Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le MAI relance sa saison 2020-2021 avec « Pomegranate » d’Heather Mah

    19 novembre 2020, 00h05

    « Pomegranate », de la chorégraphe et interprète montréalaise Heather Mah, sera normalement présenté du 24 au 28 novembre prochain en grande première au MAI, après avoir été reporté à deux reprises en raisons de la pandémie. Les féru.e.s de danse ne voudrons pas manquez cette occasion. Pour « Pomegranate », Heather Mah s’est fortement inspirée d’une histoire familiale : celle de sa grand-mère née en Chine à la fin du 19e siècle et amenée au Canada, à l’âge de quinze ans.

    Le MAI relance sa saison 2020-2021 avec « Pomegranate » d’Heather Mah Heather Mah.Photo: Angelo Barsetti

    Devenue femme, elle se mariera en tant que seconde épouse, puis, après le décès de son mari, retournera en Chine juste avant que la seconde guerre sino-japonaise n’éclate en 1937. L’oeuvre dessine tout en délicatesse le parcours imaginé de cette femme, qui, cherchant à fuir son pays natal en plein conflit, y mourra finalement à l’âge de 60 ans, malgré tous les efforts pour la sauver.

    Premier grand solo d’Heather Mah, « Pomegranate » offre ainsi le portrait fragmenté d’une vie marquée par la migration. C’est en creusant la mémoire de son aïeule que la chorégraphe anime la danse et la trajectoire de sa performance, et en fait jaillir énergie et images. En émergent les thèmes qui la sous-tendent : l’isolement, la solitude, la souffrance, l’ouverture aux autres, la quête d’un sens nouveau, autant de préoccupations universelles dont elle témoigne, en résonance aux grands mouvements migratoires actuels et aux bouleversements planétaires. La finalité de l’artiste n’a pas été de recréer l’histoire d’une vie, mais d’en révéler la dimension en la ralliant au temps présent, dans une forme mouvante et poétique.

    Spectacle-hommage, devoir de mémoire, voyage intimiste et introspectif, entre passé et présent, « Pomegranate » est aussi l’oeuvre des 60 ans de l’artiste. Un âge qui correspond à celui du décès de sa grand-mère. Un âge où le corps n’est plus que beauté, mais expérience. Le titre fait référence au fruit, à la fertilité et à la féminité qu’il symbolise, notamment en Chine, au rajeunissement et à la résurrection à la suite de grandes pertes. Les grains serrés de la grenade et sa peau dure évoquent également les difficultés à entrer en cohésion avec le monde.

    Biographie

    Formée en arts martiaux, en danse moderne, en yoga et en ballet, Heather Mah travaille, dès le début des années 1980, auprès de plusieurs chorégraphes québécois. Interprète recherchée, elle est liée aux oeuvres de Marie Chouinard (« Les trous du ciel »), Danièle Desnoyers (« Corps et écrivain, Du souffle de sa tourmente, j’ai vu, Ex-Voto, Les bois dormants, Mirador-Mi-Clos), Paula de Vasconcelos (L’autre et Les bacchantes »), Lynda Gaudreau (« Still Life No. 1 », « Fascination, fascination », « Cinq pieds Carré »), Gilles Maheu (« Les âmes mortes », « L’hiver », « Le dortoir »), Jean-Pierre Perreault (« Joe »), puis à celles de Dominique Porte (« Ulysse, nous et les sirènes »), Catherine Lalonde (« Musica Nocturna ») et Pierre-Paul Savoie (« Les chaises »). Parallèlement, elle participe à plusieurs courts métrages, vidéos et spectacles télévisés. Bachelière en danse (1985) et en psychologie (2005) de l’Université Concordia et certifiée en coaching, elle est depuis une dizaine d’années enseignante en yoga au sein de différents organismes et coach de mieux-être auprès d’individus. La danse est pour elle un art singulier qui transmet la vie et l’humanité. Elle incarne en particulier l’expression et la libération kinésique de l’esprit. Son solo « Pomegranate » est l’aboutissement d’une courte pièce présentée dans le cadre de l’évènement Âgés et déjantés du MAI, en janvier 2018.

    Équipe artistique

    • Heather Mah, chorégraphie et interprétation
    • Tedd Robinson, dramaturgie et recherche en création
    • Marc Boivin, conseils artistiques et direction des répétitions
    • Alexander MacSween, musique
    • Mario Brien, direction de production
    • Marc Parent, éclairages
    • Lee Anholt, régie
    • Angelo Barsetti, costumes et photo de l’affiche
    • Julio Mejia, coupe et confection de costumes
    • Luc Senécal, photographie
    • Bernar Hébert, Cima Claire Obscura, réalisation vidéo
    • Rémi Hermoso, caméra et montage.

    Heather Mah a bénéficié de résidences de création au Conseil des arts de Montréal, au MAI (Montréal, arts interculturels) et à la Schoolhouse, Tedd Robinson/10 Gates dancing. Elle a également reçu le soutien financier du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal et du MAI.

    En bref

    Quoi ?

    • « Pomegranate » d’Heather Mah

    Quand ?

    • 24–25–26–27–28 novembre
    • 19h30

    Où ?

    • MAI (Montréal, arts interculturels)
    • 3680, rue Jeanne-Mance

    Durée

    • 60 minutes

    Billetterie

    • 10 $ (tarif unique saison 20.21)
    • 0 $ (accompagnateur-trice-s pour les spectateur-trice-s ayant un handicap)
    • www.m-a-i.qc.ca/billetterie
    • 514 982-3386

    À venir

    Diana León

    • « Sur ce chemin, tu es sûre de te perdre »
    • 01–02–03–04–05 Déc

    Kama La Mackerel

    • « ZOM-FAM »
    • 08–09–10–11–12 Déc

    MAI et COVID-19 : protocole santé + securité

    Pour assurer la sécurité de tou-te-s, MAI (Montréal, arts interculturels) a mis en place un ensemble de mesures de prévention recommandées et exigées par les autorités sanitaires du Québec, du Canada et de l’Organisation Mondiale de la Santé en matière d’hygiène personnelle et d’utilisation des espaces publics fermés, incluant la désinfection quotidienne des surfaces publiques fréquemment touchées dans nos espaces.

    En guise de gâterie supplémentaire, le théâtre du MAI est transformé par une installation de l’éclairagiste et artiste visuel montréalais Paul Chambers, dans une configuration pouvant accueillir un maximum de 22 spectacteurs-trices par représentation.

    Consulter les dernières mises à jour du MAI en lien avec la COVID-19.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité