Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Les nouvelles tendances en infonuagique aident la transformation numérique des entreprises

    31 juillet 2021, 07h01
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    L’infonuagique se trouve en pleine mutation, on le voit avec l’arrivée du multicloud et du cloud hybride. Des fournisseurs de services infonuagiques commencent aussi à s’associer avec des entreprises offrant le même type de services, mais ailleurs dans le monde. C’est le choix qu’a fait OVHcloud en s’associant avec Megaport, fournisseur du réseautage défini par logiciel (SDN), pour accompagner les stratégies hybrides et multicloud des entreprises. Jonathan Druker, responsable de la mise en marché des produits chez OVHcloud, a expliqué comment ces nouvelles tendances ont un impact sur la transformation numérique des entreprises.

    Les nouvelles tendances en infonuagique aident la transformation numérique des entreprises Jonathan Druker..Photo: Courtoisie ONF

    L’entreprise vient de lancer au Canada OVHcloud Connect, une solution mondiale qui permet de pousser et de gérer les données sur son réseau privé. « Pour nos clients, cela facilite le fait de pousser les données dans les centres de données de OVH, note Jonathan Druker. Ainsi, les données sont plus sécurisées, par exemple pour le commerce électronique et le traitement de données à haute performance. Il se peut qu’une entreprise stocke ses données en France, mais possède des clients au Canada. Or, notre solution permet de pousser les données en temps réel partout dans le monde dans nos autres centres de données, non seulement ceux d’OVHcloud, mais aussi ceux d’autres fournisseurs, comme Google ou AWS. » Avec le multicloud, le client peut ainsi stocker certaines données chez un fournisseur et d’autres chez un compétiteur. Une entreprise peut ainsi faire affaire avec 2, 3, 4 fournisseurs ou plus.

    Le nuage hybride donne aux entreprises qui ont déjà investi dans leurs propres centres de données et qui, pour être plus sécuritaires et efficaces, vont travailler avec des fournisseurs comme OVH pour sauvegarder ces données ou pour avoir un réseau plus étendu. Cela permet, en cas de catastrophe, comme les inondations récentes en Europe, de conserver les données de façon sécuritaire et flexible. « Avec notre solution Connect Provider, notre but s’avère d’étendre notre empreinte mondiale, poursuit Jonathan Druker. Megaport possède 700 centres de données dans le monde et nous, une trentaine que nous gérons nous-mêmes. Avec ce partenariat, nous accédons à un réseau mondial, dans des endroits où nous n’avons pas de centres de données. »

    Pendant la pandémie, on a vu de nombreuses petites et moyennes entreprises se tourner vers le numérique pour conserver un lien avec leur clientèle. L’infonuagique, estime Jonathan Druker, leur donne une occasion de se placer sur l’échiquier mondial, même pour des entreprises locales. Se trouver dans le nuage donne la possibilité de vendre partout dans le monde, sans obligation de fournir tous les équipements. Une entreprise québécoise de 50 personnes pourrait être davantage compétitive en étant dans le nuage pour des services comme la gestion de la relation client (CRM). Elle peut ainsi tester des produits, voir, par exemple, ce qui fonctionne ici mais pas aux États-Unis, sans avoir à investir dans des infrastructures.

    Outre les services classiques offerts par les fournisseurs d’infonuagique, OVHcloud offre aussi un service de réversibilité. « Cela fait partie de notre philosophie, note Jonathan Druker. Ce n’est pas le cas avec des fournisseurs comme Google ou AWS : une fois que vous êtes chez eux, vous ne pouvez plus en sortir. Nous avons remarqué que ce n’est pas la bonne façon de faire pour la croissance de nos clients, cela limite où les entreprises peuvent mettre leurs données et l’utilisation d’outils en code source ouvert pour livrer un nouveau service ou une nouvelle technologie. Avec la réversibilité, nous ne bloquons aucune entreprise qui voudrait sortir de chez nous. » S’ajoute à cette réversibilité, l’idée d’interopérabilité, qui donne au client la possibilité de sortir du nuage d’OVHcloud. En code source ouvert, tous les nuages peuvent être interopérables, ce qui permet de ne pas rester prisonnier d’une seule technologie.

    La sécurité demeure une priorité pour toutes les entreprises, peu importe leur taille. En cas d’attaque, une entreprise peut voir ses activités complètement cesser. OVHcloud fournit par défaut à ses clients l’anti-DDoS qui protège 24 heures sur 24 contre tout type d’attaque DDoS, sans restriction de taille ou de durée. « Ce service donne un certain niveau de confiance et c’est transparent, souligne-t-il. Nous assurons aussi la sécurité physique de nos centres de données avec les certifications les plus hautes, dont la certification PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard). »

    Les nouvelles tendances en infonuagique, dont le multicloud et le cloud hybride façonnent les stratégies des entreprises pour atteindre le plein potentiel de toutes ces nouvelles tendances, dont le nuage ouvert, l’interopérabilité et la réversibilité. Au Canada, OVHcloud demeure le seul fournisseur possédant une empreinte globale dans le monde qui ne soit pas américain. Avec des lois américaines comme le CLOUD Act, le gouvernement américain peut, sans avis, mettre son nez dans les données des entreprises américaines, peu importe où elles se trouvent dans le monde et même si les serveurs sont hébergés hors États-Unis, en autant qu’elles appartiennent à des entreprises américaines. Cela soulève des enjeux certains sur l’hébergement de données sensibles, comme les données personnelles. OVHcloud, même si elle possède une entité américaine, reste hermétique au CLOUD Act.

    « Avec la tendance mondiale vers l’infonuagique, les gouvernements et leurs agences, comme l’Agence du revenu du Canada, font du cloud une priorité plus sécuritaire, qui aide à livrer de nouveaux services dans l’espace numérique », conclut Jonathan Druker.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité