard empathique de Pier-Philippe Chevigny

    72e Festival de Cannes : Le regard empathique de Pier-Philippe Chevigny

    Cantons de l’Est, 2022. Les migrants clandestins traversent plus que jamais les frontières entre le Canada et les États-Unis. Au Québec, des citoyens s’organisent et les pourchassent illégalement, insatisfaits de la manière dont les autorités gèrent la crise. Dans « Recrue », le réalisateur Pier-Philippe Chevigny privilégie le regard d’Alex, six ans, dont le père participe activement à ce genre de groupes d’activistes. Rencontré lors du 72e Festival de Cannes, il a discuté avec Qui fait Quoi à propos de ce court métrage sélectionné à Talent tout court qui entre en parfaite continuité avec sa démarche cinématographique.

    17 mai 2019, 07h05

    72e Festival de Cannes : « Red Wine », une production très ambitieuse pour Dominique Dussault

    72e Festival de Cannes : « Red Wine », une production très ambitieuse pour Dominique Dussault

    De plus en plus, dans sa philosophie de production, Dominique Dussault souhaite qu’un lien de confiance absolue se crée entre le cinéaste et le producteur. C’est ce qui explique qu’elle ait accepté de s’abandonner dans le projet fou et ambitieux de Santiago Menghini. D’ailleurs, la boîte de production Nemesis Films, au sein de laquelle elle oeuvre, avait accompagné les précédents courts métrages du jeune réalisateur. Quatre ans après les premières discussions, « Red Wine » voit le jour et est sélectionné à Talent tout court dans le cadre du 72e Festival de Cannes.

    15 mai 2019, 05h10

    72e Festival de Cannes : Santiago Menghini, entre suspense et humour pour « Red Wine »

    72e Festival de Cannes : Santiago Menghini, entre suspense et humour pour « Red Wine »

    C’est en peaufinant les effets visuels de son court métrage « Voyagers » que Santiago Menghini s’est mis à réfléchir au concept d’une collecte de fonds où un individu empoisonne un verre de vin qui se perd parmi les convives. Quatre ans plus tard, cette prémisse prend forme sous « Red Wine », un court métrage ambitieux sélectionné à Talent tout court au Festival de Cannes. Pour l’occasion, Qui fait Quoi a discuté avec le jeune réalisateur friand de cinéma de genre dont le précédent film « Milk » se retrouve retenu dans la catégorie du meilleur court métrage au prochain Gala Québec Cinéma.

    15 mai 2019, 03h12

    Avec « Pow-Wow », William Mazzoleni-Valin explore la colère d’un adolescent confronté au deuil

    Avec « Pow-Wow », William Mazzoleni-Valin explore la colère d’un adolescent confronté au deuil

    Pour son troisième court métrage, William Mazzoleni-Valin s’est inspiré directement de sa propre expérience intime. « Pow Wow », qui suit Matéo, un adolescent métis, devant composer avec le suicide de son père autochtone, lui permet d’explorer les zones d’ombre d’un protagoniste réagissant très mal face à cette perte. « Je voulais aborder ce violent événement, très difficile à surmonter, et essayer de résonner dans le cœur des jeunes de manière positive », explique le cinéaste originaire du Lac-Saint-Jean rencontré par Qui fait Quoi lors du 71e Festival de Cannes alors que son film a été sélectionné à Talent tout court.

    27 mai 2018, 07h20

    71e Festival de Cannes : le premier court métrage de Renaud Ouimet à Talent tout court

    71e Festival de Cannes : le premier court métrage de Renaud Ouimet à Talent tout court

    Pour son premier film, Renaud Ouimet, étudiant en littérature à l’Université du Québec à Montréal, souhaitait explorer une idée purement théorique. « Maudit bon gars » se déroule sur quelques minutes et examine les dynamiques entre Bruno et Sébas, deux amis qui se retrouvent après que l’un n’ait pas donné de nouvelles à l’autre après plus de deux semaines. Grâce à des intentions claires, du choix des comédiens à la construction du récit, le réalisateur a laissé la fibre créatrice inspirer l’écriture du scénario. C’est à l’occasion de la présence du court métrage à Talent tout court au 71e Festival de Cannes que Qui fait Quoi a discuté avec le jeune cinéaste.

    25 mai 2018, 07h10

    71e Festival de Cannes : Une huitième édition pour Talent tout court

    71e Festival de Cannes : Une huitième édition pour Talent tout court

    Pour une huitième année consécutive, le programme Talent tout court (Not Short on Talent en anglais) de Téléfilm Canada, en partenariat avec Prends ça court !, se reconduit au Festival de Cannes. Comme les années précédentes, une cohorte spécialement sélectionnée se déplace dans la ville française non seulement pour présenter et mettre en valeur chacun leur court métrage au Marché du film, mais également pour rencontrer les représentants de différents festivals internationaux.

    18 mai 2018, 04h27

    71e Festival de Cannes : Élisabeth Desbiens développe une websérie ainsi qu’un premier long ancrés dans le monde de la danse

    71e Festival de Cannes : Élisabeth Desbiens développe une websérie ainsi qu’un premier long ancrés dans le monde de la danse

    En plus d’avoir récemment lancé sa nouvelle compagnie MOVE, une agence artistique représentant les talents de l’art en mouvement, Élisabeth Desbiens voit son plus récent court métrage « Lola & Claire », qui exprime un amour inconditionnel entre deux soeurs, être sélectionné à Talent tout court pendant le 71e Festival de Cannes. Multipliant les projets, elle a échangé quelques mots avec nous sur deux d’entre eux qui la tiennent occupée à l’heure actuelle.

    17 mai 2018, 07h20

    71e Festival de Cannes : Sandrine Béchade pénètre dans le monde imaginaire de deux adolescents avec « Ange & Ovni »

    71e Festival de Cannes : Sandrine Béchade pénètre dans le monde imaginaire de deux adolescents avec « Ange & Ovni »

    C’est à l’édition 2016 du Festival de Cannes, alors qu’elle accompagnait « 12 semaines » de Marc-André Girard à titre de productrice que Sandrine Béchade a vu sa flamme pour la fiction, et plus particulièrement pour le court métrage, se raviver. À son retour, elle apprend que sa fille de douze ans, Lénie B. Desrosiers, élève de théâtre, a envie de jouer dans un film. De là, naît le désir de créer « Ange & Ovni », un court métrage produit par la boîte de production fondée aux côtés de Serge Desrosiers, Vital Productions. « J’avais le goût de parler de l’imaginaire qui habite tous les enfants et que l’on perd entre douze et quatorze ans », indique-t-elle à Qui fait Quoi à l’occasion de la présentation du film à Talent tout court.

    16 mai 2018, 06h20

    71e Festival de Cannes : Marie-Josée Saint-Pierre aborde l’aliénation parentale avec « Ta mère est une voleuse »

    71e Festival de Cannes : Marie-Josée Saint-Pierre aborde l’aliénation parentale avec « Ta mère est une voleuse »

    Pour son plus récent court métrage d’animation « Ta mère est une voleuse », Marie-Josée Saint-Pierre aborde le phénomène de l’aliénation parentale à travers la fiction. Problématique qui touche plusieurs familles et que nous commençons lentement à examiner en tant que société, ce sujet est ici perçu à travers les relations troubles entre une enfant, son père et sa mère. À l’occasion de la sélection du film à Talent tout court à la 71e édition du Festival de Cannes, Qui fait Quoi a discuté avec la réalisatrice.

    11 mai 2018, 07h20

    71e Festival de Cannes : Jérémie Saindon détermine le ton de son prochain projet avec « Phratrie »

    71e Festival de Cannes : Jérémie Saindon détermine le ton de son prochain projet avec « Phratrie »

    Réalisateur prolifique qui a fait sa marque dans la publicité et le vidéoclip, Jérémie Saindon présente son deuxième court métrage, « Phratrie », une inquiétante incursion au coeur d’un clan familial qui se prête à d’étranges pratiques. Sorte de laboratoire préparatif à un projet de long métrage, ce projet cinématographique, coscénarisé par Alexandre Soublière, a été l’occasion pour le cinéaste de définir le ton et l’ambiance qu’il souhaitait explorer. Pour souligner la sélection du film à Talent tout court lors du 71e Festival de Cannes, Qui fait Quoi s’est entretenu avec lui.

    11 mai 2018, 07h05

    71e Festival de Cannes : Sarah Pellerin s’intéresse aux codes de la masculinité avec « Mon Boy »

    71e Festival de Cannes : Sarah Pellerin s’intéresse aux codes de la masculinité avec « Mon Boy »

    Diplômée de L’inis en scénarisation, Sarah Pellerin a complété en 2016 une maîtrise en études cinématographiques à l’Université de Montréal sur les « bromances » dans les films américains. Cet intérêt l’a d’ailleurs amenée à vouloir explorer la masculinité et ses codes qui se manifestent souvent à travers une pression de la part des hommes à devoir correspondre à certains stéréotypes. C’est le sujet de « Mon Boy », court métrage produit par La Boîte à Fanny et présenté à Talent tout court lors de la 71e édition du Festival de Cannes. Qui fait Quoi a rencontré la réalisatrice.

    9 mai 2018, 07h15