Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Shauit lance son premier album, « Apu pekussiaku »

    23 octobre 2017, 00h00

    Après une tournée estivale de plus de vingt dates au pays, l’auteur-compositeur-interprète Shauit lance son premier album officiel en carrière, « Apu Peikussiaku ». Ce titre inclusif, qui signifie « Nous ne sommes pas seuls », est tout indiqué pour cet album aux rythmes folk et reggae en français et en innu, qui unit les cultures et pose un regard optimiste sur le vivre ensemble.

    Shauit lance son premier album, « Apu pekussiaku » Shauit.Photo: Courtoisie

    L’événement de lancement présenté par Coup de coeur francophone et Musique Nomade aura lieu le mardi 7 novembre au Cabaret Lion d’Or. Shauit et ses musiciens sauront ravir le public en présentant un spectacle complet, en plateau double avec l’artiste Matiu.

    Avec plus de 10 ans de carrière en chanson, l’artiste métis d’origine innue et acadienne Shauit présente un album murement réfléchi où les sonorités folk se mêlent à ses premières amours musicales, le reggae et le dancehall. Ses paroles engagées parfois en français, parfois en innu, sont à l’image de sa musique, un savant amalgame de cultures et d’influences.

    Shauit dévoile le deuxième extrait de son album, « Bienvenue »

    Entendue pour la première fois lors de la Fête nationale du Québec à Montréal, la chanson « Bienvenue nuitsheuakan » (« Bienvenue mon ami »), composition originale de Shauit, expose la perception de l’artiste de l’arrivée des premiers colons en Amérique du Nord. Bien qu’il prenne y la parole au nom des autochtones, son message de paix s’adresse à toutes les autres communautés qui ont choisi le Canada comme terre d’accueil. Son seul désir : que tous se sentent les bienvenus.

    Deux prix pour Shauit à Teweikan : Gala de musique autochtone

    Shauit a remporté deux trophées au gala de musique autochtone Teweikan, tenu le 13 octobre dernier au Palais Montcalm de Québec, dans les catégories Artistes s’exprimant dans une langue autochtone et Artiste d’expression moderne. Sous le thème « Le souffle d’un peuple – le Tambour éternel », cet événement majeur se veut un lieu de rassemblement et de fête qui souligne la créativité et l’excellence des artistes et groupes musicaux issus des Premières Nations du Québec et du Labrador ainsi que les Inuits du Québec. Le gala a pu compter sur le porte parole Florent Vollant et un jury composé d’Élisapie Isaac, Marc Déry et Pakesso Mukash.

    À l’été 2017, Shauit a fait paraître le vidéoclip de « Tshin an nitauassim », premier extrait de son album. Ce touchant clip reflète une dure réalité des communautés autochtones, soit la dépression et le suicide chez les jeunes. Il apporte une lueur d’espoir dans cette pièce qui lui est très personnelle. Artiste unique en son genre, Shauit chante en créole, en français et en anglais, mais surtout dans sa langue autochtone, l’innu. Il compose des chansons honnêtes et engagées à saveur reggae, pop et dancehall. Vu sur scène cet été à l’occasion de la fête de la Saint-Jean Baptiste à Montréal, la fête du Canada à Toronto, la Journée des autochtones et le Festival Présence Autochtone, Shauit poursuit sa mission de réunir les différentes cultures grâce à sa musique. Source : PASA Musik

    DANS NOS ARCHIVES

    « Cité Mémoire » : l’histoire revivra sur les murs aveugles du Vieux-Montréal

    « Cité Mémoire » : l’histoire revivra sur les murs aveugles du Vieux-Montréal

    Depuis plus de 30 ans, 32 pour être exact, Michel Lemieux et Victor Pilon jouent, d’une façon ou d’une autre, avec l’immersion. Avec « Cité Mémoire », les deux créateurs feront (...)

    Suite