Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Lettre ouverte de 132 chefs d’entreprise au Premier Ministre Justin Trudeau : investir dans l’innovation nationale

    28 octobre 2020, 13h09

    Alors que le gouvernement Trudeau est secoué ces derniers jours par le vote partiel dans la région de Toronto, et qu’il est scruté au sujet des mises à jours sur la santé de ses finances, et notamment sur le volume des dépenses, le Conseil Canadien des Innovateurs (CCI) et 132 chefs d’entreprise à travers tout le pays interpellent le Premier Ministre Justin Trudeau dans une lettre ouverte. Ils appellent d’une seule voix à un plus grand leadership gouvernemental pour amorcer avec succès la transition du pays vers une économie du savoir, et le soutien à des projets de construction de grande portée, dont l’urgence a été révélée par la COVID-19. Qui fait Quoi vous partage le contenu intégral de cette lettre ouverte.

    Lettre ouverte de 132 chefs d’entreprise au Premier Ministre Justin Trudeau : investir dans l’innovation nationale Innovation numérique.Photo: Gerd Altmann (Pixabay)

    « Monsieur le Premier Ministre,

    « Il n’y a pas si longtemps, les Canadiens et Canadiennes participaient à la construction de la nation. Nous avons construit nos propres corridors de transport : chemins de fer, voies maritimes et canaux. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, nous avons réussi à opérer une transformation industrielle sous l’effet des mesures prises par les pouvoirs publics. Nous avons mis au point une infrastructure des communications avant-gardiste d’envergure mondiale, un réseau de télécommunications d’un océan à l’autre dont le temps de réponse est inférieur à la seconde. En créant un opérateur de satellite de télécommunications (Télésat), le plus efficace au monde, pour relever les défis de communication les plus complexes, le Canada est devenu le troisième pays à faire son entrée dans l’espace. Nous avons fondé notre prospérité et notre souveraineté énergétiques en créant des projets hydroélectriques innovants, en développant des technologies de transformation de l’énergie nucléaire (CANDU) et d’extraction du pétrole et du gaz à partir des gisements de sables bitumineux (drainage par gravité au moyen de vapeur ou SAGD). Ce sont toutes des innovations que le Canada a créées, des innovations de renommée mondiale que nous détenons et dont nous tirons profit.

    « Nous avons jumelé ces projets nationaux à des organisations aptes à financer les économies locales, comme les coopératives de crédit et les sociétés mutuelles d’assurance dirigées par leurs membres. Nous avons créé un ensemble diversifié de coopératives pour les infrastructures agricoles communes pour mieux soutenir l’industrie agricole canadienne, le moteur d’une économie en pleine croissance. Des organismes ont été créés à l’échelle régionale et nationale pour faciliter, entre autres, la production et le transport de l’énergie, les transports et les communications.

    « Cette fière tradition contraste avec l’indice d’innovation Bloomberg 2020 qui montre que le Canada a chuté à la 22e place derrière la Slovénie, ce pays sorti de derrière le rideau de fer en 1991. N’est-ce pas là un signe qu’il est temps pour le Canada de se reconstruire ?

    « La transformation numérique de ces trente dernières années a créé un nouveau type d’économie où la richesse et le pouvoir proviennent du contrôle des données et de la propriété intellectuelle (PI). La PI et les données sont désormais les actifs commerciaux et les atouts en matière de sécurité nationale les plus précieux au monde. Certaines des technologies à double usage ont pour effet de remodeler à la fois l’économie et la sécurité nationale. D’autres technologies façonnent les domaines privé et public.

    « Les changements climatiques apportent une troisième dimension à ce portrait d’ensemble. Nous sommes contraints de prendre en compte la fragilité du monde naturel dans la gouvernance économique et sociale. Pourtant, sans une stratégie proactive pour une technologie propre — un plan de marche grâce auquel nous pouvons jouer un rôle actif dans le secteur essentiel des technologies propres et générer des retombées économiques pour le pays — le Canada devra consentir à des compromis douloureux entre la lutte contre les changements climatiques et la promotion de la prospérité. Par exemple, nous devons nous approprier un plus grand nombre de maillons de la chaîne de valeur de l’industrie des véhicules électriques si l’on veut soutenir de façon permanente les importants emplois d’assemblage au Canada.

    « Devant ces pressions sans précédent, tant par leur ampleur que par leur rapide survenue, le Canada doit se doter de stratégies bien pensées pour se repositionner sur l’échiquier international à court terme et dans les décennies à venir. La pandémie de la COVID-19 a révélé l’urgence de mettre en place des projets de construction de la nation de grande portée, adaptés à nos réalités contemporaines.

    « La transformation numérique constitue un enjeu, mais aussi une formidable occasion à saisir. Dans une économie traditionnelle, la capacité industrielle d’un pays dépend de sa taille ou de sa puissance militaire. Or, dans l’économie du savoir, ce sont les connaissances et les idées innovantes qui sont le moteur de la croissance, permettant notamment à de petits pays de récolter des avantages économiques, sociaux et sécuritaires énormes. La minuscule nation insulaire de Singapour se classe au troisième rang selon l’indice Bloomberg de l’innovation et la Suisse, un pays enclavé comptant le quart de la population canadienne, occupe le quatrième rang.

    « De nos jours, construire une nation signifie créer l’infrastructure numérique qui permettrait au Canada de réussir dans l’économie mondiale axée sur la PI et les données. Elle doit fonctionner en tandem avec l’infrastructure politique numérique que les dirigeants utilisent pour gouverner et soutenir la création de nouvelles richesses privées et publiques dans l’économie du savoir du 21e siècle. Tout comme dans les projets antérieurs de construction du pays, le partenariat est au cœur de la réussite. Le gouvernement doit collaborer étroitement avec les entreprises pour atteindre et améliorer les résultats escomptés.

    « Lorsque votre gouvernement est entré en fonction en 2015 et que vous avez reconnu l’importance pour le Canada de faire le passage à une économie du savoir, nous y avions vu des signes encourageants qu’enfin nous allions opérer cette transition, attendue depuis longtemps. Nous avons entendu parler de nouveaux plans visant à soutenir les innovateurs et innovatrices de l’ensemble du pays. Des programmes comme le Fonds stratégique pour l’innovation, l’Initiative des supergrappes d’innovation et la création des Tables sectorielles de stratégies économiques visaient à rendre le Canada concurrentiel dans l’économie mondiale actuelle. Or, dans les années qui ont suivi, l’innovation a été négligée. Au lieu d’avoir un plan audacieux et unificateur de promotion de l’innovation au Canada, nous disposons d’un amalgame de politiques dissimulées et de programmes pilotes déployés dans l’espoir qu’ils aboutiront à des résultats plus importants que la somme de leurs parties. Nous attendons toujours la concrétisation de la promesse de créer une stratégie nationale en matière de données, de déployer une stratégie nationale en matière de propriété intellectuelle et d’appliquer les recommandations des Tables sectorielles de stratégies économiques. Nous sommes prêts à vous accompagner dans ces efforts de reconstruction.

    « Cet automne, alors que nous nous attaquons aux conséquences de la pandémie de la COVID-19 et que nous nous préparons à la reprise économique, nous avons besoin d’une véritable stratégie de la prospérité. Il s’agit essentiellement d’une stratégie de sécurité nationale qui répond à l’ambition de construction de la nation, qui tient compte de l’énormité des événements auxquels nous sommes confrontés à la grandeur du pays. Les Canadiens et Canadiennes ont besoin d’une stratégie de prospérité qui permet à notre économie non seulement de récupérer les emplois perdus à cause de la pandémie de la COVID-19, mais aussi de construire une nouvelle économie, de nouvelles industries, de nouvelles infrastructures qui permettront à nos innovations de voir le jour.

    « Les entreprises technologiques à forte croissance du Canada sont en mesure d’obtenir ces résultats pour notre pays. Nous créons actuellement des emplois de haute qualité et une richesse durable en commercialisant les idées canadiennes et en les exportant au monde entier. Nous employons actuellement des dizaines de milliers de Canadiens et Canadiennes ; notre taux de chômage est négatif pour la main-d’œuvre hautement qualifiée. Nous mettons au point des technologies révolutionnaires dans des secteurs aussi variés que la santé, l’agriculture, l’éducation, la cybersécurité, la finance et l’énergie. Nos possibilités de faire du Canada un pays prospère, fort et inclusif sont illimitées. Nous sommes des bâtisseurs de nation prêts à jouer, en ce siècle, un rôle majeur dans les projets de construction du pays qui définiront notre avenir et celui des générations à venir. Mais nous avons besoin d’une personne qui prend fait et cause au sein du gouvernement.

    « Vous pouvez nous défendre en mettant en œuvre des stratégies qui favorisent la commercialisation des idées canadiennes, en concevant des écosystèmes propices à l’essor des innovateurs et innovatrices du Canada, tant au pays qu’à l’étranger. Vous pouvez défendre notre cause en faisant des investissements stratégiques dans des entreprises qui ont fait leurs preuves sur le marché et qui ont travaillé d’arrache-pied pendant la pandémie. Vous pouvez nous soutenir en renforçant les capacités de votre gouvernement en matière d’économie fondée sur la propriété intellectuelle et les données. Ce faisant, nos décideurs se sentiraient concernés par nos entreprises et le marché mondial axé sur l’innovation. Avec l’appui d’un partenaire solide au gouvernement, nous ferons progresser nos entreprises, nous soutiendrons la résilience économique et contribuerons à l’assiette fiscale publique, ce qui permettra au gouvernement de faire du Canada un endroit bonifié, plus juste pour tout le monde et davantage tourné vers l’avenir. Le Canada doit réussir la transformation numérique du 21e siècle et saisir les occasions qu’elle apporte, sinon nous accuserons un retard et nous nous appauvrirons.

    « Aujourd’hui, notre pays traverse la pire crise économique depuis la Grande Dépression et la population canadienne s’attend à ce que vous fassiez preuve de leadership. Les chefs d’entreprise se tournent vers vous pour obtenir les signes annonçant les priorités économiques et les stratégies de reconstruction. Nous avons entendu votre appel à reconstruire le Canada pour le mieux. Les innovateurs et innovatrices du Canada sont là pour vous aider.

    « Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, nos salutations distinguées. »

    Signataires :

    • Patrick Ostiguy, Accedian, Montreal, QC
    • Adrian Schauer, AlayaCare, Montreal, QC
    • Cory Janssen, AltaML, Edmonton, AB
    • Rich Emrich, Altus Assessments, Toronto, ON
    • Martin Basiri, ApplyBoard, Kitchener, ON
    • Adrian Camara, Athennian, Calgary, AB
    • Carol Leaman, Axonify, Waterloo, ON
    • Susanne Cookson, BestLifeRewarded, Oakville, ON
    • Cynthia Hastings-James, BestLifeRewarded, Oakville, ON
    • Matthew Protti, BlackSquare, Calgary, AB
    • Ben Fluter, Bloom Care Solutions, Kitchener, ON
    • Stephen Devito, BlueCat Networks, Toronto, ON
    • Yvan Boisjoli, Bold Commerce, Winnipeg, MB
    • Corry Flatt, Bonfire, Kitchener, ON
    • Saad Siddiqui, Bonsai, Toronto, ON
    • Andrew Graham, Borrowell, Toronto, ON
    • Maxie Lafleur, Bus.com, Montreal, QC
    • David Ossip, Ceridian, Toronto, ON
    • Phil Proctor, Clear Concepts, Winnipeg, MB
    • Deepak Chopra, Clearbridge Mobile, Vaughan, ON
    • Jack Newton, Clio, Burnaby, BC
    • Robert Kaul, Cloud DX, Kitchener, ON
    • Ian Rae, CloudOps, Montreal, QC
    • Jason Nott, Cloudworks, Toronto, ON
    • Alison Sunstrum, CNSRV-X, Calgary, AB
    • Harry Zarek, Compugen, Richmond Hill, ON
    • Brian Courtney, Conavi Medical, Toronto, ON
    • Louis Têtu, Coveo, Québec, QC
    • Marc Porcelli, Curate Mobile, Toronto, ON
    • Andrée-Lise Méthot, Cycle Capital Management, Montreal, QC
    • Iain Paterson, Cycura, Toronto, ON
    • John Baker, D2L, Kitchener, ON
    • Adam Froman, Delvinia, Toronto, ON
    • Cherif Habib, Dialogue, Montreal, QC
    • Jean-François Côté, District M, Montreal, QC
    • Jon Lipinski, Ecopia, Toronto, ON
    • Sankar Dasgupta, Electrovaya, Mississauga, ON
    • Dan Mathers, Eleven-X, Waterloo, ON
    • Paul Donald, Encircle, Kitchener, ON
    • Jan Kestle, Environics Analytics, Toronto, ON
    • J. Paul Haynes, eSentire Inc, Waterloo, ON
    • Germain Lamonde, EXFO, Québec, QC
    • Philippe Morin, EXFO, Québec, QC
    • Ellen McGregor, Fielding Environmental, Mississauga, ON
    • James Novak, Fiix, Toronto, ON
    • Michael Garrity, Financeit, Toronto, ON
    • Patrick Huynh, Fiska, Montreal, QC
    • Peter Kalen, Flexiti, Toronto, ON
    • Mike McDerment, FreshBooks, Toronto, ON
    • Mark Scott, Fully Managed, Ottawa, ON
    • Anna Sainsbury, GeoComply, Vancouver, BC
    • David Briggs, GeoComply, Vancouver, BC
    • Neil Cawse, Geotab, Oakville, ON
    • Don Gray, Givex, Toronto, ON
    • Jeff Lawrence, Granify, Edmonton, AB
    • Simon De Baene, GSoft, Montreal, QC
    • John Bianchini, Hatch, Mississauga, ON
    • Nicolas Beique, Helcim, Calgary, AB
    • Fred Lalonde, Hopper, Montreal, QC
    • Ben Zifkin, Hubba, Toronto, ON
    • Mike Cook, Identos, Toronto, ON
    • Jason Hahn, Igloo Software, Kitchener, ON
    • Alexandre Le Bouthillier, Imagia, Montreal, QC
    • Dan McCall, Influitive, Toronto, ON
    • Armen Bakirtzian, Intellijoint Surgical, Kitchener, ON
    • Debbie Gamble, Interac Corp., Toronto, ON
    • Jody Glidden, Introhive, Fredericton, NB
    • Sam Pillar, Jobber, Edmonton, AB
    • Charles Deguire, Kinova Robotics, Boisbriand, QC
    • Leerom Segal, Klick Health, Toronto, ON
    • Jason Smith, Klue, Vancouver, BC
    • Michael Serbinis, League, Toronto, ON
    • Charles Boulanger, LeddarTech, Québec, QC
    • Cato Pastoll, Lending Loop, Toronto, ON
    • James Keirstead, Levven, Edmonton, AB
    • Dax Dasilva, Lightspeed POS, Montreal, QC
    • Adam Belsher, Magnet Forensics, Waterloo, ON
    • Hongwei Liu, MappedIn, Waterloo, ON
    • Kurtis McBride, Miovision, Kitchener, ON
    • David Feller, Mogo, Vancouver, BC
    • Mike Andrade, Morgan Solar, Toronto, ON
    • Marc Holtenhoff, Motive Health, Toronto, ON
    • Tony Chahine, Myant, Toronto, ON
    • Clara Angotti, Next Pathway, Toronto, ON
    • Chetan Mathur, Next Pathway, Toronto, ON
    • Jason Tham, Nulogy, Toronto, ON
    • Philip Poulidis, Odaia, Toronto, ON
    • Wayne Pommen, PayBright, Toronto, ON
    • Ron Glibbery, Peraso Tech, Toronto, ON
    • Patrice Gilbert, PetalMD, Québec, QC
    • Chris Loranger, Plexxis Software, Brampton, ON
    • Ian Paterson, Plurilock, Victoria, BC
    • Ken Harris, Plusgrade, Montreal, QC
    • Mike Wessinger, PointClickCare, Mississauga, ON
    • Rob MacLean, Points, Toronto, ON
    • Marianne Bulger, Prospect, Toronto, ON
    • Jean Le Bouthillier, Qohash, Québec, QC
    • Hamid Arabzadeh, Ranovus, Ottawa, ON
    • Jason Smith, Real Matters, Markham, ON
    • Doug Carwardine, Rockport Networks, Ottawa, ON
    • David Ross, Ross Video, Ottawa, ON
    • Greg Wolfond, SecureKey, Toronto, ON
    • Patrick Blanshard, Sensory Technologies, London, ON
    • Jordan Boesch, 7shifts, Saskatoon, SK
    • Wally Trenholm, Sightline Innovation, Toronto, ON
    • Kevin Edwards, SkipTheDishes, Winnipeg, MB
    • Denis King, Solace, Kanata, ON
    • Denis Doré, Squeeze, Québec City, QC
    • Eric Boyko, Stingray Digital, Montreal, QC
    • Basil Bouraropoulos, Stradigi AI, Montreal, QC
    • Carlo Perez, Swift Medical, Toronto, ON
    • Hanif Joshaghani, Symend, Calgary, AB
    • Paul Vallée, Tehama, Ottawa, ON
    • Karn Manhas, Terramera, Vancouver, BC
    • Derek Ting, TextNow, Waterloo, ON
    • James Lochrie, Thin Air Labs, Calgary, AB
    • Craig McLellan, ThinkOn, Toronto, ON
    • Sachin Aggarwal, Think Research Inc, Toronto, ON
    • Mike Monteith, ThoughtWire, Toronto, ON
    • Simon Ferragne, TrackTik, Montreal, QC
    • Keith Metcalfe, Traction Guest, Burnaby, BC
    • Greg Malpass, Traction on Demand, Burnaby, BC
    • Chris Eben, TWG, Toronto, ON
    • John Scott, 2Keys, Ottawa, ON
    • Eva Lau, Two Small Fish Ventures, Toronto, ON
    • Craig Clydesdale, UWB Energy, Oakville, ON
    • Ilya Brotzky, VanHack, Vancouver, BC
    • David Ciccarelli, Voices.com, London, ON,
    • Rory Olson, VOTI Detection, Dorval, QC, Allen Lau
    • Wattpad, Toronto, ON
    • Tiffany Linke-Boyko, We Know Training, Edmonton, AB
    • Paul Bellows, Yellow Pencil, Edmonton, AB
    • Jason Flick, Youi.tv, Ottawa, ON

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité