Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    28 % des entreprises au Canada admettent avoir été victimes d’une cyberattaque

    29 janvier 2019, 07h25

    Alors que la grande majorité des entreprises détiennent des données sensibles sur leurs clients, seulement la moitié (49 %) leur communiquerait si elles étaient victimes d’une cyberattaque. Les entreprises les plus transparentes sont celles dirigées par des femmes (57 %) et celles des secteurs de l’éducation et services sociaux (61 %) et de l’agriculture (75 %). Voici ce qui ressort entre autres du nouveau portrait des TI NOVIPRO/Léger 2019 mené auprès des moyennes et grandes entreprises canadiennes.

    28 % des entreprises au Canada admettent avoir été victimes d’une cyberattaque Robot.Photo: novipro.com

    Les menaces informatiques sont un enjeu de l’heure. Alors que 28 % des entreprises au Canada admettent avoir été victimes d’une cyberattaque, cette proportion monte à 43 % dans les Maritimes. Le Québec (31 %) se situe au-dessus de la moyenne. Par ailleurs, 25 % des entreprises perçoivent la sécurité des données comme un mal nécessaire. C’est au Québec que cette perception négative (33 %) est la plus forte.

    Bien que la sécurité préoccupe davantage les organisations, elles ne déploient pas les mesures nécessaires pour se protéger adéquatement. En 2016, 11 % des répondants affirmaient que la sécurité était un enjeu, contre 39% en 2018. Néanmoins, une entreprise sur quatre (25 %) n’a toujours pas de plan de relève en cas de brèche informatique. Si 59 % des entreprises ont réalisé un audit de sécurité en moins d’un an en 2016, seulement 40 % des répondants se sont montrés aussi assidus dans la dernière année.

    « Notre étude montre que la cybersécurité demeure le talon d’Achille des entreprises, commente Yves Paquette, cofondateur et président-directeur général de NOVIPRO, Or, avec la transformation 4.0 dans laquelle s’engagent les entreprises canadiennes, elles traitent un plus grand nombre de données ce qui augmentent les risques de brèches informatiques. D’ailleurs, la récente Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques pour encadrer la cybersécurité obligera les organisations à changer leurs pratiques. »

    L’IA bondit chez les entreprises

    L’engouement pour l’intelligence artificielle (IA) se concrétise. Une entreprise canadienne sur trois (34 %) planifie investir dans ce secteur d’ici deux ans, ce qui représente une hausse de 48 % par rapport à 2017. Les chiffres varient selon les régions : si les Maritimes sont le chef de file en la matière avec 48 %, l’Ontario arrive dernière avec 35 %. Le Québec et la Colombie-Britannique figurent au deuxième rang avec 42 %. Au Québec, on observe une hausse importante de 83 % par rapport à 2017.

    L’IA est aussi plus populaire auprès des entreprises des secteurs des produits de consommation (52 %), des technologies, médias et télécommunications (40 %) ainsi que des services financiers (40 %). À l’autre bout du spectre se situent les services professionnels (23 %), les soins de la santé (26 %) et la fabrication (25 %). En investissant en IA, 49% espèrent accroître leur productivité, tandis que 32 % des entreprises canadiennes cherchent à remplacer les tâches manuelles.

    Meilleures notes pour les TI, malgré les failles en sécurité

    En dépit des lacunes décelées en cybersécurité, ce troisième portrait NOVIPRO/Léger illustre que le bulletin TI des moyennes et grandes entreprises canadiennes s’améliore. Elles sont en effet beaucoup plus nombreuses cette année (38 %) à reconnaître le rôle stratégique de ces technologies qu’en 2016 (21 %). Par ailleurs, on constate chez les sociétés canadiennes une perception plus favorable de l’état de leurs infrastructures technologiques. En 2016, 20% des entreprises considéraient leurs infrastructures comme avant-gardistes, alors que cette proportion grimpe à 34 % en 2018.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité