Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Les Frères à Ch’val sortent un premier album original en 20 ans

    3 septembre 2019, 00h00

    Après 20 ans d’absence sur disque, Les Frères à Ch’val, la formation emblématique des années 90, reprend du service. « Ast’heure », un premier album original depuis 1999, est un retour aux sources en force. Les Frères à Ch’val, c’est un sens inné des mélodies accrocheuses et des refrains qui se fredonnent spontanément.

    Les Frères à Ch’val sortent un premier album original en 20 ans Les Frères à Ch'val.Photo: Courtoisie

    Ce nouvel album confirme que Les Frères à Ch’val n’ont rien perdu de cette signature musicale qui leur est propre et qui a marqué la scène musicale québécoise.

    En 2019, Les Frères à Ch’val, c’est Polo à la voix et aux guitares, Gilles Brisebois à la basse, Denis Lavigne à la mandoline, claviers, banjo, voix et François Lalonde à la batterie.

    Réalisé par Gilles Brisebois, « Ast’heure » est composé de dix nouveaux titres, dont deux adaptations signées par Polo. Tout d’abord, « Paye-moé », à l’origine « Pay Me My Money Down », un chant traditionnel d’esclaves sauvé de l’oubli par Lydia Parrish au début du 20e siècle, puis « Essaye-lé donc », originalement « Salty Dog Blues », un classique bluegrass du début des années 1900.

    Par ailleurs, la pièce instrumentale « Elle Passa », clôt cette nouvelle production de façon originale. Composée par Denis Lavigne, ce « concerto pour égoïne et violon » met en valeur la sonorité unique de la « scie musicale ».

    Soulignons qu’Yvon Lebrun (« La chanson du gitan ») et Dédé Traké (« Mon petit quartier ») se sont ajoutés au groupe en tant que collaborateurs à l’écriture et la composition du répertoire de ce nouveau disque.

    C’est en 1999 que Les Frères à Ch’val ont offert « Prends ça cool », leur dernier album de chansons originales. Encore aujourd’hui, il s’agit d’un album phare de la chanson rock québécoise. Celui-ci avait été précédé des albums « C’pas grave » et « Paix, amour, et foin ».

    L’automne dernier, Les Frères à Ch’val lançaient « Les plusses meilleures chansons », une compilation de leurs plus grands succès, dont les classiques « Mon voisin », « L’été », « Ma belle Barbie », ainsi que leur inoubliable reprise de « Cauchemar », popularisée à l’origine par Robert Charlebois.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité