Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    L’ONF rend disponible en ligne 40 films d’Alanis Obomsawin

    22 octobre 2019, 07h10

    La remarquable oeuvre cinématographique de la cinéaste autochtone de renommée mondiale Alanis Obomsawin est plus accessible que jamais sur ONF.ca, l’espace de visionnage en ligne de l’Office national du film du Canada, avec plus de 20 nouveaux films ajoutés récemment. ONF.ca propose maintenant à la lecture en transit gratuite plus de 40 titres de la réalisatrice, couvrant au-delà de 50 ans de cinéma et de militantisme.

    L’ONF rend disponible en ligne 40 films d’Alanis Obomsawin Alanis Obomsawin.Photo: ONF

    Mettant déjà en valeur une collection sans pareille de films de cinéastes autochtones sur sa page web Cinéma autochtone, ONF.ca devient aujourd’hui une destination absolument incontournable pour les amateurs de cinéma autochtone puissant et avant-gardiste.

    Membre de la nation abénaquise, Alanis Obomsawin est l’une des plus éminentes documentaristes du Canada. Ses œuvres relatent la vie et les préoccupations des Premières Nations et abordent des enjeux importants pour tous, tout particulièrement le bien-être des enfants.

    L’intérêt qu’elle porte à la vie des jeunes est bien manifeste dans ses œuvres primées mises en ligne pour la première fois, comme « Le chemin de la guérison », un documentaire exaltant qui entraîne les spectateurs dans une école de la communauté crie de Norway House, au nord de Winnipeg, où les élèves développent un sentiment de fierté et entrevoient l’avenir avec espoir, ainsi que l’émouvant « Hi-Ho Mistahey  ! », qui porte sur le Rêve de Shannen, une campagne nationale faisant la promotion de l’accès équitable à l’éducation pour les enfants des Premières Nations.

    Le site propose aussi des classiques moins connus de l’incroyable corpus d’oeuvres d’Alanis Obomsawin, dont le court métrage des années 1970 « Amisk » et les séries « L’il’wata » et « Manawan ». Les nouvelles productions en vedette s’ajoutent aux films phares déjà en ligne comme « Kanehsatake – 270 ans de résistance », « Richard Cardinal : le cri d’un enfant métis », « Les événements de Restigouche » et plus encore.

    La plus récente réalisation d’Alanis Obomsawin est « Jordan River Anderson, le messager », son 53e film en 52 ans de carrière à l’Office national du film du Canada, lequel est acclamé dans les festivals canadiens cet automne. En plus d’être une cinéaste et une militante, Alanis Obomsawin est une interprète et une artiste visuelle accomplie dont les oeuvres ont été exposées au Musée des beaux-arts de Montréal l’été dernier. Par ailleurs, elle a récemment été nommée compagnon de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction civile canadienne.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité