Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! » présenté au Festival des films du monde ce week-end

    31 août 2018, 00h00

    Preview Enterprises GmbH & Co.Kg nous informe que »Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! », une oeuvre collaborative de Joachim Schroeder et Tobias Streck, sera présentée les 1er et 2 septembre prochains dans le cadre du Festival des films du monde de Montréal 2018.

    « Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! » présenté au Festival des films du monde ce week-end Anna, Karin Hanczewski.Photo: «Kill Me Today, Tomorrow I'm Sick!»

    Inspiré du vécu personnel du producteur/réalisateur/auteur Joachim Schroeder et de sa soeur alors qu’ils travaillaient pour l’OSCE au Kosovo en 2001, ce long métrage de style « docufiction » permettra à l’audience de revivre la situation complexe, tragicomique, désespérée et terrible par moments au Kosovo. « Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! » jette un regard révélateur sur les interactions entre les « internationaux » chargés de reconstruire la nation et une population locale tentant de joindre les deux bouts en cette période d’après-guerre. Basé sur des notes détaillées concernant des événements réels tirés du journal intime d’Henriette Schroeder – sœur de Joachim – le film démontre que la vérité dépasse parfois la fiction.

    Synopsis » : Une tragicomédie sur l’humanité – inspirée du journal intime d’une dénonciatrice. Pristina, 1999. L’OTAN a bombardé la Serbie. Les Albanais du Kosovo fêtent « leur victoire » sur les « oppresseurs serbes ». La haine entre les différentes ethnies grandit. La communauté internationale envoie des milliers de délégués venant du monde entier pour démocratiser le pays. La jeune allemande Anna, une idéaliste de toute part, est fière de pouvoir contribuer à l’établissement de la démocratie. Plaka, un incroyable débrouillard, fait partie des rapatriés après la guerre ayant un faible pour les Occidentaux et leur argent. De plus, Anna devient sa principale cible de séduction. Anna, quant à elle, comprend rapidement que ses collègues internationaux sont névrosés, ignorants, prétentieux, corrompus et ennuyés par la mission qu’ils portent à travers l’OSCE. Le pire d’entre eux est le Commandant Rhaci, un soi-disant combattant de la liberté kosovar, mais qui adore l’Occident. Il exploite le pays en faisant recours à des méthodes mafieuses. La vision du monde d’Anna est fortement ébranlée après avoir été témoin de violences nationalistes, ainsi qu’après s’être vu commettre une erreur fatale elle-même, une erreur dont Plaka sera complice. S’équipant d’armes mortelles, ces deux amis spéciaux risquent leurs vies pour mener une guerre pour l’humanité et contre l’indifférence – créant à la fois des ondes énergétiques positives et échappant aux ondes de choc négatives, bousculant le monde entier.

    Joachim Schroeder trouva sa source d’inspiration pour le film après avoir produit et réalisé « For Human Dignity » – une vidéo publicitaire pour l’OSCE – en 2001. Auteurs d’une multitude de séries et de films documentaires ou de type « docudivertissement » pour la télévision allemande, Schroeder et Streck n’en sont pas à leur première controverse. Streck et Sophie Hafner ont co-réalisé le documentaire « Chosen and Excluded : The Hate on Jews in Europe ». Ce film a causé tout un émoi lorsque WDR et Arte, deux chaines allemandes, refusèrent de le diffuser pendant plus de six mois ; elles décidèrent finalement de le présenter suite à sa diffusion sur le site Web du tabloïd BILD pendant une période de 24 heures. Il fut présenté au Wiesenthal Centre de Los Angeles en 2017.

    « Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! » met en vedette les acteurs allemands Karin Hanczewski dans le rôle principal d’Anna, une journaliste « internationale » nouvellement arrivée au Kosovo, et Carlo Ljubek dans celui de Plaka, un coureur de jupons charmeur de retour au Kosovo après un séjour en Allemagne qui désire faire fortune une transaction clandestine, une tromperie et une traduction erronée à la fois. Le célèbre satiriste allemand Sigi Zimmerschhied est le directeur adjoint de l’OSCE, le producteur/réalisateur/acteur américain Tommy Sowards joue le rôle du bourreau albano-américain méphistophélique et Boris Milovejevic – acteur en provenance de l’ex-Yougoslavie – se glisse dans la peau de Rhaci, le seigneur de guerre chaplinesque. Le tout est bonifié par une distribution talentueuse qui incarne les divers personnages – bien intentionnés et malfaisants – qui finissent par travailler pour des agences internationales. Elle assure également les rôles des habitants du coin qui exploitent les « internationaux » et qui, lorsqu’ils ne se payent pas leur tête, éprouvent du ressentiment envers eux. L’anglais représente 55 % de la durée du film alors que l’allemand compte pour 35 %. L’albanais et le serbe, quant à eux, se partagent la balance avec 5 % chaque.

    Réalisé par Preview Enterprises GmbH & Co.Kg, « Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! » fut financé par BR/Bavarian TV, SWR TV (Südwestrundfunk), la MfG, le BKM, l’IDM et la FFA.

    La première mondiale de « Kill Me Today, Tomorrow I’m Sick ! » aura lieu le samedi 1er septembre et le dimanche 2 septembre à 21 h au Cinéma Cineplex Odeon Quartier Latin, 350, rue Emery à Montréal dans le cadre du Festival des films du monde de Montréal 2018.

    DANS NOS ARCHIVES

    Qui sont les meilleurs auteurs de jeux vidéo en 2008 ? Et les nominés sont...

    Qui sont les meilleurs auteurs de jeux vidéo en 2008 ? Et les nominés sont...

    La Guilde des écrivains des États-Unis (Writers Guild of America - WGA) a dévoilé les noms des meilleurs scénaristes de jeux vidéo pour 2008. Reconnaissant la place des écrivains dans (...)

    Suite