Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    MTL Connecte : Samuel Nadeau-Piuze promeut les immeubles intelligents pour aider à la sauvegarde de l’environnement

    31 mai 2019, 07h25
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    C’est suite à ses études à HEC Montréal que Samuel Nadeau-Piuze fonde Maxen Technology, une entreprise de conception de logiciels de gestion des systèmes de climatisation et des rideaux motorisés, promouvant les immeubles intelligents dans le but de faire des économies d’énergie. Engagé dans la sauvegarde de l’environnement, l’entrepreneur est intervenu, ce 29 mai 2019, à l’occasion de la journée organisée par MTL Connecte sur le thème de l’urbanisme et des nouvelles technologies. Retour sur sa présentation, qui a mis en avant la nécessité d’agir rapidement, grâce à l’exploitation des données numériques, sur les processus de construction des immeubles connectés pour les rendre davantage intelligents. Un processus qui pourrait bien transformer en profondeur l’industrie de la construction immobilière.

    MTL Connecte : Samuel Nadeau-Piuze promeut les immeubles intelligents pour aider à la sauvegarde de l’environnement Samuel Nadeau-Piuze (Maxen Technology).Photo: Oriane Morriet

    Samuel Nadeau-Piuze a fait le constat que la majorité des immeubles construits aujourd’hui sont connectés sans pour autant être intelligents. « Si je dis qu’ils ne sont pas intelligents, c’est parce qu’ils ne prennent pas en compte les éléments permettant de réduire la consommation d’énergie. Aujourd’hui, 40% de notre consommation énergétique vient des immeubles. Le bâtiment est aussi responsable de 13% des effets de serre », précise-t-il. L’entrepreneur cite ainsi l’absurdité de climatiser et de chauffer en même temps les immeubles, d’installer des tapis dans les garde-robes ou encore de ne pas avoir de standards immobiliers en termes de gestion énergétique. Il dénonce surtout le manque de suivi des projets. « C’est bien de construire un bel immeuble, mais celui-ci continue à vivre par la suite », affirme-t-il.

    D’après Samuel Nadeau-Piuze, il faudrait que les standards d’économie d’énergie soient pris en compte dès la construction des bâtiments pour en faciliter ensuite la maintenance. Cette démarche demande cependant une transformation en profondeur de l’industrie de la construction immobilière. « Les approches traditionnelles ne sont plus adaptées aux besoins d’aujourd’hui », remarque l’entrepreneur. Les solutions qu’il propose reposent sur l’usage de l’intelligence artificielle pour l’aide à la prise de décision, ainsi qu’à l’utilisation d’outils numériques (cartes 3D, plans dynamiques, écrans interactifs, logiciels de gestion) pour mener à bien la conception et la maintenance des immeubles. « L’IA n’oublie pas d’éteindre le chauffage », rappelle Samuel Nadeau-Piuze. Grâce à la robustesse de ses algorithmes, l’intelligence artificielle pourra ainsi aider l’humain à acquérir davantage de constance.

    En plus de l’aide apportée par les nouvelles technologies, la transformation de l’industrie de la construction immobilière devra passer par des programmes d’accompagnement des concepteurs, des ingénieurs et des gestionnaires de bâtiments. « Il y a des associations qui proposent la standardisation des normes de construction : Smart Building Alliance en France, ou Heystack en Amérique du Nord. Il y a aussi des subventions mises en place par le Gouvernement du Québec pour rendre nos bâtiments plus verts », informe le dirigeant de Maxen Technology. L’idée n’est cependant pas de remplacer ces architectes, ingénieurs et gestionnaires d’immeubles, mais bien de les aider dans la prise de décisions grâce à des outils plus adaptés que ceux qu’ils utilisent traditionnellement.

    Tout l’enjeu est ainsi de changer les normes de construction des immeubles sans pour autant compromettre le confort des usagers. Samuel Nadeau-Piuze détaille quelques solutions faciles à mettre en oeuvre. « Sur les écrans géants que la start-up Float4 installe dans les immeubles, nous pourrions afficher les données énergétiques de ces immeubles pour inciter les gens à faire attention à leurs pratiques », explique-t-il. Grâce à l’aide de l’intelligence artificielle, il serait également possible d’implanter davantage de toits verts sur les immeubles de Montréal, selon lui. L’installation davantage de rideaux motorisés intelligents aiderait également l’économie d’énergie. Enfin, la mise en place par les gouvernements, les institutions publiques et les entreprises privées de programmes de récompenses inciterait les concepteurs à construire plus intelligemment.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité