Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    [PODCAST] Nexus Innovations veut faire de la transformation numérique autrement

    14 avril 2022, 07h30
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Le 25 mars dernier, Nexus Innovations recevait le Prix PME techno de l’année 2021, remis par l’Association québécoise des technologies (AQT). L’entreprise fondée en 2017 a fait sa marque en abordant autrement son approche envers ses clients, ou plutôt ses partenaires. Certes, elle offre des services de consultation en service TI et en génie logiciel, mais elle le fait différemment, en choisissant de faire grandir les organismes avec lesquels elle travaille dans une approche humaine. Louis-Philippe Vallée et Samuel Lapointe, respectivement PDG et vice-président corporatif de Nexus Innovations, expliquent la façon dont l’entreprise intègre la transformation numérique chez ses partenaires.

    [PODCAST] Nexus Innovations veut faire de la transformation numérique autrement Louis-Philippe Vallée et Samuel Lapointe.Photo: Capture d'écran

    L’histoire de Nexus Innovations est intimement liée à l’évolution de GSoft, une entreprise québécoise bien connue qui a choisi de mettre l’accent sur le développement de produits, laissant la place belle à la naissance de Nexus, qui a récupéré les clients de GSoft se cherchant des partenaires technologiques. « La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre, illustre Louis-Philippe Vallée. Nous partageons les mêmes valeurs et une certaine vision du travail. J’aime voir cela comme une nouvelle plante qui prend racine. La flamme qui nous anime est de créer une vision différente du monde de la consultation en services TI, qui a longtemps été très orienté vers le placement des ressources. » Fini, chez Nexus, le temps où l’on plaçait un employé, où l’on prêtait des bras qu’on oubliait et pour qui on cherchait de nouveaux mandats.

    Pour Louis-Philippe Vallée, l’humain se trouve au coeur de la mission de Nexus. La firme ne veut plus simplement proposer des services logiciels et de consultation TI, mais plutôt faire grandir l’organisation avec laquelle elle travaille. Nexus a fêté tout récemment ses cinq ans et Samuel Lapointe, qui y travaille depuis trois ans, a vu les changements dans l’entreprise qui se transforme chaque année. « Nous voulons amener les organisations vers une mise en place de solutions, dit-il. Nous voulons avoir des discussions avec elles et trouver notre pertinence. Depuis cinq ans, le marché a beaucoup changé et nous nous sommes réadaptés. Nous avons connu des périodes de grande croissance et des moments plus difficiles. »

    Lorsque la firme de consultation aborde un projet, elle demande d’abord à l’organisme quels sont ses besoins, ses objectifs et pourquoi il investit, ne serait-ce qu’un dollar, dans sa transformation numérique, afin de bâtir ensuite, avec lui, une solution adaptée. Pendant la période de découverte, les deux partenaires se penchent sur les besoins. Nexus, qui utilise des technologies Microsoft, échafaude par la suite le projet avec le client. « Il existe deux types de projets, note Louis-Philippe Vallée. Il y a des gens qui ont des idées, qui ont reçu du financement et qui ont levé des fonds et qui cherchent des partenaires. Puis, il y a des gens qui ne travaillent pas dans le domaine des TI, mais qui voient la nécessité d’améliorer leurs ressources opérationnelles, qui comprennent qu’ils ont un retard et qui se sont fait prendre en 2020. » Nexus travaille avec des plateformes déjà existantes, mais peut aussi développer les outils. En fin de compte, que les utilisateurs adoptent la solution proposée reste le plus important. Le processus se fait donc en trois étapes : la découverte, l’implantation et l’adoption.

    Les organismes à but non lucratif occupent une place particulière chez Nexus, même s’ils ne représentent pas la plus grande part du chiffre d’affaires, parce que la mission des OBNL vient chercher l’équipe. « Ces organismes ne font pas exception à la transformation numérique, souligne Samuel Lapointe. Nous les accompagnons dans leur mission pour qu’ils travaillent de façon plus efficace, en libérant davantage de temps pour faire les choses dans lesquelles ils sont bons. Nous essayons de faire un lien entre notre vision du monde du travail et ce que les organismes peuvent faire au jour le jour. Tout cela prend son sens dans l’impact sur les utilisateurs, s’ils sont capables de faire moins de tâches automatisées et de moins grande valeur. » L’idée reste de rendre le travail plus pertinent, au-delà des questions de réduction du temps de travail et d’efficacité.

    Nexus n’est pas peu fière d’avoir été nommée la PME techno de l’année 2021 dans le cadre du concours PME en lumière de l’AQT. Si l’entreprise a décidé d’y participer, c’est en partie pour des raisons sentimentales, note le PDG, puisque l’esprit de la firme est de changer le visage du monde de la consultation. « Nous n’avons donc pas le choix de rayonner et de partager nos expériences et les éléments que nous avons validés, dit-il. Ce n’est pas une question de marketing : nous voulons montrer ce que nous avons gagné. Une reconnaissance comme celle-là démontre que notre message résonne. L’approche humaine, c’est le cri d’une génération, notre vision de l’avenir. »

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité