Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Olivier Dubois fait une rétrospective de sa carrière de danseur dans « Pour sortir au jour »

    20 février 2020, 03h46
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    « Pour sortir au jour » est l’une des dernières créations du danseur français Olivier Dubois. Nommé parmi les 25 danseurs les plus talentueux au monde en 2011, il voyage actuellement avec ce spectacle pour le présenter à des publics divers et variés. Son dernier arrêt ? L’Agora de la danse à Montréal. D’une durée de 90 minutes environ, ce solo dansé et parlé a séduit petits et grands. Une grande fête dansée participative où se mêlaient rires, pleurs, frayeurs... Des émotions tout en mouvements, en somme. Retour sur notre expérience afin de livrer nos réflexions sur sa dimension physique, les interactions avec les spectateurs et la nature kaléidoscopique de l’oeuvre, entre autres.

    Olivier Dubois fait une rétrospective de sa carrière de danseur dans « Pour sortir au jour » « Pour sortir au jour ».Photo: Pierre Gondard

    Olivier Dubois est pour le moins un danseur atypique : plutôt petit, un peu rond, très bavard. Il ne ressemble en rien aux danseurs classiques à la taille fine que l’on est habitué de voir à l’opéra, ni aux danseurs tout de muscles tendus que l’on contemple sur les scènes de danse contemporaine. L’artiste sait toutefois mettre ses qualités à profit pour proposer un spectacle haut en couleur et en émotions : « Pour sortir au jour ». À l’en croire les litres de sueur déversés sur le plateau, c’est d’abord par son corps qu’il se révèle aux yeux du public. La présence importante de textes et de paroles, entre et pendant chaque morceau dansé, montre aussi que le danseur souhaite dévoiler son intériorité.

    Le principe de « Pour sortir au jour » est simple. Il s’agit d’une série d’extraits des précédents spectacles d’Olivier Dubois, dont le titre et la musique sont déterminés par des spectateurs, qui tirent des enveloppes au hasard pour produire ces combinaisons. À la fin de chaque extrait, Olivier Dubois demande à un spectateur de désigner l’élément de son costume qu’il doit enlever, jusqu’à se retrouver quasiment nu sur scène. Armé d’un sifflet qu’il fait résonner dans toute la salle de l’Agora de la danse, un autre spectateur rappelle au danseur qu’il doit raconter un épisode de sa carrière : ses débuts en danse, ses premiers succès, ses échecs, etc. Pour détendre l’atmosphère, Olivier Dubois distribue des verres de champagne à qui le veut. Une chance qu’on puisse boire en salle à l’Agora de la danse.

    « Pour sortir au jour » est donc un spectacle hautement participatif. Les spectateurs sont appelés un à un à contribuer au déroulement du spectacle : choix des enveloppes, dialogue avec Olivier Dubois, participation à la danse, etc. Ils entrent en interaction directement avec le danseur qui les invective tour à tour. Lors de notre représentation, Olivier Dubois a même porté une des spectatrices. Une manière pour l’artiste de proposer une rétrospective sur sa carrière en reconnaissant au public le rôle clé qu’il y a joué. C’est en effet le soutien du public dans la plupart des cas, mais aussi parfois son dédain dans certains autres, qui ont forgé les méandres de l’expérience professionnelle du danseur.

    « Pour sortir au jour ». Photos : Pierre Gondard.

    La formule de « Pour sortir au jour » permet de créer un spectacle kaléidoscopique qui change à chaque représentation. Le hasard du tirage des enveloppes, mais aussi celui de la composition du public, influence pour une large part de la manière dont la danse se déroule. L’envie plus ou moins prononcée des spectateurs de participer a en effet nécessairement un impact sur l’ambiance qui s’installe. La grande fête de la fin, où le public est invité à danser en cercle autour d’Olivier Dubois, est ainsi un succès si tous les spectateurs se lèvent en coeur pour s’élancer sur le plateau. C’était le cas lors de notre représentation, chacun donnant un coup de hanche par-ci, un levé de bras par-là, pour le plus grand bonheur du danseur.

    Ce que l’on retiendra du spectacle d’Olivier Dubois, outre la dimension participative originale, c’est surtout la réflexion qu’il apporte sur la carrière de danseur contemporain. Comme celui-ci l’a raconté lors de notre représentation, ses débuts dans l’industrie de la danse n’ont pas été des plus rose. Ses premiers professeurs lui ont clairement signifié qu’il n’était pas apte au métier de danseur, ni physiquement, ni psychiquement. Il a donc dû apprendre seul l’art du mouvement, d’où peut-être l’originalité de ses propositions chorégraphiques. Et ainsi le voilà, deux décennies plus tard, nommé parmi les 25 danseurs les plus talentueux au monde. « Pour sortir au jour » est donc une manière pour Olivier Dubois de rapporter au public, sans aigreur, ses réussites, ses échecs, ses espoirs et ses projets d’avenir.

    « Pour sortir au jour » était présenté à l’Agora de la danse de 12 au 15 février 2020.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité