Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Sept nouveaux titres offerts en juin sur ONF.ca

    2 juin 2020, 07h01

    Durant tout le mois de juin, sept nouveautés s’ajouteront à la sélection de contenus accessibles gratuitement sur ONF.ca, dont un court métrage en première mondiale, « Le tournoi » du réalisateur métis installé à Winnipeg Sam Vint, ainsi que de nouveaux titres offerts pour souligner le Mois de la Fierté et le Mois national de l’histoire autochtone.

    Sept nouveaux titres offerts en juin sur ONF.ca Sept films.Photo: ONF

    Ces nouveautés viennent encore bonifier l’offre abondante de plus de 4 000 titres déjà accessibles sur ONF.ca, sans oublier la collection d’une centaine d’oeuvres interactives, dont la presque totalité est offerte gratuitement en ligne.

    Dès le 1er juin — nouveautés offertes pour souligner le Mois de la Fierté

    « Avec amour, Scott » de Laura Marie Wayne (2018)

    • Long métrage documentaire (75 min), Studio du Québec et de l’Atlantique, Halifax
    • Un soir, alors qu’il marche dans une rue d’une petite ville de la Nouvelle-Écosse, Scott Jones, un musicien gai, subit une violente agression qui le laisse paraplégique. S’amorce ensuite un périple courageux et empreint de vulnérabilité sur la route de la guérison, jusqu’à la transformation de la vie du jeune homme. Scott termine en ce moment un doctorat en éducation musicale à l’Université de Toronto. Il a été filmé sur une période de trois ans par sa grande amie, la cinéaste calgarienne Laura Marie Wayne, dans ce portrait intime et visuellement évocateur de l’expérience queer porté par une envoûtante musique de Sigur Rós.

    « Appelez-moi Skylar » de Rachel Bower (2019)

    • Court métrage documentaire (15 min), Studio du Québec et de l’Atlantique, Halifax
    • « Appelez-moi Skylar » relate l’émouvante et captivante histoire d’une adolescente réfléchie de 14 ans qui pose un regard perspicace sur l’avenir et sur la femme qu’elle aspire à devenir. Accompagnée dans son cheminement personnel par une famille et une communauté (du Cap-Breton) qui lui témoignent un amour inconditionnel, Skylar affiche une rafraîchissante honnêteté et une grande dignité face à la réalité complexe d’une jeune fille transgenre au seuil de la puberté. La réalisatrice néo-écossaise Rachel Bower signe ce court métrage.

    Dès le 9 juin

    « Forge fatale » de Jason Young (2019)

    • Court métrage documentaire (10 min 40 s), Studio du Québec et de l’Atlantique, Halifax
    • Dans la région rurale isolée d’East Dover, en Nouvelle-Écosse, les forgerons à la retraite John et Nancy Little mènent une vie paisible, partageant leur temps entre la culture potagère et la transformation de morceaux de ferraille en étonnantes sculptures. Occasionnellement, la police locale a recours à leur savoir-faire particulier dans ce mystérieux court métrage de Jason Young, un Néo-Écossais de 10e génération aux racines acadiennes et métisses.

    Dès le 15 juin — nouveauté offerte pour souligner le Mois national de l’histoire autochtone

    « Droit devant » de Marie Clements (2017)

    • Long métrage documentaire musical (101 min), Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon, Vancouver
    • La cinéaste métisse et dénée Marie Clements, de la Colombie-Britannique, signe ce documentaire musical. Tournée à Vancouver, l’œuvre rattache un moment charnière de l’histoire des droits civils au Canada — les origines du nationalisme autochtone vers 1930 — au souffle puissant qui anime aujourd’hui les Premières Nations. Magnifiquement filmées et présentées par un groupe de chanteurs et de musiciens canadiens parmi les plus talentueux, les séquences musicales relient harmonieusement le passé et le présent, portées par la ferveur des voix, du blues, du rock et des rythmes traditionnels.

    Dès le 16 juin

    « La route de la liberté » d’Angelina McLeod (2019) — nouveauté offerte pour souligner le Mois national de l’histoire autochtone

    • Cinq courts métrages documentaires, Studio du Nord-Ouest, Edmonton
    • Cette série documentaire en cinq épisodes relate la passionnante histoire de la Première Nation anichinabée de Shoal Lake 40, établie sur la frontière du Manitoba et de l’Ontario, et du combat qu’elle a livré pour bâtir une route. Il y a plus de 100 ans, cette communauté s’est trouvée forcée de déménager et coupée du continent afin de faciliter l’approvisionnement en eau de la ville de Winnipeg. Angelina McLeod, réalisatrice de la série et membre de la Première Nation de Shoal Lake 40, recourt ici à une approche du récit innovatrice et axée sur la communauté qui met en lumière la dignité, la force et la persévérance de cette population reprenant possession de son histoire et de son avenir.

    Dès le 17 juin

    « Le tournoi » de Sam Vint (2020)

    • Court métrage documentaire (22 min), Studio du Nord-Ouest, Winnipeg
    • Au Minnesota, un tournoi de hockey sur luge oppose pendant une fin de semaine des équipes de jeunes Américains et Canadiens. Destiné aux joueurs ayant des difficultés physiques, ce sport suit les mêmes règles que le hockey traditionnel : passer la rondelle, tirer au but, railler les adversaires. Le réalisateur métis de Winnipeg Sam Vint filme l’action de bout en bout tandis que les Sledgehammers du Manitoba se donnent à fond.

    Dès le 21 juin — Nouveauté offerte pour souligner le Mois national de l’histoire autochtone

    « Maintenant plus que jamais » de Christopher Auchter (2019)

    • Court métrage documentaire (16 min), Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon, Vancouver
    • Alors qu’il n’avait que 22 ans, le sculpteur haïda aujourd’hui internationalement reconnu Robert Davidson a entrepris de créer le premier totem à avoir été réalisé en près d’un siècle dans l’archipel Haida Gwaii, en Colombie-Britannique. À l’occasion du 50e anniversaire de l’érection de ce totem, le cinéaste haïda Christopher Auchter, établi à Burnaby, remonte le cours de l’histoire pour revisiter cette journée du mois d’août 1969, alors que tous les habitants du village d’Old Massett se sont réunis pour célébrer l’événement qui allait marquer la renaissance de l’esprit haïda.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité