Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Une étude prouve les effets bénéfiques de l’art chez les aînés

    16 novembre 2018, 00h56

    Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), le Centre d’excellence sur la Longévité du RUIS McGill et l’Hôpital général juif livrent les conclusions de l’étude clinique A-Health. Ces travaux scientifiques avaient pour objectif d’évaluer les effets d’activités de médiation culturelle participative sur la santé et la qualité de vie de personnes âgées de 65 ans et plus, en bonne santé et vivant dans la communauté montréalaise.

    Une étude prouve les effets bénéfiques de l’art chez les aînés Les Beaux jeudis du MBAM.Photo: Mikaël Theimer (MKL)

    Amorcée en décembre 2017, dans le cadre du comité consultatif Art et Santé du MBAM, cette recherche menée pendant près d’un an auprès de 150 personnes a permis de quantifier et de qualifier l’évolution de l’état de santé des participants à des ateliers de création artistique offerts au MBAM, dans le cadre de son programme les Beaux jeudis, créé avec le soutien de la Fondation du MBAM et de Réseau Sélection. Cette recherche a été cofinancée par la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal, grâce au soutien de Madame Mina Drimaropoulos, et par la Fondation de l’Hôpital général juif, grâce au soutien de la Famille Louise et André B. Charron.

    Le bien-être, la qualité de vie et l’état de santé des participants ont été mesurés au cours de deux sessions de trois mois sur la base de 18 questionnaires d’autoévaluation par participant. Les bénéfices sur la santé observés dépassent les attentes des acteurs engagés dans cette recherche. Les résultats montrent que la participation à une activité de médiation culturelle, telle que la peinture et le dessin, améliore non seulement le bien-être et la qualité de vie, mais également l’état de santé des ainés participants.

    Faits saillants de l’étude

    Les facteurs ci-dessus mentionnés n’ont pas tous évolué selon le même schéma durant les deux sessions de trois mois. En effet, certains bénéfices ont augmenté avant et après l’atelier, mais sont demeurés ponctuels ; d’autres se sont avérés durables et cumulatifs d’un atelier à l’autre, et ce pendant toute la durée de l’inclusion dans l’étude.

    Le niveau de bien-être de chaque participant était supérieur à la fin de chaque atelier, comparativement au début (échelle WEMWBS – Warwick-Edinburgh Mental Well-Being Scale) − l’ampleur de l’amélioration restant inchangée durant tous les ateliers de la session de trois mois. Toutefois, aucun effet cumulatif n’a été observé : la mesure du bien-être revenait au même niveau au début de l’atelier suivant.

    En revanche, la qualité de vie a progressé régulièrement et graduellement pendant toute la durée de la session (échelle EQ-5D).

    L’étude apporte la preuve que la participation aux activités artistiques offertes par le MBAM influe sur la santé des participants fragiles. La fragilité résulte d’une accumulation de déficits causés par l’action combinée de l’âge et de la morbidité, qui réduit les ressources physiologiques et se traduit par un faible niveau d’adaptation aux facteurs de stress. À l’issue des trois mois de médiation culturelle, les participants à la santé fragile ont noté une nette amélioration de leur état, 27 % d’entre eux ayant été classés dans la catégorie « vigoureux » (l’échelle CESAM – CEEXLO Self-Administered Module comprend quatre niveaux : très fragile, moyennement fragile, peu fragile et vigoureux).

    L’étude a été menée au MBAM entre décembre 2017 et septembre 2018. Elle a été dirigée par le Dr Olivier Beauchet, professeur de gériatrie à l’Université McGill, titulaire de la Chaire de médecine gériatrique du Dr Joseph Kaufmann et directeur du Centre d’excellence sur la Longévité. Rappelons que 150 personnes âgées de 65 à 94 ans ont participé à ce programme de recherche. L’âge moyen des participants était de 71,6 ans.

    Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, explique : « Nous sommes heureux de présenter aujourd’hui les résultats probants du projet-pilote réalisé à l’initiative du Dr Olivier Beauchet, membre du comité Art et Santé du MBAM, en partenariat avec le Centre d’excellence sur la Longévité du RUIS McGill et l’Hôpital général juif. Créé en janvier 2017, notre comité Art et Santé est unique dans un musée. Présidé par Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, également membre de notre conseil, il regroupe notamment des scientifiques et des experts de la santé. Il suit actuellement une dizaine de projets-pilotes en recherche clinique menés dans notre Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, dont celui du Dr Beauchet. Depuis 2015, dans le contexte de la "vague grise" québécoise, le MBAM a créé avec le soutien de notre Fondation et du Réseau Sélection plusieurs programmes dans le cadre des Beaux jeudis, destinés à nos aînés de plus de 65 ans. L’art fait du bien, j’en suis convaincue. Nos projets de recherche interdisciplinaires sont portés par notre vision cocréative et holistique des arts à la croisée des sciences. Cette recherche a été cofinancée par la Fondation du MBAM, grâce au soutien de Mina Drimaropoulos, et par la Fondation de l’Hôpital général juif, grâce au soutien de la famille Louise et André B. Charron. »

    « Le Centre d’excellence sur la Longévité souhaite désormais déterminer et comprendre plus précisément ces effets bénéfiques en intégrant la prise de mesures neurophysiologiques (connectivités cérébrales) au MBAM, mais également en transposant l’expérience montréalaise à l’international. Nous engageons donc en 2019 une grande recherche internationale en partenariat avec plus de 10 institutions de recherche couplées à des musées situés au Canada et aux États-Unis, ainsi qu’en Suisse, en France, au Royaume-Uni, au Japon, en Israël, en Australie, à Singapour et à Taiwan. À terme, nous espérons que de nombreux musées reproduiront l’initiative du Musée des beaux-arts de Montréal, car ce concept novateur pourrait profiter aux communautés et aux aînés dans le monde entier. Les musées sont désormais des acteurs publics de santé », souligne le Dr Olivier Beauchet

    « La Fondation de l’Hôpital général juif soutient le Centre d’excellence sur la Longévité. Ses travaux et recherches sont extrêmement importants et précieux pour la communauté et rejoignent notre mission qui est d’aider l’Hôpital général juif à offrir les meilleurs soins à tous les Québécois et à favoriser la recherche. À travers cette étude, ensemble, l’hôpital et le musée, la Science et l’Art coexistent au service du mieux-être et de la santé », insiste Bram Freedman, président et chef de la direction de la Fondation de l’Hôpital général juif de Montréal.

    Le comité Art et Santé du MBAM : un acteur pionnier en recherche art et santé

    Le MBAM fait figure de pionnier dans le domaine de la recherche clinique en santé, en art-thérapie et en mieux-être par les arts, au Canada comme à l’international. Il a créé le 16 janvier 2017 le comité Art et Santé à l’initiative de Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef. Présidé par le Dr Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, Fonds de recherche du Québec, qui siège également au conseil d’administration du MBAM, ce comité se compose de scientifiques et d’experts des milieux de la santé, de l’art-thérapie, de la recherche et des arts ainsi que des représentants de la philanthropie et du MBAM. Le comité supervise des projets de recherche visant à valider les bienfaits réels de l’art. Dix projets-pilotes, dont celui du Dr Beauchet, sont actuellement en cours.

    Les Beaux jeudis du MBAM

    Le MBAM, en partenariat avec Réseau Sélection, offre chaque jeudi aux aînés une panoplie d’activités gratuites et enrichissantes qui leur permettent d’aborder la création sous de multiples facettes : visites guidées des collections d’art, ateliers de création artistique, séances de danse et de yoga. De populaires rendez-vous hebdomadaires qui ont conquis plus de 14 000 retraités depuis leur création en 2015.

    Remerciements

    L’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière n’aurait pu voir le jour sans le généreux et essentiel appui de la Fondation de la Chenelière. Le Musée tient aussi à remercier chaleureusement Réseau Sélection, présentateur des Beaux jeudis, et souligne l’apport de son partenaire DeSerres pour la fourniture des produits artistiques utilisés dans tous ses ateliers. Le programme Art‐thérapie et mieux‐être Rossy du Musée bénéficie du support important de la Fondation de la famille Rossy. Le Musée remercie également Cynthia Shewan pour son appui au programme.

    DANS NOS ARCHIVES

    L’INIS lance son espace in.fusion pour faciliter le dialogue entre les industries des différentes plateformes

    L’INIS lance son espace in.fusion pour faciliter le dialogue entre les industries des différentes plateformes

    Véronique Marino, directrice générale d’espace in.fusion, se fait immédiatement rassurante : pas question pour l’INIS de marcher sur les platebandes des entreprises oeuvrant dans les (...)

    Suite