Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    CALENDRIER

    Statistiques publicitaires gonflées : Facebook aurait menti

    23 octobre 2018, 07h25
         |      Article rédigé par Alexis Gagnon.

    Une autre poursuite en recours collectif vise actuellement Facebook aux États-Unis, mais celle-ci ne concerne pas des failles de sécurité découvertes dans le réseau social format géant. C’est la colère des annonceurs qui, cette fois, s’abat sur la plateforme.

    Statistiques publicitaires gonflées : Facebook aurait menti Siège de Facebook à Menlo Park (Silicon Valley) .Photo: Austin McKinley sous licence CC

    La plainte n’est pas nouvelle : elle concerne le service de publicité vidéo, dont la portée et l’efficacité auraient été largement exagérées par Facebook. Le Wall Street Journal avait révélé en 2016 les mauvais calculs systématiques en matière de visionnements de publicité vidéo. C’est peu dire : les chiffres étaient gonflés de 60 à 80%. Facebook avait réagi en affirmant que le problème n’avait duré qu’un mois et était résolu. Un recours collectif a néanmoins pris forme.

    Les publicitaires qui sont derrière cette initiative judiciaire affirment maintenant, deux ans plus tard, que Facebook était au courant du problème depuis beaucoup plus qu’un mois lorsque l’article du WSJ a paru en septembre 2016. Des communications internes obtenues par la poursuite prouveraient que Facebook connaissait déjà, aussi loin qu’en juillet 2015, les grossières erreurs de calcul des visionnements vidéo. Certains totaux de visionnements auraient été gonflés de 900%, est-il allégué.

    Facebook a nié en bloc les nouvelles déclarations faites par la partie adverse, qui est réunie sous le parapluie de l’organisme d’industrie Digital Content Next.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité