Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    [PODCAST] Malgré la pandémie, OVHcloud poursuit son expansion au Canada et ailleurs dans le monde

    18 juillet 2020, 07h54
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    En 1999, Octave Klaba fonde OVH, une des premières sociétés d’hébergement Web en Europe. Lorsque Michel Paulin devient directeur général en 2018, l’entreprise devient OVHcloud, affirmant ainsi l’importance de l’infonuagique dans ses services. Depuis plus de 20 ans, OVHcloud a développé le marché de l’infonuagique en Europe, en Asie, et en Amérique du Nord, particulièrement au Québec, qui compte un important centre de données à Beauharnois et un bureau à Montréal. Aujourd’hui, la firme réfléchit à développer une présence plus forte dans le reste du Canada, explique Michel Paulin au Lien MULTIMÉDIA.

    [PODCAST] Malgré la pandémie, OVHcloud poursuit son expansion au Canada et ailleurs dans le monde Michel Paulin.Photo: Courtoisie OVHcloud

    « Dans notre positionnement au Canada, au Québec et ailleurs dans le monde, l’ambition demeure d’être un opérateur de cloud qui propose des alternatives aux particuliers et aux hyperscalers, explique le directeur général de OVHcloud. Nous croyons que le cloud va être un hybride cloud et un multi cloud. » Il y a 4, 5 ans, tout le monde disait que le nuage public serait LA solution pour tous les clients, quels que soit leurs besoins. OVHcloud a choisi d’offrir quatre gammes de produits : le Web Cloud ; les Bare Metal Cloud Servers, destinés à une performance maximale ; le Hosted Private Cloud, le nuage privé en mode hébergé ; et le Public Cloud, celui que les hyperscalers (fournisseurs de traitement informatique massif) mettent le plus de l’avant.

    « Nous trouvons important de donner le choix aux clients quand ils vont migrer vers le cloud, note Michel Paulin. Et nous prenons deux positionnements. D’abord, nous pensons que le cloud doit rester ouvert, transparent, réversible, basé sur les valeurs que Octave Klaba a toujours mises de l’avant et qui nous guident aujourd’hui sur le logiciel libre, sur la capacité à offrir des solutions qui font que le cloud ne doit pas devenir une prison, même dorée, dans laquelle sont enfermés les clients. » L’ouverture demeure au coeur des activités et du développement d’OVHcloud, qui insiste également sur la protection des données, qui doit être maîtrisée de façon totalement transparente. À tous moments, le client doit savoir où se trouvent ses données et sous quelle législation. La protection des données est d’ailleurs devenue une réelle préoccupation, voire d’inquiétude. La valeur des données personnelles s’avère évidente. La preuve ? Les GAFAM se sont bien enrichis avec les données et leur valorisation. Il faut aussi se questionner sur la valeur stratégique des données et de leur utilisation par l’État. « Et dans la crise du COVID, on a vu que l’individualisme des États était très fort » , souligne le directeur général d’OVHcloud.

    Cela l’amène à se pencher sur l’enjeu éthique, à savoir où sont les données en santé, qui y a accès et comment sont-elles protégées ? L’Europe, avec son Règlement général sur la protection des données (RGPD) s’est dotée d’une législation très forte, qui demeure toutefois minoritaire dans le monde. « Notre priorité n’est pas de s’extraire du cadre réglementaire des États, au contraire nous voulons donner aux clients la transparence, avance Michel Paulin. Et donc protéger nos clients européens du CLOUD Act, une législation américaine qui donne accès aux données même l’extérieur des États-Unis. Nous travaillons en transparence complète pour permettre aux clients de savoir où sont leurs données physiquement, comment celles-ci sont protégées et dans quel contexte juridique pour qu’ils puissent prendre les décisions d’affaires, mais aussi économiques et stratégiques. »

    Impacts de la COVID-19 chez OVHcloud

    À l’arrivée de la pandémie, l’entreprise s’est fixée trois priorités. D’abord, elle a tenu à protéger ses salariés et leur famille. Elle a aussi garanti les services aux clients, ne s’étant jamais arrêtée, même si les employés qui le pouvaient ont été mis en télétravail, sauf aux centres de données. Enfin, OVHcloud a mis sur pied l’opération #Open_solidarity. Cette initiative est un élan collectif, ouvert et mondial d’entraide numérique dont le but est de faciliter la disponibilité de solutions technologiques solidaires et gratuites grâce à des infrastructures OVHcloud, elles-mêmes mises à disposition gracieusement et sans engagement pendant toute la durée de la crise pour supporter les pics de charge.

    La crise sanitaire a fait ressortir trois choses. D’abord, la confiance face aux données et leur protection. OVHcloud travaille d’ailleurs sur l’infonuagique de confiance avec l’État français, mais aussi avec l’Allemagne, avec le projet GAIA-X, qui vise à créer un nuage de confiance européen. Ensuite, la crise a créé des tensions en matière de fournitures telles que les masques et les médicaments, ce qui fait réfléchir l’équipe d’OVH à la question de la souveraineté. Et, enfin, la résilience, l’entreprise ayant réussi à répondre à la demande de ses clients. La crise aura aussi créé un élan de solidarité et de fraternité. Ce ne sont pas moins de 64 entreprises qui ont participé au projet #Open_solidarity.

    En juin 2020, Forrester a publié son « The Forrester Wave : Hosted Private Cloud Services In North America, Q2 2020 The 11 Providers That Matter Most And How They Stack Up », listant OVHcloud comme leader en Europe et comme « strong performer » en Amérique du Nord. « On a dit qu’OVH était le best kept secret, je ne sais pas si c’est un compliment, s’amuse Michel Paulin. C’est une reconnaissance, surtout sur le marché nord-américain, qui vient d’une source autonome de réputation internationale. Nous sommes le seul joueur européen et parmi les premiers que Forrester croit capable de rivaliser avec les grands acteurs sur le marché nord-américain. » Cette reconnaissance, source de fierté pour OVHcloud, positionne aussi l’entreprise du point de vue marketing en Europe, au Canada, aux États-Unis et en Asie pacifique.

    Et, assure Michel Paulin, OVHcloud va continuer à se positionner sur le marché nord-américain. Le Québec accueille déjà quatre centres majeurs : le centre de production de Beauharnois, celui de recherche et développement, celui de support pour l’ensemble du fuseau horaire nord-américain, et celui du marketing et des ventes. Tout est en place pour attaquer au Canada anglais.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité