Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Décès de Bernard Landry, l’homme qui a marqué l’industrie numérique québécoise

    7 novembre 2018, 07h11
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Le mardi 6 novembre, l’homme politique et ancien premier ministre du Québec est décédé. Alors que quelque 200 personnes de l’industrie du numérique se retrouvent au DigiHub de Shawinigan pour le Forum Xn, il faut rappeler l’immense impact que l’homme a eu sur cette industrie, comme l’a rappelé Guillaume Aniorté, instigateur de l’événement.

    Décès de Bernard Landry, l’homme qui a marqué l’industrie numérique québécoise Bernard Landry.Photo: Sophie Bernard

    En fouillant dans les archives du Lien MULTIMÉDIA, on retrouve une foule d’articles reliés aux annonces faites par Bernard Landry alors qu’il était ministre des Finances. Il fut l’instigateur des mesures fiscales pour l’industrie du jeu vidéo, grâce auxquelles la Française Ubisoft s’est installée à Montréal en 1997. Mais il faut compter aussi le Fonds de l’autoroute de l’information, la Cité du multimédia, la Cité du commerce électronique ou encore les subventions aux emplois dans le secteur des TIC. Évidemment, à l’ère de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle, ces initiatives peuvent sembler désuètes. Mais, a rappelé Guillaume Aniorté, sans elles, l’industrie québécoise du numérique n’aurait pas crû de la même façon.

    En entrevue avec Le Lien MULTIMÉDIA, en octobre 2007, il confiait : « D’abord, j’étais prédestiné pour ce genre de chose puisque, déjà, sous le gouvernement Lévesque, avec une équipe, j’avais publié Le Virage technologique au début des années 1980. Il était déjà limpide pour moi à cette époque que c’était la valeur ajoutée qui allait sauver l’économie du Québec. Il fallait passer de nos principales exportations, qui étaient les matières premières, à un autre univers. Et les principales exportations au Québec maintenant sont le matériel de télécommunication, l’aérospatiale, l’électronique d’aviation, les jeux - que ce soit Ubisoft ou d’autres. L’idée était de pousser notre économie vers l’intelligence, la recherche, le développement et, par conséquent, la valeur ajoutée. »

    DANS NOS ARCHIVES

    Salon Femmes br@nchées 82 : Le Studio XX célèbre la 100e Journée internationale de la femme

    Salon Femmes br@nchées 82 : Le Studio XX célèbre la 100e Journée internationale de la femme

    Au Salon Femmes br@nchées 82, pour célébrer le 100e anniversaire de la Journée internationale de la femme, le Studio XX invite Sarah Cook, Nicole Gingras et Sylvie Lacerte, trois commissaires en (...)

    Suite