Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    [PODCAST] Nadia Myre et Johanna Nutter transforment Zoom en plateau de théâtre avec « Strike/Thru »

    19 juin 2020, 07h26
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    C’est grâce à la plateforme Zoom que Nadia Myre et Johanna Nutter offrent cette année aux spectateurs du OFFTA une performance interactive autour de leur thème de prédilection : la réconciliation entre autochtones et allochtones. Intitulée « Strike/Thru », la pièce propose de reconstruire une conversation enregistrée de gens d’origine métissée, sur fond de commentaires des deux artistes pointant les malaises identitaires que cette conversation soulève. Entretien à trois voix avec Nadia Myre et Johanna Nutter pour parler de leur appropriation de la plateforme Zoom et de sa transformation en plateau de théâtre.

    [PODCAST] Nadia Myre et Johanna Nutter transforment Zoom en plateau de théâtre avec « Strike/Thru » « Strike/Thru » (Nadia Myre et Johanna Nutter).Photo: Caroline Hayeur

    L’artiste de théâtre allochtone Nadia Myre et l’artiste visuelle autochtone Johanna Nutter décident de se lancer dans un projet commun pour le OFFTA 2020 : « Strike/Thru ». Amies de longue date, elles allient leurs champs artistiques respectifs pour créer une performance réflexive sur la cohabitation. « C’est notre quatrième année de recherche sur comment jouer ensemble pour arriver à une réconciliation entre autochtones et allochtones », commente Johanna Nutter. « Je suis vraiment intéressée par la rencontre avec l’autre et tout mon art tourne autour de cette thématique », explique Nadia Myre.

    Partant d’une installation de Nadia Myre intitulée « Vaste et Vague » et réalisée à Carleton-sur-Mer, les deux artistes se réapproprient une discussion enregistrée lors d’un diner entre des convives autochtones et allochtones. Suite à l’enregistrement de la discussion lors de sa résidence artistique, Nadia Myre en a fait le verbatim. Elle se sert désormais de ce verbatim comme support d’interaction et de commentaires avec le public lors de représentations théâtrales. Dans sa forme présentée à l’édition 2020 du OFFTA, « Strike/Thru » consiste à faire lire ce verbatim à des spectateurs, présents en visioconférence sur Zoom. La lecture est accompagnée de commentaires par les deux artistes.

    La plateforme Zoom, grâce à laquelle est donnée la performance, est un support artistique fécond pour Nadia Myre et Johanna Nutter, car elle est en adéquation avec leurs préoccupations tant thématiques qu’esthétiques. « Zoom, c’est très intéressant comme plateau de jeu, parce que cela nous met chacun dans notre petite boîte. C’est en écho avec le thème », commente Johanna Nutter. La plateforme apporte de plus des possibilités de fonds virtuels particulièrement plastiques. Les deux artistes peuvent ainsi changer le background de la visioconférence, introduire des effets esthétiques, ajouter des sons et des couleurs, etc. « Nadia s’amuse beaucoup esthétiquement », confirme Johanna Nutter.

    Si les technologies numériques sont un support riche pour cette création théâtrale d’un nouveau genre, elles ne sont pas non plus sans défis. « C’est un défi de trouver le théâtre là-dedans, parce que Zoom laisse beaucoup de place à la personne qui visionne. Comment faire une mise en scène quand le plateau est toujours en train de bouger ? », interroge Johanna Nutter. L’artiste de théâtre reconnaît tout de même que Zoom permet de mieux mettre en valeur la participation du spectateur, dans la mesure où l’image de la personne qui parle s’affiche en plein écran, favorisant la concentration et l’écoute des autres participants.

    L’expérience proposée par Nadia Myre et Johanna Nutter fait ainsi la part belle à l’interaction avec le public. « On demande à six participants de lever la main. Nadia privilégie ceux qui ont une meilleure caméra et un meilleur son. On leur envoie alors des scénarios sur le chat, et tous ensemble, sans jamais avoir vu le spectacle d’origine, ils arrivent à reconstruire la conversation originelle », explique Johanna Nutter. Cette sollicitation des participants est toutefois déconcertante pour le spectateur qui est interpellé de chez lui. Il ne bénéficie pas, comme lors de l’entrée en salle de théâtre, d’un sas de préparation mentale et physique à l’expérience théâtrale.

    En bilan de l’expérience théâtrale sur Zoom « Strike/Thru », Johanna Nutter déplore toutefois le manque de proximité physique avec sa partenaire d’une part, et avec les spectateurs d’autre part. En un mot, elle se sent quelque peu isolée devant son ordinateur. « Il n’y a pas cette magie de nous rassembler alors qu’on ne se connaît pas, ni de sentir l’autre personne retenir son souffle à un moment intense », déplore-t-elle. Il y a toutefois dans Zoom, en raison du système de visioconférence en direct, un esprit vivant. « Nous arrivons à trouver cet esprit vivant quand on se met en danger, quand on fait des choses et qu’on ne sait pas si ça va marcher », conclut l’artiste de théâtre.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité