Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « Les Hirondelles de Kaboul » prendra l’affiche dès le 17 janvier

    10 janvier 2020, 00h05

    Maison 4:3 sortira au Québec le film d’animation « Les Hirondelles de Kaboul » de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec, le 17 janvier 2020. Présenté au Festival de Cannes dans la section Un certain Regard et au Festival d’Annecy, cette adaptation du roman de Yasmina Khadra est portée par les voix de Swann Arlaud (« Grâce à Dieu ») et Zita Hanrot (« Fatima »). Le film a reçu le Valois de diamant au dernier Festival du film francophone d’Angoulème.

    « Les Hirondelles de Kaboul » prendra l’affiche dès le 17 janvier «Les Hirondelles de Kaboul».Photo: Maison 4:3

    Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

    Premier long métrage d’animation pour Zabou Breitman, qui a remporté 3 César en 2001 pour « Se souvenir des belles choses », « Les Hirondelles de Kaboul » est sa première collaboration avec Eléa Gobbé-Mévellec, dont le travail a pu être aperçu dans « Le Chat du Rabbin » et « Avril et le monde truqué ». Avec « Les Hirondelles de Kaboul », les deux réalisatrices livrent une fresque puissante du Kaboul des années 1990, tout en aquarelle, où l’amour et la culture triomphent face à la montée de l’obscurantisme religieux.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité