Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Solène Paré




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Solène Paré monte « La Brèche » à Espace GO en français québécois

    Solène Paré monte « La Brèche » à Espace GO en français québécois

    Ça va bien aller, n’est-ce pas ? Croisons les doigts pour que la première du spectacle de Solène Paré — « La Brèche » — ait lieu le 29 octobre prochain, à la sortie du confinement. La pièce est en effet née sous l’étoile de la COVID, avec des répétitions respectant les règles de distanciation sociale et les normes gouvernementales. Les représentations elles aussi respectent ces règles et ces normes, avec un parcours du spectateur pensé pour permettre les 2 mètres de distanciation et le port du masque. Entrevue avec Solène Paré, metteuse en scène de « La Brèche », pour découvrir les coulisses covidiennes du spectacle.

    16 octobre 2020, 07h20

    VIDÉO : Solène Paré, nouvelle artiste en résidence théâtrale à l’Espace Go

    VIDÉO : Solène Paré, nouvelle artiste en résidence théâtrale à l’Espace Go

    Les trois prochaines années, Solène Paré les passera en résidence à l’Espace Go. Repérée en 2015 grâce à sa mise en scène de « Quartett » d’Heiner Müller, la metteure en scène s’est vu donner par Ginette Noiseux l’occasion de poursuivre son travail sur la pièce. Après un bac en études théâtrales à l’UQÀM, puis un séjour en mise en scène à l’École Nationale de Théâtre du Canada, elle fait donc son entrée dans la cour des grands. Succédant à Évelyne de la Chenelière et à Sophie Cadieux, elle espère profiter de sa résidence pour faire rimer « femme » et « forme » avec « création théâtrale ». Tête à tête avec Solène Paré pour parler plus en détails de ses perspectives d’avenir.

    28 septembre 2018, 07h25