Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Danse Danse invite l’OM pour présenter le English National Ballet, une première au Canada

    16 mars 2020, 00h05

    Danse Danse s’associe à l’Orchestre Métropolitain de Montréal pour présenter le prestigieux English National Ballet pour la première fois au Canada. Pour cet événement historique, c’est « Giselle », l’oeuvre phare de la danse romantique dans la version contemporaine d’Akram Khan, qui sera offerte à Montréal. L’Orchestre Métropolitain sera dirigé par Gavin Sutherland, directeur musical du English National Ballet Philharmonic.

    Danse Danse invite l’OM pour présenter le English National Ballet, une première au Canada «Gisèle».Photo: Courtoisie

    Une présentation de Danse Danse à ne pas manquer du 10 au 13 mars 2021 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

    « C’est avec beaucoup d’émotion que Danse Danse dévoile au public montréalais cette oeuvre d’envergure où la fusion entre danse et musique est d’une richesse exceptionnelle, confie Pierre Des Marais, directeur général et codirecteur artistique, et Caroline Ohrt, codirectrice artistique et directrice du développement, Danse Danse. Et cette émotion est d’autant plus grande que nous allons collaborer avec l’Orchestre Métropolitain, dont la renommée internationale repose surson approche éclairée du répertoire musical et l’engagement remarquable de son chef et de ses musiciens. C’est un grand pas pour nous et une occasion extraordinaire que de réunir, sur la scène et dans la fosse d’orchestre, plus d’une centaine d’artistes autour d’une pièce magistrale où la tradition est transcendée par la modernité. »

    « Cette collaboration artistique entre Danse Danse et l’Orchestre Métropolitain fera naître un moment d’une rare émotion, nourri par la qualité exceptionnelle de cette production dont le succès est retentissant à l’international, ajoute Kim Lajeunesse, directrice, Programmation artistique, Orchestre Métropolitain. Cette réinterprétation de "Giselle" met en lumière toute la force créatrice de nos compositeurs et chorégraphes contemporains dans une relecture exceptionnelle d’une œuvre du répertoire classique. Quelle chance inouïe de recevoir cette production à Montréal pour la première canadienne. Bravo à Danse Danse pour ce coup de circuit artistique. L’Orchestre Métropolitain est enchanté et honoré d’être partie prenante de cette collaboration. »

    « Giselle », une oeuvre historique qui entre enfin dans le 21e siècle

    « Giselle », superproduction signée par Akram Khan, pour 43 danseurs du English National Ballet, permettra au public de découvrir une nouvelle facette du travail de ce chorégraphe, qui sera de retour une septième fois à Danse Danse. Totalement contemporain sans être iconoclaste, ce « Giselle » conserve du chef-d’œuvre de Petitpas les pointes et leur grâce – pas les tutus. Le compositeur Vincenzo Lamagna, collaborateur de longue date du chorégraphe, adapte la partition aux airs bien connus d’Adolphe Adam et en offre une nouvelle orchestration. Dans une scénographie imposante, les danseurs virtuoses du English National Ballet, accompagnés de l’Orchestre Métropolitain, bouleversent, éblouissent, fascinent.

    Le English National Ballet, une compagnie digne de la royauté

    Le English National Ballet (ENB) a une longue histoire couverte de lauriers. Fondé en 1950 par les danseurs Alicia Markova et Anton Dolin, le ENB a joué un rôle majeur dans le développement et l’histoire du ballet au Royaume-Uni. La Princesse Diana était mécène de la compagnie et en fit la seule cause non humanitaire qu’elle défendait. C’est d’ailleurs grâce à son travail pour la compagnie que l’ouverture de l’école du English National Ballet a été possible, en 1995. Aujourd’hui, le English National Ballet est renommé pour sa capacité à apporter au grand public le meilleur du ballet grâce à ses tournées nationales et internationales, et à des programmes innovants tels que Dance for Parkinson’s.

    Sous la direction artistique de Tamara Rojo, le English National Ballet a acquis une nouvelle renommée en introduisant des oeuvres d’avant-garde dans le répertoire de la compagnie, tout en continuant d’honorer le ballet traditionnel.

    Akram Khan, chorégraphe

    Né de parents bangladais en 1974, Akram Khan grandit à Londres. Pratiquant le traditionnel kathak depuis l’âge de sept ans, il fait ses débuts sur scène à 14 ans dans le légendaire « Mahabharata » de Peter Brook. Après des études en danse contemporaine, il danse pour Anne Teresa De Keersmaeker. Dès la fin des années 1990, il présente ses premières oeuvres en solo alliant toujours kathak et modernité. En 2000, il fonde la Akram Khan Company, pensée comme un espace d’innovation destiné à présenter une gamme d’oeuvres diversifiées issues de collaborations avec des artistes mondialement renommés dans différentes disciplines, fusionnant traditions et innovations.

    Au sein de sa compagnie, Akram Khan crée des solos, des duos – souvent avec des collaborateurs de renom comme Sidi Larbi Cherkaoui (« zero degrees », 2005), Sylvie Guillem (« Sacred Monsters », 2006) et Juliette Binoche (« In-I », 2008) – et des pièces de groupe – dont « ma » (2004), « Vertical Road » (2010), « iTMOi » (2013) et l’exceptionnel trio « Until the Lions » (2016), qui ont été présentés à Danse Danse. Un point culminant de sa carrière est la création d’une section de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres de 2012. Il a reçu de nombreux prix et distinctions à travers le monde. « Giselle » est sa deuxième collaboration avec le English National Ballet.

    Gavin Sutherland, chef d’orchestre

    Gavin Sutherland est sollicité internationalement en tant que chef d’orchestre, compositeur et pianiste. Né à County Durham en Angleterre en 1972, il commence la musique à un très jeune âge. Il étudie la direction d’orchestre, le piano et l’orchestration à l’université de Huddersfield et obtient son diplôme avec une mention d’excellence, en plus de recevoir les prestigieux Kruczynski Prize for Piano et le Davidson Prize for Distinction Brought to the Institution. Depuis son mandat en tant que pianiste et chef d’orchestre du Northern Ballet Theatre, de 1992 à 1998, il se dédie essentiellement à la musique destinée à la danse.

    Son premier album « British Light Music Discoveries », sorti chez ASV et acclamé par la critique, lui permet de participer à des tournées nationales et internationales avec le Royal Ballet Sinfonia et l’orchestre du Birmingham Royal Ballet.

    Gavin Sutherland a été le principal chef d’orchestre invité du Royal New Zealand Ballet et dirige fréquemment pour le English National Ballet, le Ballet national du Japon, l’Atlanta Ballet, New Adventures et South African Ballet Theatre. En 2008, il devient directeur musical du English National Ballet, puis chef principal en 2010.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité