Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    PLANÈTE+ offre une programmation spéciale autour de l’histoire de l’art

    29 mars 2021, 09h45

    En avril, la chaîne PLANÈTE+ présente une programmation spéciale autour de l’histoire de l’art. Du cinéma de Chabrol aux sculptures de César en passant par la danse de Nijinski et la multidisciplinarité de Twiggy, le public est invité à découvrir la vie et l’oeuvre d’artistes emblématiques à travers une sélection de documentaires-portraits.

    PLANÈTE+ offre une programmation spéciale autour de l’histoire de l’art «Dans l'ombre d'Hitchcock».Photo: Planète +

    De plus, pour souligner le 41e anniversaire de la mort du génie Alfred Hitchcock, décédé le 29 avril 1980, PLANÈTE+ lui rendra hommage avec la diffusion de « Dans l’ombre d’Hitchcock », le 29 avril à 21 h.

    « Chabrol, l’anticonformiste » – lundi 29 mars à 20 h

    Figure de la Nouvelle Vague, cinéaste populaire et libre penseur, Claude Chabrol a laissé derrière lui une abondante et éclectique filmographie de 58 longs métrages. Au-delà du cinéma, son patronyme est devenu l’adjectif "chabrolien". Le portrait d’un cinéaste truculent, bon vivant et d’un homme heureux, dessiné par lui-même, ses films et sa tribu.

    « César, sculpteur décompressé » – lundi 5 avril à 20 h

    Entre compression narrative et expansion visuelle, le film propose une délicate opération de soudure pour raconter en 52 minutes 50 ans de carrière d’un artiste inclassable qui a marqué par son empreinte sur le monde de l’art. Avec ses compressions, ses sculptures de fer forgé, ses empreintes géantes et ses expansions, César a dynamité le socle de la sculpture classique et posé les fondements d’un art moderne et spectaculaire ancré au cœur de son époque. « Ouvrier génial et radical » adulé par les médias et boudé par ses pairs, le célèbre auteur du trophée de la cérémonie du 7e art (à laquelle il a légué son nom !) a osé affirmer que la main de l’artiste n’était plus nécessaire pour la création d’oeuvres d’art.

    « Nijinsky, une âme en exil »– lundi 19 avril à 21 h

    Pendant dix ans, son étoile avait brillé - interprète de Fokine, puis lui-même chorégraphe de quatre oeuvres qui ont révolutionné le vocabulaire de la danse : « L’Après-midi d’un faune », « Le Sacre du printemps », « Jeux » et « Till l’espiègle ». Puis, subitement, survient son internement en 1919. Nijinski passe 30 ans ballotté entre divers lieux de résidence et maisons de santé. Ce film le fera revivre, grâce aux témoignages de ceux qui l’ont vu (Jean Cocteau, Kyra Nijinski, sa fille, Marie Rambert, l’une de ses collaboratrices, Bronislawa Nijinska, sa soeur), aux témoignages écrits (Valentine Hugo, Anna de Noailles, Paul Claudel, Auguste Rodin) et grâce aux nombreuses et remarquables photos qui existent sur le danseur dans tous les ballets qu’il a interprétés.

    « Twiggy, le visage des 60’ » – dimanche 25 avril à 20 h 30

    Le Swinging London des années 60 était une époque d’optimisme, de créativité et d’enthousiasme. Un visage incarna cette nouvelle révolution culturelle plus que quiconque : Twiggy (la brindille). Avec sa coupe à la garçonne, son look androgyne, sa minijupe et son trait de khôl sur les yeux, Twiggy est le symbole du Swinging London. Alors âgé d’à peine 16 ans, ce jeune mannequin issu de la banlieue de Londres révolutionne l’ordre établi de la respectable société anglaise. Elle devient le premier top model du monde et l’icône des sixties.

    « Dans l’ombre d’Hitchcock » – jeudi 29 avril à 21 h

    Afin de mieux cerner cette personnalité complexe, ce documentaire s’appuie sur le travail du biographe Patrick McGilligan (co-auteur du film) et les souvenirs de Pat O’Connell Hitchcock, fille d’Alma et Alfred. À travers ce récit, la voix du narrateur dialogue avec celle, plus intime, d’Alma elle-même. Ce parti pris fort s’incarnera également dans des images d’archives diverses, films d’actualités, de famille des Hitchcock, de nombreuses interviews d’Alfred et, plus rares, d’Alma, de leurs vedettes et collaborateurs. À travers les extraits de ses films, les plus mythiques comme les moins connus, on racontera les forces et fêlures de l’homme derrière le réalisateur.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité