Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    NFB/ONF Création s’inquiète de la nomination de Claude Joli-Coeur

    2 juillet 2019, 09h56

    NFB/ONF Création, qui représente plus de 250 cinéastes canadiens, s’inquiète de la nomination de Claude Joli-Coeur pour un deuxième mandat comme Commissaire du gouvernement à la cinématographie.

    NFB/ONF Création s’inquiète de la nomination de Claude Joli-Coeur Questionnements.Photo: qimono, sous licence CC

    « L’Office national du film est en crise », a déclaré Chris Landreth, réalisateur primé aux Oscars. « Seule une petite partie de l’allocation gouvernementale de l’ONF est maintenant consacrée à la production de films, ce qui se traduit par moins d’œuvres produites et moins d’opportunités pour les artistes et les cinéastes ». En effet, depuis 16 ans, on constate un déclin de 56% du financement dédié à la production de films, tandis que les dépenses allouées à l’administration, au marketing et aux salaires des cadres ont régulièrement augmenté. Selon David Fine, dont le film « Animal Behavior » (2018), a été la 75e production de l’ONF sélectionnée aux Oscars, « Le Département d’animation anglais a subi des coupures de presque 40% depuis 15 ans. Il faudrait inverser cette politique et consacrer plus de fonds de l’ONF à la réalisation de films ». « Il est certain que lorsque les budgets adéquats ne sont pas au rendez-vous, ce sont les créateurs qui en payent le prix, ils sont, en quelque sorte, les amortisseurs des chocs que subit l’institution. Évidemment, les conditions de travail et les salaires sont directement touchés » souligne le cinéaste d’animation de réputation internationale Claude Cloutier. Pour sa part, Pascale Ferland, cinéaste documentariste qui a signé récemment Pauline Julien, intime et politique, film louangé, affirme : « il est illusoire de penser rallier l’objectif d’une réelle parité homme/femme et une présence accrue de créateurs et créatrices issus des peuples autochtones dans un contexte où les fonds alloués à la création atteignent des bas historiques. »

    NFB/ONF Création est en discussion avec Joli-Coeur et l’équipe de direction de l’ONF depuis deux ans. Le groupe a également fait part de ses préoccupations au Conseil d’administration et, en janvier, il a rencontré le Ministère du Patrimoine Canadien. Malgré tous ses efforts, les discussions sont présentement dans une impasse. « Les cinéastes sont profondément déçus », a déclaré Torill Kove, cinéaste en animation gagnante d’un Oscar. « Nous avons fait pression pour obtenir des changements, mais malheureusement, le renouvèlement du mandat de Claude Joli-Coeur indique clairement que nos préoccupations n’ont pas été entendues », a ajouté le réalisateur maintes fois primé Philippe Baylaucq. « Le gouvernement canadien n’entend pas l’opposition unanime exprimée par les artisans et les employés de l’ONF face au renouvèlement du mandat du commissaire Claude Joli-Coeur… Quel manque de vision et de leadership ! Grand dommage » de renchérir Luc Bourdon, cinéaste de renom et créateur du très apprécié documentaire La part du diable.

    Le cinéaste et porte-parole du groupe, Munro Ferguson croît pour sa part que, « ça va sans aucun doute jeter une ombre sur le déménagement de l’ONF vers son nouveau siège social au centre-ville cet automne. »

    L’Office national du film est l’agence nationale de film la plus respectée au monde. En tant que producteur public, l’ONF favorise l’excellence et l’innovation dans les arts cinématographiques et joue un rôle essentiel dans la croissance et la diversité du paysage culturel canadien. NFB/ONF Création croit passionnément que la création de contenu est la mission principale de l’Office national du film. Elle doit rester sa plus haute priorité. Si l’ONF veut continuer à montrer la voie, à innover dans les secteurs de l’animation, du documentaire et des nouveaux médias et à nouer des liens avec des publics nationaux et internationaux, un renouvèlement de sa vision est d’une importance vitale.

    NFB/ONF Création est un regroupement de plus de 250 réalisateurs indépendants qui ont signé des films et des œuvres audiovisuelles pour le compte de l’Office national du film du Canada (ONF). Ils ont remporté des Oscars, des Génies, des Jutras, des Emmys et des Webbys, ainsi qu’une Palme d’Or et des centaines de prix internationaux décernés par tous les grands festivals du monde.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité