Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    CALENDRIER

    L’Agora de la danse présente « Not Quite Midnight », de Cas Public, le 9 février

    22 janvier 2019, 00h02

    Cas Public convoque la magie de Cendrillon. Six danseurs troquent leurs chaussons de danse pour une pantoufle de verre dans cette nouvelle création qui rend hommage aux qualités de coeur et d’esprit permettant de surmonter les épreuves, de se surpasser et de s’accomplir. Rompue à l’exercice de décortiquer les grandes oeuvres classiques, la compagnie propose ici une autre manière de se laisser saisir, de se laisser conter la force poétique et lyrique de ce chef-d’oeuvre de notre imaginaire collectif.

    L’Agora de la danse présente « Not Quite Midnight », de Cas Public, le 9 février «Not Quite Midnight».Photo: Claudia Chan Tak

    L’équipe de création puise à la fois dans les contes de Perreault et des frères Grimm, dans les opéras de Rossini et de Prokofiev - retravaillés par le compositeur Martin Tétreault - et dans les versions moins connues de la tradition orale pour sa relecture du conte emblématique.

    Après avoir posé la question de l’inclusion dans 9, Cas Public touche ici à l’exclusion, que Cendrillon finit par surmonter. « Not Quite Midnight » traite de courage et de transformation. Si on y trouve des traces du récit initial, l’oeuvre incarne surtout l’esprit résilient de Cendrillon dans sa construction exigeante et dans l’adaptation constante de sa structure chorégraphique aux éléments imprévisibles de la mise en scène.

    Au fil des ans, Cas Public a réussi à se hisser au rang des compagnies canadiennes jouissant d’une réputation internationale. La compagnie demeure toutefois enracinée dans la réalité culturelle québécoise, où elle multiplie ses efforts pour promouvoir la danse actuelle auprès du public et contribuer à son développement. Tout en continuant la création pour le grand public, Cas Public s’aventure sur le terrain du spectacle jeune public depuis 2001, avec « Nous n’irons plus au bois », oeuvre qui compte aujourd’hui plus de 300 représentations à son actif. « Barbe Bleue », « Journal Intime », « Variations », 9 et les opus jeunesse qui lui ont succédé ont été présentés dans des festivals et salles réputées à travers le monde, de Chicoutimi à Madrid en passant par l’Opéra Bastille de Paris et l’Opéra de Bordeaux. Depuis maintenant 29 ans, chacune des créations qui ont ponctué l’évolution de Cas Public atteste la poursuite de l’excellence dans le renouvellement des codes gestuels. La réputation de la compagnie s’est construite grâce à la qualité exceptionnelle de ses oeuvres, reconnues pour leur fougue et leur prouesse, et par une présence assidue sur la scène nationale et internationale. En 2018, Cas Public a reçu la Prix de la danse, catégorie diffusion internationale remis par CINARS et le 21 février prochain, Hélène Blackburn recevra le prix Hommage RIDEAU.

    « Not Quite Midnight » de Cas Public

    • Compagnie : Cas Public
    • Chorégraphie : Hélène Blackburn
    • Interprétation : Alexander Ellison, Cai Glover, Robert Guy, Daphnée Laurendeau, Carson McDougall, Danny Morissette
    • Musique : Martin Tétreault
    • Scénographie et éclairages : Emilie B-Beaulieu, Hélène Blackburn
    • Conseillère à la dramaturgie : Sophie Lesort
    • Vidéos : Les enfants lumière - Galton Célestin et Camille Blackburn
    • Photos : Claudia Chan Tak, Damian Siqueiros
    • Assistante à la chorégraphe : Tina Beyeler
    • Assistant à la chorégraphe : Marq Frerichs
    • Apprentis à la création : Adrianne Bélanger, Nicolas Boivin
    • Entraînement des danseurs : Spiral Fitness avec Vagg
    • Costumes : Michael Slack
    • Direction technique : Emilie B-Beaulieu
    • Coproducteurs : Agora de la danse, Teatro Cucinelli de Solomeo, Ville d’Alma Spectacles
    • Résidences de création : Agora de la danse, Maison de la Culture Frontenac, Maison de la Culture Mercier, University of Kent à Canterbury, Teatro Cucinelli de Solomeo
    • Matinées scolaires du 6 au 8 février 2019

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité