Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    La pièce « Rouge » d’Olivier Normand sera présentée à La Bordée du 25 février au 21 mars 2020

    20 février 2020, 00h00

    La Bordée présente la pièce « Rouge », du 25 février au 21 mars 2020. Olivier Normand met en scène ce texte de John Logan, scénariste, entre autres de « Skyfall », « L’aviateur » et « Gladiateur ». John Logan a écrit un formidable duel d’acteurs qui met en lumière le rapport complexe du maître et de l’élève, de l’ancien et du nouveau, de l’art, de la gloire et de l’argent.

    La pièce « Rouge » d’Olivier Normand sera présentée à La Bordée du 25 février au 21 mars 2020 «Rouge».Photo: La Bordée

    Avec « Rouge », pièce ayant décroché six Tony Awards, le public se retrouve dans un studio new-yorkais à la fin des années 1950 à la rencontre de Mark Rothko (1936-1970), peintre américain classé parmi les représentants de l’expressionnisme abstrait américain.

    « Bien que mes choix se tournent la plupart du temps vers la dramaturgie québécoise et la création – parce que c’est ce qui reflète le mieux notre perception du monde – je suis aussi un admirateur du théâtre anglo-américain, car cette culture est une partie constitutive de la nôtre, elle s’inscrit profondément dans la ceinture fléchée de notre identité », mentionne Michel Nadeau, directeur artistique et également comédien dans la pièce.

    « Cette pièce parle de peinture bien sûr, mais surtout d’art. De l’importance de l’art. De la difficulté de l’art. Et elle parle de passation, de transmission. Et que même s’il faut parfois mettre le feu à ceux qui nous ont précédé pour faire table rase du passé, il ne faut pas oublier que c’est ce feu-là même qui éclaire notre voie », explique Olivier Normand, metteur en scène.

    Synopsis : 1958. Mark Rothko reçoit la plus grande commande d’œuvres de l’histoire de l’art moderne. Pendant deux ans, il y travaille avec son jeune assistant, qui subira le caractère de ce maître intransigeant jusqu’à ce qu’un jour, il décide de s’affranchir et de l’affronter.

    Extraits de « Rouge »

    « Je ne crains qu’une seule chose dans la vie, jeune homme… Un jour, le noir va avaler le rouge. » — Rothko

    « Comment ça va ?!... Comment était ta journée ?!... Comment tu te sens ? Déchiré. Nuancé. Troublé. Malade. Damné. Je suis pas bien. On est pas bien. On est tout sauf bien… Regarde ces toiles-là. Regarde-les ! Tu vois le rectangle sombre, comme une embrasure de porte, une ouverture, oui, mais c’est aussi une gueule béante qui laisse échapper un hurlement silencieux, quelque chose de sauvage, de puant, de primal, de vrai. Pas gentil. Ni bien. Vrai. Un grognement d’extase. Quelque chose de divin ou de damné. Quelque chose d’immortel, pas des bandes dessinées, ou des boîtes de conserve, quelque chose qui me dépasse, moi, qui dépasse l’instant présent. Et peu importe ce que c’est, c’est pas joli, pas gentil… je suis là pour arrêter ton coeur de battre, tu comprends ça ?!... Je suis là pour te faire réfléchir !... Je suis pas ici pour faire des belles images. » — Rothko

    « ... je parle de ceux qui se sont battus, qui ont réussi à vaincre, je parle de ceux qui ont eu des aspirations, je parle de Rembrandt, de Turner, de Michel-Ange, de Matisse... Et je parle évidemment de Rothko. » — Rothko

    « Rouge »

    • Production : La Bordée
    • Texte : John Logan
    • Traduction : Maryse Warda
    • Mise en scène : Olivier Normand
    • Assistance à la mise en scène : Elizabeth Cordeau Rancourt
    • Distribution : Steeven Lee Potvin (Ken – jeune apprenti de Rothko) et Michel Nadeau (Mark Rothko – peintre américain)
    • Décor : Véronique Bertrand
    • Costumes : Julie Morel
    • Musique : Nicolas Jobin
    • Lumières : Elliot Gaudreau

    L’auteur, John Logan

    John Logan est un dramaturge, scénariste et producteur américain. Il commence sa carrière d’auteur à Chicago avec la pièce « Never the sinner », sur un fait divers également évoqué par Alfred Hitchcock dans son film « La Corde » ; l’assassinat en 1924 de l’adolescent Robert Franks par deux fils de bonnes familles et le procès qui s’ensuivit.

    Au cours des années qui suivent, Logan devient un scénariste très prolifique. Parmi les films auxquels il collabore, on peut citer « Gladiator » de Ridley Scott (qu’il écrit avec David Franzoni et William Nicholson), « Aviator » et « Hugo Cabret » de Martin Scorsese, « Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street » de Tim Burton et « Skyfall » de Sam Mendes.

    En décembre 2009, sa pièce « Rouge » (appelée « Red » initialement) prend l’affiche à Londres au Donmar Warehouse. Connaissant un vif succès elle fut reprise sur Broadway au Golden Theatre quelques mois plus tard.

    Le metteur en scène, Olivier Normand

    Issu du Conservatoire d’art dramatique de Québec, Olivier Normand est actif autant comme acteur que comme metteur en scène. Créateur polyvalent, il s’intéresse au théâtre, à la danse et au cirque. Sa mise en scène du « Songe d’une nuit d’été » a remporté le prix de la critique - mise en scène en 2017. Il a collaboré avec Ex Machina lors de « Jeux de cartes : Coeur », mis en scène par Robert Lepage, et « Les aiguilles et l’opium », joué en français et en anglais en Europe et aux États-Unis. En 2018, il est nommé aux San Francisco Bay Theatre Critics Circle dans la catégorie Best actor pour ce rôle.

    Autour du spectacle / Artiste en résidence - Wartin Pantois

    Durant toute la saison, La Bordée accueille en résidence de création l’artiste Wartin Pantois, connu pour ses interventions engagées et in situ dans le quartier Saint-Roch. Dans le cadre de cette résidence, Wartin créera des œuvres originales inspirées des thématiques de chacune des productions de La Bordée. Une nouvelle oeuvre sera dévoilée lors de la soirée de première médiatique de « Rouge » le mercredi 26 février 2020.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité