Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « L’amour est dans le pré », un format qui fonctionne à travers le monde (ou presque)

    8 septembre 2017, 07h24
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Le phénomène de « L’amour est dans le pré », émission de téléréalité diffusée par V depuis 2012, a pris d’assaut les télévisions du monde en 2001, alors que FremantleMedia développait le format « Farmer Wants a Wife ». Cette année, 16 productions sont diffusées dans le monde. Qui fait Quoi a rencontré Howard Huntridge, producteur exécutif chez FremantleMedia et responsable du format, lors du lancement de la programmation 2017-2018 des chaînes du Groupe V Média, pour comprendre le succès de cette émission.

    « L’amour est dans le pré », un format qui fonctionne à travers le monde (ou presque) Howard Huntridge.Photo: Sophie Bernard

    CONNEXION

    Vous devez être connecté pour consulter cet article.
    MOT DE PASSE PERDU ?
    JE M'ABONNE

    LES DERNIERS ARTICLES




    Arriola présente le vidéoclip « Tout est à sa place » tiré d’un EP à paraître au printemps 2018

    Arriola présente le vidéoclip « Tout est à sa place » tiré d’un EP à paraître au printemps 2018

    « Tout est à sa place » est une chanson inspirée et raffinée à saveur électro-pop soutenue par une instrumentation qui met de l’avant le piano, l’orgue et les synthétiseurs. Le texte nous rappelle qu’il n’y a rien à réparer. Tout est déjà parfait. Il suffit de le voir. Peut-on réapprendre à voir le monde comme pour la première fois ? Comme lorsqu’on revient d’un long voyage et qu’on redécouvre chez soi. Rien n’est pareil, mais rien n’a changé. La chanson est un morceau rassembleur qui évoque à la fois la nostalgie, la vulnérabilité et l’espoir.

    18 novembre 2017, 00h00

    Éloi Champagne témoigne de son expertise en effets visuels à l’Atelier Grand Nord RV 2017

    Éloi Champagne témoigne de son expertise en effets visuels à l’Atelier Grand Nord RV 2017

    C’est à l’Atelier Grand Nord Réalité Virtuelle, qui se déroule actuellement au Centre Phi de Montréal, que nous avons rencontré Éloi Champagne. Présent à titre d’expert en effets visuels, celui-ci a suivi les séances de plénière et les entretiens en face à face avec les 10 projets sélectionnés. Retour sur son expérience professionnelle au sein de l’Office national du film du Canada et sur son expertise à l’Atelier Grand Nord RV 2017.

    17 novembre 2017, 07h45

    Pour Azad Abbasi (iamGenius), l’avenir passe par le contrôle du visuel

    Pour Azad Abbasi (iamGenius), l’avenir passe par le contrôle du visuel

    Azad Abbasi compte près de 12 ans en création de publicités et en marketing. En 2006, il fonde Genius, une agence de marketing se concentrant sur la création de contenu. En 2016, il se rend à une présentation de Google à San Francisco. Quelqu’un lui met entre les mains un petit objet en carton qu’il jette négligemment dans son sac, en se disant qu’il s’agissait encore d’un autre jouet. Il ne savait pas que sa façon de faire des contenus allait complètement se transformer, comme il l’explique au Lien MULTIMÉDIA.

    17 novembre 2017, 07h40

    VIDÉO : Le studio Mr. X fait de la narration visuelle sa marque de commerce

    VIDÉO : Le studio Mr. X fait de la narration visuelle sa marque de commerce

    En 2001, Mr. X est né dans un petit bureau du coin, avec huit employés, à Toronto. Aujourd’hui, le studio spécialisé en effets visuels pour le cinéma et l’animation compte près de 400 personnes et des bureaux à New York, Los Angeles et, depuis janvier 2017, à Montréal. Dave Sauro, son responsable du développement des affaires et coordonnateur au marketing, explique en entrevue vidéo les types de projets qui ont marqué le studio.

    17 novembre 2017, 07h35

    Pour mettre officiellement Montréal sur la carte mondiale de l’art et de la créativité numériques

    Pour mettre officiellement Montréal sur la carte mondiale de l’art et de la créativité numériques

    Les gens qui travaillent dans le milieu de l’art et du numérique savent que Montréal est un centre de création exceptionnel, qui compte des artistes et des créateurs interdisciplinaires que ce soit dans les domaines du jeu vidéo, de l’immersion, de la réalité virtuelle et augmentée, des effets visuels, du documentaire interactif, des installations participatives dans l’espace public de l’intelligence artificielle. Mais, le public et des décideurs ne semblent pas s’en rendre compte. Pour cette raison, un regroupement s’est formé afin de faire de la métropole la capitale mondiale de l’art et de la créativité numériques.

    17 novembre 2017, 07h30

    Guillaume Perreault Roy partage son expérience en interaction

     Guillaume Perreault Roy partage son expérience en interaction

    Concepteur interactif, Guillaume Perreault Roy a été recruté comme expert à l’Atelier Grand Nord Réalité Virtuelle organisé par la SODEC en partenariat avec le Centre Phi. C’est à cette occasion que nous l’avons interviewé. Grâce à son expertise dans l’expérience utilisateur, il aborde les questions des nouvelles technologies et de leurs fonctionnalités avec pragmatisme. Mais ses connaissances et sa pratique ne s’arrêtent pas là. Il est également créateur de nombreuses oeuvres innovantes présentées à divers festivals. Retour sur son parcours technique et artistique.

    17 novembre 2017, 07h30

    MyEye redonne leur autonomie aux personnes atteintes de troubles de la vision

    MyEye redonne leur autonomie aux personnes atteintes de troubles de la vision

    Un dispositif de vision artificielle permettant de redonner leur autonomie aux personnes atteintes de troubles de la vision ? C’est le pari qu’a fait la start-up israélienne OrCam en concevant MyEye. Composé d’une caméra miniature fixable sur une branche de lunette et d’un boîtier de la taille d’un cellulaire ajustable à la ceinture, l’appareil est disponible au Canada depuis le printemps 2017. Le producteur Michael Benjoar nous fait un retour sur le dispositif qu’il utilise maintenant depuis 5 mois.

    17 novembre 2017, 07h30

    Tous les articles

    DANS NOS ARCHIVES

    E-Gouv Québec veille sur le Web pour vous

    E-Gouv Québec veille sur le Web pour vous

    En dehors de leurs heures de travail, de vaillants fonctionnaires font une veille systématique du Web afin de partager à leurs collègues l’actualité en matière de communication numérique. (...)

    Suite