Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    CALENDRIER

    Décès de Me Louis Charles Landreville, cofondateur du Forum des inforoutes et du multimédia

    15 janvier 2019, 06h20
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Nous avons appris récemment le décès de Me Louis Charles Landreville, avocat généraliste qui s’est spécialisé en droit d’auteur. L’industrie se souviendra qu’il était le cofondateur du Forum des inforoutes et du multimédia (FIM), association qu’il a présidée pendant les trois premières années de son existence.

    Décès de Me Louis Charles Landreville, cofondateur du Forum des inforoutes et du multimédia Louis Charles Landreville.Photo: Éric Franchi

    Diplômé en Sciences sociales de l’Université d’Ottawa et de l’Institut des hautes Études européennes (Strasbourg), Louis Charles Landreville était également diplômé en droit de l’Université de Montréal (1972). Membre du Barreau du Québec depuis 1974, son cabinet Landreville & Associés offre des services en droit des affaires axé sur la propriété intellectuelle dans le domaine du divertissement et des TI. Membre du chapitre canadien de l’Association littéraire et artistique internationale (ALAI), Me Landreville a siégé sur son exécutif pendant plusieurs années.

    « Décédé le 29 décembre 2018, à l’âge de 73 ans, il fut également l’un des administrateurs de la nouvelle ALAI Canada au début des années 80 et fut très actif dans l’association. Il se faisait un devoir d’être présent aux assemblées générales annuelles et son absence à la prochaine assemblée laissera assurément un grand vide », peut-on lire dans un message d’ALAI Canada.

    « Le 15 décembre, il plaidait à la cour et il a eu un malaise, raconte son collègue et ami Éric Franchi. Il est parti très vite, emporté par un cancer. Comme avocat, il était un gars super respecté. Sa clientèle était très diversifiée. En plus, c’était un homme super sympathique, adorable, un bon vivant. Nous faisions de la musique ensemble, nous allions à la pêche. » Me Franchi rappelle que Me Landreville a beaucoup apporté à l’industrie et qu’il était très apprécié.

    DANS NOS ARCHIVES

    Ce que la culture peut apprendre de l’écologie et inversement

    Ce que la culture peut apprendre de l’écologie et inversement

    Le mouvement environnemental a gagné de grandes batailles, ses défenseurs ayant réussi à faire adopter des réglementations musclées. Le secteur musical pourrait-il s’en inspirer ? Pour en (...)

    Suite