Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Les architectes du pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM médaillés du Gouverneur général

    17 septembre 2018, 00h00

    Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) se réjouit de la médaille du Gouverneur général en architecture remis au pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein consacré à l’art international et à l’éducation, lors d’une cérémonie officielle qui a eu lieu au Palais du gouvernement à Winnipeg il y a quelques jours.

    Les architectes du pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM médaillés du Gouverneur général Katsuhiro Yamazaki (Atelier Tag) et Janice C. Filmon, Lieutenante-gouverneure du Manitoba.Photo: Institut royal d'architecture du Canada

    Le MBAM félicite l’Atelier TAG et Jodoin Lamarre Pratte architectes, les deux agences montréalaises derrière la réalisation en consortium de ce bâtiment, dont le prix célèbre l’architecture lumineuse et remarquable.

    C’est aux architectes Manon Asselin et Katsuhiro Yamazaki, de l’Atelier Tag, et Nicolas Ranger, de Jodoin Lamarre Pratte architectes, que l’on doit ce pavillon inauguré en novembre 2016. En plein coeur de la ville, ce dernier a ébloui le jury par son ingéniosité à marier de généreux espaces d’expositions et une ouverture au tissu urbain. Visible de loin, le soir venu, il se «  transforme en une lanterne illuminée, offrant ainsi une transition transparente et accueillante entre le musée et la ville  », a noté le jury.

    «  Quelle fierté de voir honoré au plus haut niveau canadien le talent de Manon Asselin, de Katsuhiro Yamazaki et de Nicolas Ranger, qui ont su insuffler une âme au cinquième pavillon du MBAM, le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein. Cette humanité se traduit par une mission éducative et internationale, un engagement pour le mieux-être social, qui est souligné par un succès constant depuis son inauguration, il y a près de deux ans », a affirmé Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM.

    «  Atelier TAG, en consortium avec Jodoin Lamarre Pratte architectes, a créé un espace magnifique pour le Musée, chose que mes parents et toute ma famille ont immédiatement reconnue dès leur première visite du pavillon pour la Paix. À présent, cela est reconnu de tous  ! Quel fabuleux honneur  !  », souligne Sari Hornstein, fille de Michal et Renata Hornstein et membre du conseil d’administration du MBAM.

    «  Le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM, qui intègre l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie, est un lieu qui inspire bien-être et créativité. Ce sont des milliers de visiteurs, des adultes, mais également des écoliers, des familles et des personnes avec des besoins particuliers, qui profitent de ce magnifique espace. Je suis ravi que les auteurs de cette réalisation exceptionnelle, en particulier mon amie Manon Asselin, puissent être récompensés  », a ajouté Michel de la Chenelière, grand mécène de l’éducation au MBAM.

    Le Musée souhaite féliciter tous les autres récipiendaires des médailles du Gouverneur général en architecture.

    Le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein

    Inauguré en novembre 2016, le pavillon abrite 750 oeuvres de la collection d’art international du Musée allant des maîtres anciens aux artistes contemporains – dont 100 tableaux donnés par Michal et Renata Hornstein au cours de leur vie –, ainsi que l’atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière. Possédant une architecture ouverte sur la ville, la montagne et le fleuve, le bâtiment reflète les valeurs fondamentales du Musée, une institution inclusive, ouverte à la diversité et ancrée dans sa communauté.

    Premier legs des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, le pavillon pour la Paix est en grande partie constitué de pans vitrés qui mettent en valeur les volumes des deux corps qui le constituent tout en habillant l’ensemble d’un écran délicat. Ce concept favorise une ouverture sur la ville et sur le patrimoine architectural victorien, sur le paysage maritime et naturel, tout en offrant aux visiteurs une vue panoramique qui s’étend du fleuve à la montagne. Derrière sa surface textile, l’édifice apparaît donc comme un ensemble unique, cohérent et aérien, par ailleurs en mutation constante, et animé par la lumière du jour, toujours changeante. Le soir venu, la personnalité nocturne de l’immeuble se révèle. La paroi lumineuse des galeries émet alors une douce lumière de fond, qui donne vie à l’escalier‐événement et devient un phare depuis la rue. Chaleureux espace entièrement fait de bois, l’escalier se dévoile en transparence sur la ville. Grâce aux façades vitrées, les visiteurs peuvent percevoir l’ensemble des fonctions du hall et de l’espace de transition vertical, au carrefour de l’animation de la rue et de celle du Musée.

    Rappelons que la qualité architecturale de cet important legs institutionnel a déjà été récompensée par un Prix d’excellence du Canadian Architect et une sélection pour le prestigieux Mies Crown Hall Americas Prize (MCHAP) for Emerging Architecture de l’Illinois Institute of Technology (IIT) College of Architecture de Chicago.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité