Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « Rather a Ditch » : Clara Furey et Céline Bonnier entre danse, théâtre et arts visuels

    2 décembre 2019, 07h00
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Projet initié par Olivier Bertrand, directeur artistique de La Chapelle Scènes Contemporaines, « Rather a Ditch » prend comme point d’ancrage l’oeuvre musicale « Different Trains », du compositeur américain Steve Reich. Clara Furey signe une oeuvre envoûtante, parfois dans le silence et l’immobilisme le plus total, parfois dans le mouvement saccadé. La pièce, divisée en trois actes, « Before the War », « During the War », « After the War », met en scène une Céline Bonnier toute en tension.

    « Rather a Ditch » : Clara Furey et Céline Bonnier entre danse, théâtre et arts visuels «Rather a Ditch».Photo: Mathieu-Verreault

    Sur une scène tout de noir et blanc, la comédienne, dont on ne voit d’abord que les mains et les pieds, se débat avec une robe noire, tissu qu’elle n’arrivera jamais à enfiler, sorte de linceul qui la recouvre et dans lequel elle se découvre. « Comme un enfant qui ne veut pas aller à l’école la première journée, comme quelqu’un qui ne peut pas se préparer à ce qui s’en vient », explique Clara Furey dans un entretien sur le site du théâtre La Chapelle.

    Céline Bonnier se fond dans le grand mur qui tapisse tout le fond de la scène, donnant l’illusion de feuilles de papier brûlées ondulantes. La comédienne qui devient danseuse le temps du spectacle réapparaît. S’enchaînent des mouvements, les bras jouant avec la lumière, dansant dans la lumière. Les éclairages s’avèrent un des pivots de « Rather a Ditch » (« Plutôt un fossé »), appuyant et définissant les mouvements du corps de la comédienne.

    « Je voulais faire entendre la pièce, une musique vivante, électrique, très présente, puis lui faire une réponse en miroir dans le silence, parce que Reich parle de l’Holocauste, de ceux qui ont pris le mauvais train menant aux camps de concentration et de leur disparition », dit la créatrice.

    En entrevue avec Qui fait Quoi en mars dernier, alors qu’elle interprétait Patti Smith dans « Parce que la nuit », dans une mise en scène de Brigitte Haentjens, Céline Bonnier nous confiait : « C’est une toute nouvelle expérience pour moi, alors que j’ai 53 ans, et je trouve ça assez vertigineux. »

    Photos : Mathieu-Verreault

    « Rather a Ditch »

    • Présenté les 27, 28 et 29 novembre 2019 à La Chapelle Scènes Contemporaines
    • Idée originale : Olivier Bertrand
    • Conception et direction artistique : Clara Furey
    • Co-création et performance : Céline Bonnier
    • Conception sonore : Jean-François Blouin
    • Recherche sonore : Ida Toninato
    • Conception scène : Caroline Monnet
    • Conception costumes : Michèle Hamel
    • Conception lumières : Karine Gauthier
    • Assistant lumières : Tim Rodrigues
    • Direction technique de création : Maude Bernier
    • Direction technique en tournée : Karine Gauthier
    • Regards extérieurs : Andrew Tay, Christopher Willes
    • Production : Clara Furey
    • Production déléguée : Par B.L.eux
    • Diffusion : Par B.L.eux
    • Coproduction : Festival TransAmériques, La Chapelle Scènes Contemporaines

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité