Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    L’équipe du professeur Louis Dessaint présélectionnée dans le cadre de Défi Branchés sur l’avenir

    13 mars 2019, 07h20

    L’ÉTS nous informe qu’un consortium impliquant des Canadiens et des Britanniques et mis sur pied par Louis Dessaint, professeur-chercheur au département de génie électrique de l’École, figure parmi les équipes ayant remporté une subvention de 100 000 $ dans le cadre du récent lancement du Défi Canada-RU sur les systèmes énergétiques intelligents.

    L’équipe du professeur Louis Dessaint présélectionnée dans le cadre de Défi Branchés sur l’avenir Nicolas Mary (fondateur de WizGrid) et le professeur Louis Dessaint.Photo: Courtoisie

    L’échéancier de ce projet, également appelé «  le Défi Branchés sur l’avenir  » (en anglais, le Power Forward Challenge), est serré. Les équipes n’avaient que deux mois pour soumettre une demande d’aide financière, et ont jusqu’au 15 mars prochain pour déposer une proposition. La subvention obtenue par l’équipe de Louis Dessaint contribue à la préparation de la proposition. Si elle se classe parmi les six gagnants, ce sont trois millions de dollars (1,8 million de livres sterling) qui lui seront accordés en août 2019 pour la mise en oeuvre du projet-pilote faisant l’objet de leur proposition, d’ici décembre 2020.

    Cette initiative est menée par Ressources naturelles Canada et le Department for Business, Energy and Industrial Strategy du Royaume-Uni, et elle vise à façonner les réseaux électriques de demain. «  Des millions de nouveaux produits tels que les véhicules électriques (VE), des énergies de remplacement comme les énergies solaire et éolienne, des piles ainsi que des appareils intelligents nous forcent à repenser nos réseaux électriques  », peut-on lire sur le site Web du Défi. Il est vrai que les réseaux électriques ne sont plus sollicités de la même manière qu’au moment où ils ont été construits. «  Il faut penser différemment  », explique le professeur Dessaint.

    Un consortium international

    Le consortium est composé de trois partenaires principaux, soit WizGrid, l’ÉTS et l’Université de Manchester, au Royaume-Uni, et sera appuyé par des entreprises industrielles canadiennes telles que Ossiaco et Corinex Communications.

    WizGrid est une jeune entreprise montréalaise lancée à l’incubateur de l’ÉTS par Nicolas Mary, l’assistant de recherche du professeur Dessaint. Elle se spécialise dans les systèmes de gestion de l’énergie innovateurs, modulaires et prédictifs pour mini-réseaux intelligents (ou «  smart micro grids  »). Ces réseaux de distribution d’électricité «  intelligents  » sont gérés par des outils informatiques dans le but d’optimiser la production, la distribution et la consommation du courant électrique.

    L’ÉTS : le terrain de jeux

    L’objectif du projet mené par le professeur Dessaint est la validation, sur le campus de l’École de technologie supérieure, d’un contrôleur de mini-réseau intelligent fabriqué par WizGrid. «  Son vaste campus, où on retrouve une variété de bâtiments (commerciaux, institutionnels, résidentiels), fait de l’ÉTS l’endroit idéal pour valider et démontrer la maîtrise, l’exploitation et la fiabilité d’un mini-réseau électrique intelligent comprenant des systèmes décentralisés de production électrique et de stockage d’énergie, et son impact sur le réseau de distribution électrique  », explique-t-il.

    De consommateurs à consomm’acteurs  !

    Les mini-réseaux font de plus en plus parler d’eux. Même Hydro-Québec, consciente de l’intérêt manifesté par les citoyens de produire leur propre énergie, projette d’en installer à Lac-Mégantic. «  Chaque consommateur, entreprise ou institution pourrait installer des panneaux photovoltaïques sur son toit et produire de l’électricité  », précise-t-il.

    Louis Dessaint est convaincu qu’un réseau intelligent composé d’un ensemble de mini-réseaux serait une façon de disposer d’électricité à bon marché. Il estime que son projet pilote permettra à l’ÉTS de faire des économies en électricité d’environ 50 000 $ par année. Les mini-réseaux permettraient également d’exploiter les énergies renouvelables à grande échelle.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité