Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    PLANÈTE+ diffuse la série documentaire « Sous emprise »

    8 novembre 2019, 08h01

    La chaîne PLANÈTE+ diffusera la nouvelle série documentaire « Sous emprise », une série qui perce les mystères des sectes, dès le vendredi 8 novembre à 20h. Endoctrinées, isolées de leurs proches, soumises à des travaux forcés, punies, humiliées, volées, violées.

    PLANÈTE+ diffuse la série documentaire « Sous emprise » «Sous emprise».Photo: PLANÈTE+

    Les victimes de sectes se comptent par milliers. Pourquoi devient-on membre d’une communauté aussi néfaste ? Comment expliquer le succès foudroyant du gourou, au prix de la soumission des autres ? Par quels mécanismes un disciple, bien que violenté, humilié ou dépouillé, ne parvient-il pas à quitter son groupe ? « Sous emprise » donne entièrement la parole aux adeptes. Une parole rare, sans tabou, décryptée et analysée par de nombreux experts.

    Les épisodes de la série documentaire « Sous emprise » seront diffusés tous les vendredis à 20h dès le 8 novembre sur la chaîne PLANÈTE+.

    Épisodes à venir :

    Vendredi 8 novembre à 20h - « Florence et le Mandarom »

    Aujourd’hui âgée de 53 ans, Florence a connu une enfance heureuse jusqu’à ce que sa mère entre au Mandarom par le biais du yoga. Elle et sa soeur Nathalie racontent leurs premières impressions d’enfants et l’entrée progressive de Florence et de sa mère dans la vie sectaire. Dans les années 1970, personne ne prenait la mesure du danger que représentaient ces communautés à visée spirituelles. Si Nathalie rejette rapidement ces croyances et le mode de vie qui va avec, Florence y adhère pleinement. Elle va passer deux décennies au service du gourou.

    Vendredi 15 novembre à 20h – « Amoreena et les Enfants de Dieu »

    Amoorena est née à Rome dans une communauté des Enfants de Dieu. Dirigée par Moïse-David, la secte s’est constituée à la fin des années 1960 avec des hippies convertis au christianisme. La psychologue Sonya Jougla évoque le cas des enfants comme Amoorena qui sont nés au sein des sectes et ont été élevés dans leur doctrine. La clinicienne détaille la violence qui règne chez les Enfants de Dieu envers les femmes et particulièrement envers les enfants. La pédophilie est la règle, comme le raconte Amooreena.

    Vendredi 22 novembre à 20h – « Xavier et les légionnaires du Christ »

    Étudiant en philosophie et très croyant, Xavier entre en contact avec une communauté religieuse, la Légion du Christ. Décidé à consacrer sa vie à Dieu, le jeune homme intègre la congrégation. Il ignore alors l’emprise que la Légion exerce sur ses membres. Xavier restera sept ans dans cette communauté au fonctionnement sectaire et en ressortira très ébranlé.

    Vendredi 29 novembre à 20h – « Corinne et la Déesse Céleste »

    Après avoir subi un père abusif et un mari violent, Corinne cherche à se reconstruire en cherchant Dieu. Elle se remarie, change d’emploi et fait la connaissance d’une professeure d’anglais, Françoise Dercle, qui anime un groupe de prières. Le temps passant, l’influence de Françoise grandit jusqu’à envahir toute la vie de ses adeptes de plus en plus nombreux.

    Vendredi 6 décembre à 20h – « Sophie et le faux thérapeute »

    Sophie, 51 ans, sous prétexte de thérapie s’est retrouvée sous l’emprise d’un homme et de sa femme au sein d’un petit groupe pendant 12 ans, de 25 à 37 ans… Pour elle, Benoît contrôle tout, sait tout, est Dieu le père…

    Vendredi 13 décembre à 20h – « Marie-Laure et les soeurs contemplatives de Saint-Jean »

    Marie-Laure a passé 11 ans dans une communauté religieuse qui s’appelle les Sœurs contemplatives de Saint-Jean. Au sein de ce groupe, elle a subit un crime qui n’est pas reconnu par le droit pénal, ni par le droit de l’église qu’elle qualifie d’abus spirituel : une forme de prise de contrôle sur la personne et une forme de violence qui laissent des séquelles qui sont souvent similaires à l’abus sexuel.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité