Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    José Navas danse un des derniers chapitres de sa carrière sur « Winterreise »

    28 février 2020, 07h10
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    C’est pour célébrer un des derniers chapitres de sa carrière de danseur que José Navas, directeur de la compagnie Flak, a conçu « Winterreise », à partir de la musique du même nom de Schubert. Donnée à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal, la pièce de danse se présente comme un trio dansé, joué et chanté. Les mouvements chorégraphiés de José Navas sont en effet accompagnés par la musique du pianiste Francis Perron et par le chant du ténor Jacques-Olivier Chartier. Retour sur quelques points importants de la création en compagnie de son concepteur et interprète : José Navas.

    José Navas danse un des derniers chapitres de sa carrière sur « Winterreise » « Winterreise ».Photo: Damian Siqueiros

    Fondée par José Navas lui-même, il y a 25 ans, la compagnie Flak est une compagnie de danse contemporaine. « Nous avons produit des pièces de groupes avec des danseurs et des musiciens en live », précise le danseur. Les musiques choisies sont souvent classiques — Bach, Beethoven, Mozart, etc. — mais les interprètes ont aussi eu l’occasion de danser sur de la musique originale contemporaine. La compagnie Flak se spécialise aussi dans les solos de danse, comme c’est le cas pour « Winterreise ». « Je suis soliste depuis 1991 et c’est une partie de ma carrière que je continue depuis », commente José Navas.

    Pour « Winterreise », ce qu’on va voir et entendre, c’est la chorégraphie de José Navas accompagné par le pianiste Francis Perron et le ténor Jacques-Olivier Chartier. Un trio de piano, voix et pas de danse conçu pour régaler les yeux et les oreilles. Si le danseur a choisi cette pièce de Schubert, c’est parce qu’elle lui évoque son présent, du point de vue de sa carrière. « "Voyage d’hiver", c’est l’histoire d’un homme qui marche dans la neige vers sa mortalité ». Son corps se transformant avec l’âge, ses mouvements devenant plus lents, ses blessures étant plus douloureuses, José Navas est ainsi conscient de danser ses derniers chapitres.

    « Après trente ans de carrière, c’est une pièce qui tombe bien, pour moi comme soliste d’une cinquantaine d’années », insiste le José Navas. Précisons tout de même que le danseur a quelques belles années encore devant lui. Son esprit regorge d’ailleurs de projets. Si l’on parle des derniers chapitres de sa carrière, c’est donc plus pour évoquer la maturité à laquelle le danseur est parvenu, du point de vue de la création chorégraphique soliste, que pour annoncer une retraite prochaine. « La résolution, ce n’est pas nécessairement la fin, c’est la compréhension. J’aimerais danser jusqu’à la fin de mes jours », confirme José Navas.

    En termes d’esthétique, José Navas a choisi un style très épuré. Pas de décor démesuré, pas de costume imposant : juste de la musique et le corps dansant. Pour José Navas, ce choix de simplicité était la condition sine qua none pour permettre aux spectateurs de bien écouter la musique de Schubert. « La musique de Schubert est déjà complète et juste en soi. Pour moi, pour danser sur cette pièce, il fallait que cela reste simple. Visuellement, il fallait que ça soit juste l’espace vide et moi dansant », commente-t-il.

    Pour créer le matériel chorégraphique, José Navas a d’abord travaillé seul en studio. Afin de ne pas trop fixer la chorégraphie, dans l’optique de rester flexible aux variations de la musique d’une représentation à une autre, il a conçu ses mouvements à partir de différents enregistrements. « Nous avons aussi fait des répétitions publiques. Nous avons montré la structure aux gens et j’ai pris des notes », raconte-t-il. « Winterreise » a donc pris plusieurs formes avant d’être présentée par Danse Danse dans sa version définitive à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité