Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    Tous les événements

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    DUCEPPE présentera « Consentement » du 12 décembre 2018 au 2 février 2019

    8 novembre 2018, 07h08

    Deux couples d’avocats se retrouvent lors de soirées bien arrosées. Avec humour et sarcasme, ils commentent les dossiers qui les occupent, dont une histoire de viol. Spectateurs amusés de la bêtise des passions humaines, ils se voient volontiers au-dessus de la mêlée, comme des êtres de raison, les gardiens du Droit. Et voilà qu’à la maison, leur propre vie commence à s’effriter. Tour à tour, ils connaissent trahison, détresse, accusations et incompréhension. Qui a raison ? Où se trouve la vérité ? Brusquement, tout devient beaucoup moins clair. Au cœur du mystère : la notion de consentement.

    DUCEPPE présentera « Consentement » du 12 décembre 2018 au 2 février 2019 Anne-Élisabeth Bossé et Patrice Robitaille.Photo: «Consentement»

    Véritable triomphe à sa création à Londres en 2017, « Consentement » jette une lumière crue sur la distinction entre loi et justice. La dramaturge britannique Nina Raine livre une pièce puissante, truffée de dialogues serrés et stimulants, parfois comiques, parfois cinglants. Elle y oppose la rationalité, sur laquelle le système juridique est fondé, à l’irrationalité, propre à la nature humaine. Dans un subtil renversement des rôles, ce qui ressemble d’abord à un drame judiciaire devient un examen sans merci des tensions qui ébranlent mariages et amitiés. « Consentement » résonnera longtemps chez le public, à la fois juge et jury dans cette tragi-comédie aussi dérangeante qu’intelligente.

    Nina Raine, auteure

    Diplômée d’Oxford, Nina Raine est née en 1975. Elle est l’une des dramaturges britanniques les plus estimées de sa génération. Fille unique du poète Craig Raine, elle commence sa carrière comme metteure en scène stagiaire au Royal Court Theatre à Londres. Par la suite, elle monte « Unprotected » à Liverpool, une mise en scène récompensée par le TMA Award for Best Director ainsi que le Freedom of Expression Award d’Amnesty International.

    Sa première pièce — « Rabbit », dont elle assure la mise en scène — est créée en 2006. Après une saison aux Trafalgar Studios dans le West End où elle est présentée à guichets fermés, « Rabbit » prend l’affiche au festival Brits Off-Broadway de New York. Cette œuvre vaut à l’auteure le Charles Wintour Evening Standard Award et le Critics Circle Award for Most Promising Playwright.

    Frédéric Blanchette, metteur en scène

    Auteur, acteur, traducteur et metteur en scène, Frédéric Blanchette occupe une place importante dans le paysage théâtral québécois. Chez DUCEPPE, en plus de signer la mise en scène et la traduction de l’audacieuse « Quand la pluie s’arrêtera la saison dernière », il a monté avec succès « L’espérance de vie des éoliennes » et « À présent ». Comédien, on l’a aussi applaudi sur les planches du Théâtre Jean-Duceppe dans « Sunderland » et « Août - Un repas à la campagne ».

    Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1998, Frédéric Blanchette fait sa marque dans chacun des domaines artistiques qu’il touche. Il a d’ailleurs récolté plusieurs nominations au gala des Masques, étant notamment en lice en 2004 pour la révélation et la mise en scène de l’année pour « Cheech ou les hommes de Chrysler sont en ville » de François Létourneau. Trois ans plus tard, il reçoit le convoité Masque du meilleur texte original pour sa pièce « Le Périmètre ».

    Fanny Britt, traductrice

    Fanny Britt est écrivaine, auteure dramatique et traductrice. La saison dernière, chez DUCEPPE, elle signait la traduction de « Forget me not » (« Ne m’oublie pas ») de l’Australien Tom Holloway. Elle a traduit de nombreuses autres œuvres du répertoire contemporain, prêtant son écriture aiguisée et rythmée aux textes de notamment Patrick Marber (« Closer, tout contre toi »), Annabel Soutar « (Le partage des eaux »), Martin McDonagh (« Le pillowman »), John Mighton (« Corps et âme »), Neil LaBute (« Autobahn ») et Dennis Kelly (« Après la fin, Orphelins »). Elle signait aussi l’adaptation théâtrale d’« Opening night », un classique du cinéma de John Cassavetes.

    Fanny Britt est l’auteure d’une douzaine de pièces de théâtre, dont « Cinq à sept », « Couche avec moi (c’est l’hiver) », « Chaque jour » et « Bienveillance », lauréate du Prix du Gouverneur général en 2013. Sa toute nouvelle pièce, « Hurlevents », a été créée en janvier 2018 au Théâtre Denise-Pelletier, dans une mise en scène de Claude Poissant.

    « Consentement »

    • Texte : Nina Raine
    • Mise en scène : Frédéric Blanchette
    • Traduction : Fanny Britt
    • Interprétation : Anne-Élisabeth Bossé, Patrice Robitaille, Marie Bernier, Véronique Côté, David Savard, Mani Soleymanlou, Cynthia Wu-Maheux
    • Conception : Mykalle Bielinski, Normand Blais, Marie-Renée Bourget Harvey, Julie Breton, André Rioux
    • Assistance mise en scène : Andrée-Anne Garneau

    DANS NOS ARCHIVES

    Impôt Professionnel : faire ses déclarations sans s’arracher les cheveux

    Impôt Professionnel : faire ses déclarations sans s’arracher les cheveux

    C’est bientôt le temps de l’impôt et le logiciel Impôt Professionnel a subi une petite mise au point pour sa version 2006. Denis Deschênes, qui a conçu la première version de (...)

    Suite