Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    « L’extraordinaire voyage du Fakir » de Ken Scott prendra l’affiche au Québec le 21 juin

    19 juin 2019, 00h00

    Distribué par AZ Films, « L’extraordinaire voyage du Fakir » de Ken Scott prendra l’affiche au Québec le 21 juin. Écrit d’après le roman de Romain Puértolas (Éditions de Dilettante), le film, qui compte parmi sa distribution la Québécoise Sarah-Jeanne Labrosse, met en vedette dans les rôles principaux Aja Dhanush, Bérénice Bejo, lauréate du prix d’interprétation féminine de Cannes pour « Le Passé », finaliste pour l’Oscar de la meilleure actrice dans « The Artist », Erin Moriarty, Barkhad Abdi nommé pour l’Oscar du meilleur acteur de soutien dans « Capitaine Philips » avec Tom Hanks, Ben Miller et avec la participation spéciale de Gérard Jugnot.

    « L’extraordinaire voyage du Fakir » de Ken Scott prendra l’affiche au Québec le 21 juin «L’extraordinaire voyage du Fakir».Photo: Affiche (portion)

    Aja, un jeune arnaqueur de Mumbai, entame, à la mort de sa mère, un extraordinaire voyage sur les traces du père qu’il n’a jamais connu. Il rencontre l’amour à Paris dans un magasin de meubles suédois, le danger en compagnie de migrants somaliens en Angleterre, la célébrité sur une piste de danse à Rome, l’aventure dans une montgolfière au-dessus de la Méditerranée, et comprend finalement ce qu’est la vraie richesse et qui il souhaite devenir.

    Ken Scott scénarise son premier long métrage « La vie après l’amour » (2000), pour lequel il récolte une nomination pour le prix Jutra du meilleur scénario. Le film gagne également le Billet d’or pour les meilleures recettes au guichet au Québec, est honoré par le Prix du public au Festival Comédia - Juste pour rire et reçoit deux nominations aux prix Génie 2001. En 2002, il signe son deuxième scénario de long métrage, « La grande séduction », qui fait la clôture de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Réalisé par Jean-François Pouliot, le film est présenté dans plus de 65 festivals internationaux et est vendu à l’étranger dans plus de 25 pays. Il est le premier film canadien à gagner le Prix du public au Festival de Sundance et a remporté de surcroît de nombreux autres prix prestigieux.

    Il écrit en 2004 le scénario du long métrage « Maurice Richard », réalisé par Charles Binamé. Le film obtient 14 nominations aux Jutra 2006, dont celui de meilleur scénario où il est également nommé aux Prix Génie 2007 et sera en compétition contre un autre ses scénarios, « Le guide de la petite vengeance ». En 2008, il réalise son premier film « Les doigts croches », qu’il a également écrit. Le film lui vaudra à nouveau une nomination aux Prix Jutra pour le meilleur scénario. Il réalise et coécrit ensuite « Starbuck » qui gagnera entre autres le Prix du public au Festival international de films de Santa Barbara, au Festival international de films de Palm Springs ainsi que le Prix spécial du Jury au Festival de l’Alpe-d’Huez, pour ne nommer que ceux-là. « Starbuck » sera un des films remportant le plus grand nombre de nominations aux Prix Génie 2012 et aux Prix Jutra, où il reçu le Genie’s Golden Reel Award et le Billet d’or. Le film a également remporté le prix pour Meilleure scénarisation aux Prix Génie 2012.

    De nombreuses adaptations de ses films ont été faites. En effet, « La grande séduction » fut adapté en anglais, pour la France et l’Italie. « Starbuck », a également été adapté à trois reprises et Ken Scott tourne lui-même celui en anglais pour les studios Dreamworks, « Delivery Man », qui a fait un box office mondial de plus de 60 millions $. En 2014, il réalise son second long métrage aux États-Unis, « Unfinished business ». Son nom apparaît dans « Le Petit Robert » en 2015 et il a été fait Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres de la France en 2018.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité