Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Surmonter les défis du milieu du spectacle de façon éthique avec Scène Éthique

    23 mai 2019, 07h20
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    Concevoir et fabriquer des infrastructures de scène et des systèmes de machinerie de façon éthique. C’est la mission que s’est donnée Scène Éthique depuis sa fondation en 1995 par Martin Ouellet et Hélène Demers. Comptant parmi ses clients quelques-uns des joueurs les plus importants de la scène québécoise, l’entreprise manufacturière fait brillamment face aux grands défis du milieu artistique, à savoir les courtes échéances de production et la pénurie de main-d’oeuvre. En pleine croissance au Canada, Scène Éthique se lance en effet désormais à l’assaut du marché international. Entretien avec Guillaume Chayer, directeur des opérations chez Scène Éthique, pour en apprendre plus sur les visées de l’entreprise, ses produits et ses services, ainsi que sa philosophie.

    Surmonter les défis du milieu du spectacle de façon éthique avec Scène Éthique Guillaume Chayer (Scène Éthique).Photo: Oriane Morriet

    Entreprise manufacturière opérant dans le domaine du spectacle depuis 1995, Scène Éthique est spécialisée dans la fabrication d’infrastructures de scène et de systèmes de machinerie à la fine pointe de la technologie. À l’origine de la création de l’entreprise : le couple formé par Martin Ouellet et Hélène Demers, partenaires dans la vie privée comme dans la vie professionnelle. Scène Éthique est par ailleurs toujours dirigée par le duo d’entrepreneurs, qui sont respectivement président et directrice générale de l’entreprise. « Ça fait maintenant plus de 20 ans qu’ils sont là. À la base, ils souhaitaient répondre au besoin du secteur du spectacle de disposer de mécaniques de scène et de structures. C’était à peu près inexistant au Québec à l’époque, même s’il y avait quelques ateliers de décors », raconte Guillaume Chayer.

    Le nom de Scène Éthique n’a pas été choisi au hasard. Le mot « scène » désigne le secteur dans lequel opère l’entreprise, tandis que le mot « éthique » renvoie à sa philosophie. Scène Éthique désire en effet avant tout établir des relations de confiance, d’une part au sein de l’entreprise entre ses employés, et d’autre part au sein de ses activités commerciales avec ses clients. « C’est une valeur que nous mettons en avant dans nos façons de travailler en général », commente Guillaume Chayer. L’entreprise manufacturière s’est donc entourée de scénographes et de producteurs de spectacles pour assurer la pertinence, la qualité et la viabilité de ses produits. « La qualité de vie au travail, la rigueur, la passion, l’innovation et la communication sont des valeurs très importantes pour Scène Éthique », ajoute Guillaume Chayer.

    Scène Éthique compte parmi ses clients des organismes culturels et artistiques de renommée internationale, comme par exemple le Cirque du Soleil, Robert Lepage, Céline Dion, le Cirque Éloize. « Nous avons aussi récemment acquis comme client un nouveau joueur de l’industrie qui s’appelle Lune Rouge Productions. Il porte un projet phare. Nous avons tout fait dans la dernière année pour que sa Pyramide soit présentement montée au Vieux Port de Montréal », explique Guillaume Chayer. Fondée par Guy Laliberté, Lune Rouge Productions a en effet développé un nouveau concept de divertissement se déroulant sur une scène ayant la forme d’une pyramide géante. Donné à Montréal en juin 2019, le premier spectacle de la compagnie s’intitule « Through the Echoes ».

    Un des défis les plus importants auquel Scène Éthique fait face : les échéanciers de production. « Les échéanciers sont tout le temps très serrés. C’est une industrie qui est très demandante à ce niveau. Nous devons concevoir, fabriquer et ingéniérer au même moment que se fait la création du spectacle », explique Guillaume Chayer. La réalité des conditions de production demande donc à Scène Éthique de travailler vite et bien en collaboration avec les concepteurs des performances, des décors et des éclairages. Et dès que les performances, décors et éclairages changent, ce qui est extrêmement fréquent dans le milieu de la scène, il faut aussi, bien entendu, changer les infrastructures ou les machineries conçues pour le spectacle.

    Autre défi de taille, le manque de main-d’oeuvre à l’échelle du Québec, mais aussi du Canada. « C’est de plus en plus dur d’embaucher, même si on réussit à se démarquer dans le domaine. C’est un défi de tous les jours au niveau des ressources humaines », explique Guillaume Chayer. Malgré cette pénurie de main-d’oeuvre, Scène Éthique se compose de près de soixante-dix employés, tout corps de métiers confondus. Parmi ces soixante-dix employés, on compte donc des ingénieurs, des dessinateurs, des concepteurs, des soudeurs, des ébénistes, des menuisiers, des peintres et des journaliers. Sont aussi compris tous les membres de l’administration, les cadres de l’entreprise et les propriétaires.

    Parmi les perspectives de développement, Scène Éthique souhaite poursuivre sa croissance. « Dans les trois dernières années, nous parlons d’une augmentation de travail de 55%. Nos objectifs sont d’augmenter de 10% annuellement », confie Guillaume Chayer. L’entreprise souhaite aussi séduire de nouveaux clients à l’international. « Nous avons maintenant quelqu’un qui nous représente dans la région de New York aux États-Unis. Les Émirats Arabes sont aussi en pleine effervescence présentement. Nous sommes donc aux premières loges pour des projets qui se mettront en place dans les deux prochaines années, et qui devraient nous permettre de soutenir notre croissance », conclut le directeur des opérations.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité