Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    La comédie française « Divorce Club » de Michaël Youn prend l’affiche le 7 août

    6 août 2020, 00h00

    AZ Films prépare la sortie de « Divorce Club », la comédie française à succès de l’été réalisée par Michaël Youn, lauréate du Grand Prix et du prix Globes de la presse du 23e festival international de comédie de l’Alpe d’Huez (France). Le film qui est en tête des entrées en France, est une primeur disponible au Québec seulement trois semaines après sa sortie outre-Atlantique.

    La comédie française « Divorce Club » de Michaël Youn prend l’affiche le 7 août «Divorce Club».Photo: Image tirée du film

    « Divorce Club » met en vedette Arnaud Ducret (« Gaston Lagaffe »), François-Xavier Demaison (« Ni une ni deux »), Audrey Fleurot (« Intouchables ») et Caroline Anglade (« Joséphine ») dans les rôles principaux.

    Après 5 ans de mariage, Ben est toujours aussi éperdument amoureux. Jusqu’au jour où il découvre en public que sa femme le trompe : humilié et plaqué dans la foulée. Abattu et lâché par ses proches, Ben peine à remonter la pente jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Patrick, un ancien ami lui aussi divorcé qui lui propose d’emménager chez lui. Patrick, au contraire de Ben, entend bien profiter de son célibat retrouvé et de tous les plaisirs auxquels il avait renoncé durant son mariage. Bientôt rejoints par d’autres divorcés, les fêtards quarantenaires ébauchent les premières règles du « Divorce Club ».

    Michaël Youn une star du petit écran, français abandonne en pleine gloire sa carrière télévisuelle de peur de se sentir étiqueté. Après des apparitions dans « Le Tour du monde en 80 jours » (2004) et « L’un reste, l’autre part » (2005), l’acteur se glisse dans les babouches du grand vizir « Iznogoud » pour Patrick Braoudé en 2006. En 2007, il rompt avec son image de comique délirant avec « Héros » de Bruno Merle, présenté en ouverture de la Semaine de la Critique du 60e Festival de Cannes. En 2010, l’acteur s’illustre dans le long métrage « Coursier » d’Hervé Renoh et passe pour la première fois derrière la caméra avec « Fatal », où il retrouve Fatal Bazooka, son personnage de rappeur bling-bling, créé fin 2006. En 2012, il est aux côtés de Jean Reno dans « Comme un chef » de Daniel Cohen. En 2013, Michaël Youn réalise son deuxième long métrage « Vive la France » où il a pour partenaire José Garcia (« Chamboultout »). En 2017, Michaël interprète le rôle principal dans « Carbone » d’Olivier Marchal aux côtés de Benoît Magimel (prix d’interprétation masculine à Cannes en 2001 pour « La pianiste » de Michael Haneke).

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité