Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    CALENDRIER

    Ashop Crew positionne le Canada sur la « map » mondiale du Street art

    18 décembre 2018, 00h30

    C’est à l’occasion de la foire internationale d’art contemporain Art Basel Miami, du 3 au 9 décembre, que le collectif ASHOP a produit une murale de 72 pieds à la célèbre galerie en plein air « Wynwood Walls ». Par cette participation, le collectif s’est imposé à titre de référence mondiale en matière d’art urbain, peignant aux côtés de poids lourds du milieu.

    Ashop Crew positionne le Canada sur la « map » mondiale du Street art «Wynwood Walls».Photo: Ashop Productions

    Chaque année, Art Basel transforme la ville de Miami en véritable ruche artistique. D’innombrables expositions, conférences et événements sont organisés aux quatre coins de la ville, où se présentent des centaines de milliers d’artistes, d’amateurs d’art, de mécènes, galeristes, etc. Parmi ces événements, « Wynwood Walls » est l’événement le plus important et prestigieux en art urbain. Depuis presque 10 ans, il a accueilli des géants du street art tels que Shepard Fairey (US), Ron English (US), Tristan Eaton (US), Retna (US), Okuda San Miguel (ES) et Vhils (PT).

    Participant depuis des années en marge à cette célébration artistique, la sélection du ASHOP CREW à la programmation officielle de « Wynwood Walls » a non seulement souligné la première présence canadienne, mais lui confère aussi un statut définitif sur la scène internationale.

    «  Les premières années étaient exploratoires, on voulait s’exposer en tant qu’artistes canadiens et se faire remarquer auprès des programmateurs et commissaires. Participer à Wynwood Walls, c’est un peu le rêve de tout artiste de notre milieu, qui est devenu pour nous réalité ! En tant que premier collectif invité, on n’a pas eu le choix que se démarquer et de montrer que l’union fait la force. Chaque membre du crew a sa propre signature, mais c’est réellement notre versatilité qui nous pousse de l’avant. C’est ensemble que la magie s’opère », affirme Fluke, artiste fondateur du collectif.

    «  Aussi talentueux qu’on soit, tant qu’on n’a pas la reconnaissance du milieu, les choses n’avancent pas au même rythme. Et là, c’est mission accomplie ! On le voit dans la manière dont on nous traite, dans le regard de nos pairs… On espère que c’est le début d’une grande aventure ! », ajoute AnkhOne, membre du collectif.

    Des milliers voire millions de personnes circulent annuellement dans le district de Wynwood. Par rapport à la conception du mur, Dodo Ose, autre membre du crew, raconte ce qui suit : «  Art Basel permet de se dépasser artistiquement. Le lieu et l’environnement est unique en soit. C’est un lieu de rassemblement pour tous les artistes du monde. Les stimuli visuels sont omniprésents et ça nous force à vouloir se démarquer encore plus. On y met plus d’effort, on prend plus de temps à produire et à penser au détails, à réfléchir sur l’esthétique de l’œuvre, surtout lorsque ton nom est à côté de gens que je considère comme des légendes. C’est le tout pour le tout ! »

    « Gators In The Garden »

    Mesurant 72 pieds de long, la murale « Gators in The Garden », présente une naïade, jeune femme élégamment allongée dans un jardin d’eau. Des rubans, propre au style de Fluke, l’entourent et laissent apparaitre un alligator, faisant dans son ensemble référence à la faune et à la flore de la Floride. Le fond présente un univers mixte, à la fois graffiti, à la fois abstrait, tout en demeurant onirique. Dans son ensemble, on reconnaît la signature des quatre artistes, soit Zek pour ses bases en graffiti, Fluke pour le dynamisme et le mouvement dans ses œuvre, Ankhone pour son style abstrait et fantastique, et Dodo Ose pour son réalisme.

    « Nous sommes super satisfaits de la murale. Sa composition parle d’elle-même, son impact est immédiat. C’est ce que nous avons voulu créer », explique Zek, membre du collectif.

    Au delà du mur

    Lors de leur séjour, Fluke, Zek, Ankhone et Dodo Ose ont participé à plusieurs événements artistiques en marge du Art Basel. Les quatre artistes ont exposé des toiles à l’occasion de l’exposition collective « Beyond Words » à la Goldman Global Arts Gallery, aux côtés de Okuda, Risk, Ron English, Martin Whatson, Deih et Joe Iurato, pour ne nommer que ceux-ci. De plus, Fluke a été l’un des invités du Artist Talk organisé par le magazine Indulge du Miami Herald et Goldman Global Arts. Finalement, Zek a pris part à une compétition d’art en direct sur des Munnies, figurines customisables populaires dans le milieu du street art.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité