Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Done teste son engin prédictif pour l’autocomplétion de feuilles de temps intelligentes avec le CRIM

    8 octobre 2020, 07h20
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    Blue Memento n’est pas un projet comme les autres : loin d’être une idée en germe, c’est déjà un prototype viable. Done technologies souhaitait toutefois faire appel au CRIM pour pousser plus loin les possibilités de son engin prédictif pour l’autocomplétion de feuilles de temps intelligentes. L’expertise des scientifiques des données a donc été sollicitée pour prioriser les besoins, déterminer les possibilités et hiérarchiser les technologies pour le développement futur du produit. Entrevue avec Jean-François Thériault et Luc Aspirot, tous deux directeurs des produits logiciels chez Done Technologies, ainsi que Michel Savard, scientifique des données sénior au CRIM. 

    Done teste son engin prédictif pour l’autocomplétion de feuilles de temps intelligentes avec le CRIM Jean-François Thériault et Luc Aspirot (Done Technologies).Photo: Done Technologies

    Done Technologies est une entité de Pyxis Technologies, une entreprise spécialisée dans le développement informatique. « Nous faisons depuis 20 ans de l’accompagnement agile dans le développement de logiciels. Nous avons d’ailleurs tout récemment rebrandé notre partie studio, qui est notre instance de développement informatique », précise Jean-François Thériault. Done technologies développe donc des produits logiciels à usage interne, mais propose aussi désormais du développement de produit logiciels sur mesure à ses clients. Parfois même, l’équipe de développeurs à l’interne met au point pour Pyxis Technologies des produits, qu’elle commercialise ensuite auprès de ses clients en raison de leur succès. C’est le cas de Blue Memento.

    Blue Memento est un engin prédictif pour l’autocomplétion de feuilles de temps intelligentes. L’idée est de permettre aux employés de gagner du temps, justement, en collectant automatiquement les informations sur le temps passé par projet. Le but ? Assurer une meilleure gestion des agendas et un meilleur suivi des tâches. « L’habitude que j’avais, c’était d’ouvrir mon agenda pour regarder ce sur quoi j’ai travaillé, mes meetings, etc. Désormais, c’est l’intelligence artificielle qui collecte ces données », explique Luc Aspirot. Une fois les données collectées, l’intelligence artificielles remplie aussi les feuilles de temps automatiquement afin de déterminer combien d’heures les employés ont passé sur leurs différents projets.

    Les tests du CRIM ont été cruciaux pour Done Technologies afin de garantir l’exactitude du remplissage des feuilles de temps. De là dépend la santé des entreprises et leur bonne entente avec leurs clients. « Il est important que les feuilles de temps soient précises. Si je travaille une heure sur un projet, je ne peux pas inscrire sept heures parce que l’intelligence artificielle me l’a proposé », insiste Jean-François Thériault. Pour répondre à la problématique, le CRIM a d’abord classé les priorités. « L’équipe de Done technologies avait de multiples objectifs d’inclusion de l’intelligence artificielle. Nous avons d’abord dû faire une priorisation de ces objectifs et des expertises requises afin de planifier l’accompagnement », raconte Michel Savard.

    Michel Savard (CRIM). Photo : CRIM.

    Il a donc fallu faire, en plus de l’analyse des besoins, l’analyse du potentiel de chacune des visions de Done technologies. Le résultat consiste en un arbre hiérarchisé des différentes possibilités envisagées. « La valeur qu’on a apportée, selon moi, c’est de réduire l’incertitude. Nous arrivons avec une expérience connue sur des réalisations de projets en AI et nous pouvons donc rapidement aider Done technologies à trouver quel est le retour estimé sur investissements », développe Michel Savard. Jean-François Thériault et Luc Aspirot confirme qu’ils ont ainsi pu choisir, suite à l’analyse du CRIM, parmi les usages de Blue Memento qu’ils avaient en tête, celui qui était le plus porteur.

    Pour Michel Savard, la gageure a été d’ancrer l’expertise du CRIM sur un prototype existant et fonctionnel. « Done technologies ne peut pas arrêter le développement. L’équipe voulait éviter des erreurs a priori et préparer leurs données », explique-t-il. L’idée était de s’arrêter sur des détails techniques comme celui du format du produit afin qu’il collecte les données de manière effective. Il ne s’agit ainsi pas de faire une preuve de concept, ni de parvenir à un prototype, mais bien de permettre le développement ultérieur du prototype. « C’est un projet spécial parce qu’il était déjà avancé en termes de produit viable », insiste Michel Savard.

    Les prochaines étapes de Done technologies, suite à sa collaboration avec le CRIM, c’est d’affiner l’expérience utilisateur pour le projet Blue Memento. « Nous travaillons en ce moment sur notre application. Suite à cela, il sera temps d’aller chercher des clients beta pour les premières utilisations », explique Jean-François Thériault. En parallèle à sa recherche de clients, Done Technologies mettra aussi en place certaines des technologies sélectionnées grâce aux analyses du CRIM. « Nous avons quelque chose de fonctionnel qu’on utilise à l’interne depuis déjà près d’un an, mais nous voulons l’améliorer », conclut le directeur des produits logiciels.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité