Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    TOPO présente l’installation « Niyolchoca » de Rodrigo Velasco du 20 février au 28 mars 2020

    18 février 2020, 07h10

    Du 20 février au 28 mars, TOPO présente l’installation de poésie numérique et visuelle « Niyolchoca » de l’artiste Rodrigo Velasco dans sa vitrine d’exposition du Pôle de diffusion de Gaspé. L’installation explore quatre poèmes dont chacun est une constellation explorant un univers symbolique fortement associé à la cosmogonie aztèque. Joignant poésie visuelle et littérature numérique, l’œuvre active des processus non linéaires et des représentations visuelles de la spiritualité dans la cosmogonie Náhuatl.

    TOPO présente l’installation « Niyolchoca » de Rodrigo Velasco du 20 février au 28 mars 2020 «Niyolchoca».Photo: Agence TOPO

    À partir de poèmes écrits à l’origine par des femmes et poètes du Mexique ancien publiés à l’origine par Miguel León Portilla dans « Quince poetas del mundo Náhuatl » 2, Rodrigo Velasco explore des processus génératifs afin d’imaginer les futurs indigènes par le biais de la poétique conversationnelle dans le cyberespace.

    « Niyolchoca » signifie « mon cœur est triste ». Il s’agit d’une réponse possible à la question suivante : « Tlen ki ijtoa mo yolotl ? » [trad. « Que dit votre coeur ? »]. Cet échange témoigne d’une valeur importante de la cosmogonie Náhuatl : parler et vivre avec le cœur. L’installation « Niyolchoca » fait d’ailleurs écho à une autre œuvre de l’artiste, « Niyolpaki », qui signifie « mon coeur est heureux ».

    « Niyolchoca » s’inscrit dans le premier cycle thématique de la programmation Frontière, proposée par TOPO pour 2019-2021. Cultures, langages, spiritualités : au-delà des frontières réunit trois artistes issus de la pluralité des Amériques qui explorent la reconquête des racines et des héritages, à travers des questionnements sur la mémoire et la mort.

    • Náhuatl est une macro-langue de la famille uto-aztèque et la langue indigène la plus parlée au Mexique.
    • León-Portilla, Miguel. « Trece poetas del mundo Azteca », Universidad Nacional Autónoma de México, Instituto de Investigaciones Históricas, 1978.

    Musicien, artiste visuel et designer, Rodrigo Velasco (yecto) explore les mouvements transversaux de la pensée et des sentiments en écrivant des algorithmes comme des pensées, déployant des processus et des trajectoires qui s’animent comme des fréquences et des vibrations à travers l’espace-temps. Rodrigo est étudiant au Master of Design à l’Université Concordia au sein du département de Design and Computation Arts.

    • Le vernissage aura lieu le jeudi le 20 février.
    • Rendez-vous au 6e étage du 5445, av. de Gaspé, au local 608, à 17 h 30.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité