Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    [PODCAST] Effigis Géo-Solutions établit la preuve de concept de IABathym grâce au CRIM

    7 décembre 2020, 11h00
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    Étudier les fonds marins sans bouger de sa chaise, c’est possible ? C’est le défi que s’est donné Effigis Géo-Solutions en proposant une solution d’analyse des images satellites pour mesurer les changements bathymétriques des côtes canadiennes : IABathym. Pour établir la preuve de concept du projet, l’entreprise s’est associée au CRIM et à son équipe de chercheurs en science des données. Une étape de recherche et développement soutenue par Solutions Innovatrices Canada. Entrevue avec Claire Gosselin, gestionnaire en recherche et développement chez Effigis Géo-Solutions, et Samuel Foucher, chercheur sénior en télédétection au CRIM, pour comprendre comment s’est faite la preuve de concept.

    [PODCAST] Effigis Géo-Solutions établit la preuve de concept de IABathym grâce au CRIM Claire Gosselin (Effigis Géo-Solutions).Photo: Régis Allais

    Opérant depuis maintenant plus de 25 ans au Canada, mais aussi dans d’autres régions du monde, Effigis Géo-Solutions est une entreprise de services, spécialisée dans le traitement des données géo-spatiales et proposant des solutions innovantes pour augmenter l’efficacité des industries primaires, secondaires et tertiaires : agriculture, activités de pêche, forage pour le pétrole et le gaz, implantation immobilière, services de télécommunication, aérospatiale, etc. « Dans la division d’observation de la Terre, à laquelle j’appartiens, nous nous occupons de l’analyse des données satellites », précise Claire Gosselin. Avec ses solutions, Effigis Géo-Solutions répond aux besoins concrets des diverses industries en matière de cartographie du globe terrestre.

    Mené par Effigis Géo-Solutions en collaboration avec le CRIM, le projet IABathym est né d’une rencontre entre des représentants de l’entreprise de services et des représentants du gouvernement canadien du Service hydrographique. « Ils ont exprimé les grands besoins du Canada en termes de cartographie bathymétrique. Il y a eu des changements dans les hauts fonds, mais les côtes canadiennes sont grandes et la cartographie est assez vieille », raconte Claire Gosselin. Difficile pourtant de se rendre sur place pour faire des tests physiques et mettre ainsi à jour les cartes canadiennes : ce serait en effet trop coûteux en temps, en matériel et en main-d’oeuvre.

    La solution proposée par Effigis Géo-Solutions pour éviter ces coûts est l’utilisation des images satellites. « Il existe énormément de données gratuites ou acquises par les satellites depuis les années 1970. Pourquoi ne pas essayer de voir si ces données peuvent nous dire s’il y a des changements dans la bathymétrie le long des côtes canadiennes ? », questionne Claire Gosselin. Pour développer ce projet, Effigis Géo-Solutions a fait appel aux services du CRIM. « Effigis nous a contacté pour les aspects sciences des données et analyses des données. Nous envisagions ici des données assez massives », explique Samuel Foucher.

    Les enjeux de l’analyse des données satellites pour le projet IABathym est double : d’abord, il s’agit de préparer les données pour leur analyse ; ensuite, il faut choisir les bonnes méthodes d’analyse. Le rôle du CRIM a ainsi été de mettre au point un pipeline de traitement des données afin d’extraire des images satellites les informations concernant les changements de bathymétrie des côtes canadiennes. « Nous avons mis en place un banc d’essai pour évaluer et entraîner les algorithmes. Nous avons utilisé des techniques d’apprentissage automatique, essentiellement. Nous avons au CRIM une équipe d’analystes qui dispose d’une batterie d’outils qu’on peut déployer sur différents problèmes », explique Samuel Foucher.

    Samuel Foucher (CRIM). Photo : CRIM.

    Mais quelle est donc la conclusion de la collaboration entre le CRIM et Effigis Géo-Solutions ? D’après Claire Gosselin et Samuel Foucher, elle est plutôt fructueuse. Suite aux tests menés par le CRIM, l’utilité de la solution IABathym a été validée. « Nos tests ont montré le potentiel d’utiliser de l’imagerie ouverte. Nous avons de nouveaux satellites depuis les années 2010 avec le système Copernicus, avec des données multi-spectrales. À partir de ces données, nous avons vu que nous pouvons estimer la bathymétrie jusqu’à une profondeur d’une vingtaine de mètres. Au CRIM, nous nous sommes surtout intéressés aux Îles de la Madeleine », détaille Samuel Foucher. Suite à la validation de la preuve de concept, Effigis Géo-Solutions se lancera donc bientôt dans la construction du prototype.

    Grâce au projet IABathym d’Effigis Géo-Solutions, le Gouvernement fédéral sera de fait en mesure de rendre compte des changements bathymétriques des côtes canadiennes. Il pourra ainsi prévenir certains risques, comme l’érosion des fonds marins ou les déplacements de bancs de sable, par exemple. Il pourra encore préciser les cartes de navigation pour les bateaux en notant tout changement dans les canaux habituellement utilisés. Le tout à moindre frais, puisqu’il ne s’agira plus d’étudier les fonds marins en se rendant sur place pour faire des tests, mais bien de générer ces informations grâce à une plateforme en ligne d’analyse des images satellites de la Terre. On pourra donc tout faire, sans bouger de sa chaise, ou presque.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité