Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Cowboy mise sur le vélo connecté pour améliorer les transports au quotidien

    9 octobre 2020, 01h48
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    Cowboy a bien l’intention d’améliorer les transports au quotidien, et ce, grâce au vélo connecté qu’il propose. La compagnie bruxelloise, invitée de l’édition 2020 de MTL connecte, propose un modèle de vélo électrique sportif et intelligent. Les données collectées bénéficient à l’utilisateur : détection d’accident, localisation du vélo en cas de vol, choix de l’itinéraire le moins pollué, etc. Autant de fonctionnalités qui rendent les trajets en vélo aussi agréables que possible. Entretien avec Karim Slaoui, cofondateur de Cowboy, pour en savoir plus sur sa stratégie de commercialisation de ses vélos électriques connectés.

    Cowboy mise sur le vélo connecté pour améliorer les transports au quotidien Karim Slaoui (Cowboy).Photo: Vivi Pham

    Cofondée par Karim Slaoui en 2018 à Bruxelles, Cowboy est spécialisée dans la fabrication de vélos électriques. « Nous nous positionnons comme un vélo électrique urbain connecté. Nous voulons rajeunir le vélo électrique, car jusqu’à 3 ou 4 ans, le vélo électrique était encore perçu comme un objet pour personnes âgées », explique Karim Slaoui. Pour donner une meilleure image du vélo électrique, la compagnie bruxelloise mise donc sur un look sportif, dynamique, racé.

    L’objectif de Cowboy est de faire du vélo un outil de mobilité, et non simplement un outil de loisir pour se promener en famille les fins de semaine. La compagnie travaille de fait d’arrache-pied pour rendre l’utilisation de leur vélo électrique agréable. « C’est un vélo que nous voulons intuitif. C’est très agréable de rouler avec ce vélo », commente Karim Slaoui.

    La compagnie bruxelloise innove aussi dans le modèle de distribution choisie. Au lieu de vendre le vélo via des magasins, comme cela se fait traditionnellement, elle fait du service à domicile. Si un client est intéressé par le vélo et veut en essayer un, il se le fait livrer. « Nous vendons en ligne, mais nous avons aussi un réseau de personnel, ce qui permet aux gens d’essayer le vélo partout en Europe, ou presque », explique Karim Slaoui. La même logique est développée pour le service de réparation : un réparateur de vélo vient à domicile examiner le vélo et changer les pièces nécessaires.

    Le vélo électrique proposé par Cowboy est de plus un vélo connecté, c’est-à-dire qu’il collecte des données sur l’utilisateur lors de ses déplacements. Cela permet notamment de développer des connaissances autour de l’usage qui est fait du vélo. « Nous apprenons ainsi des choses sur nos clients, ce qui nous permet de mieux les servir », commente Karim Slaoui. Les données récoltées, si elles étaient transmises aux municipalités, pourraient aussi servir à mieux gérer les infrastructures : les routes les plus utilisées, là où il y a des embouteillages, quelles routes réparer, etc.

    Les données récoltées par les vélos électriques de Cowboy sont la position du vélo et son l’accélération, dans un premier temps. Ces données permettent de déterminer par exemple s’il y a eu un accident. « Si une personne a un accident, nous sommes capables de prévenir ses proches en cas de problème », explique Karim Slaoui. Si un vélo est volé, sa position sera aussi communiquée au propriétaire, afin qu’il puisse faire une déclaration à la police en vue de récupérer son bien.

    Les marchés principaux de Cowboy sont la Belgique, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche, l’Angleterre ou encore le Luxembourg. Pour l’instant, il n’est pas encore l’heure de s’exporter au Canada. L’entreprise souhaite d’abord consolider ses marchés en Europe. En 2018, lors de son lancement, elle a vendu 2 000 vélos, puis en 2019, 6 000 vélos. « La première année, c’était qu’en Belgique. La deuxième année, c’était en Belgique, en France, aux Pays-Bas et en Allemagne », précise le cofondateur. En 2020, elle compte encore augmenter son chiffre d’affaires en vendant 12 000 vélos.

    Pour étendre le marché, Cowboy vise le développement de nouveaux modèles de vélos électriques, car pour l’instant, la compagnie n’en produit qu’un seul. Le prochain vélo Cowboy sera donc un vélo moins sportif, plus adapté à une clientèle urbaine, avide de finesse et d’élégance. « Nous voulons faire un modèle un peu plus confortable », insiste Karim Slaoui.

    Lors de MTL connecte, Karim Slaoui parlera de la stratégie menée par Cowboy pour accélérer la transition vers la mobilité grâce aux vélos connectés. Il parlera notamment du développement d’une nouvelle technologie permettant de détecter le niveau de pollution dans un espace, de manière à conseiller au cycliste un itinéraire plus bénéfique pour la santé de l’utilisateur. « Les villes pourront à terme faire un mapping de la pollution urbaine grâce à l’usage de nos vélos », conclut Karim Slaoui.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité