Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Hubert Lenoir et Foé remportent le Prix Félix-Leclerc de la chanson 2018

    18 juin 2018, 09h55

    Hubert Lenoir se voit remettre dans le cadre du 30e des Francos de Montréal présentées par Bell en collaboration avec Loto-Québec, le Prix Félix-Leclerc de la chanson 2018, volet québécois. Côté Français, c’est Foé qui remporte le titre 2018. Il sera à découvrir dès cette année aux Francofolies de La Rochelle le 11 juillet à 18h.

    Hubert Lenoir et Foé remportent le Prix Félix-Leclerc de la chanson 2018 Hubert Lenoir.Photo: Courtoisie

    Le Prix Félix-Leclerc de la chanson vise à stimuler la création chez les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes et à encourager la production et la diffusion de la chanson francophone. Pour la 23e édition du prix, les Francos de Montréal s’associent pour une 9e année consécutive avec les Francofolies de La Rochelle. Ce partenariat entre les deux rives de l’Atlantique permet de soutenir le développement d’artistes québécois et français dont la carrière est en plein essor, tout en contribuant à maintenir des liens privilégiés entre ceux-ci.

    Un prix qui ouvre des portes

    Instauré en 1996, le Prix Félix-Leclerc est organisé par les Éditions Raoul Breton, le Groupe éditorial Musinfo Inc., la Délégation générale du Québec, les Francos de Montréal et les Francofolies de La Rochelle avec le soutien de l’OFQJ, la SACEM et des Éditions Raoul Breton. Chaque lauréat sera invité à prendre part, en 2019, aux Francos de Montréal (lauréat français) et aux Francofolies de La Rochelle (lauréat québécois). De plus, l’artiste québécois gagnant obtiendra une bourse de 2500 $ du Groupe Editorial Musinfo, un stage au Chantier des Francos avant son passage à La Rochelle et une bourse de 10 000 $ de Rythme FMcomprenant 5 000 $ en argent et 5 000 $ en soutien à la tournée et une bourse de 2 500 $ de la SOCAN. De son côté, le lauréat français recevra une bourse de 2 500 $ des Éditions Raoul Breton, éditeur français de Félix-Leclerc, une bourse de 2 500 $ de la SACEM et une bourse de soutien d’un montant de 400 euros par membre de l’équipe artistique, offert par l’Office franco-québécois pour la jeunesse.

    Hubert Lenoir

    S’il y a un buzz cette année au Québec, c’est bien pour Hubert Lenoir et son premier album « Darlène », décrit par son compositeur comme un opéra post-moderne. Âgé seulement de 23 ans, l’artiste à l’assurance flamboyante et originaire de Québec a un parcours musical déjà bien avancé, étant membre du groupe à succès The Season qu’il crée avec son grand frère à 14 ans. Loué par la critique et le public, Hubert Lenoir ne craint aucunement de prendre des dimensions inattendues avec sa musique, où il mélange les influences de soul, de rock progressif, de jazz et de rock psychédélique. Celui-ci prépare d’ailleurs un prochain projet pour la rentrée qu’il considère encore plus provocante que ce qu’il a déjà créé. Il va sans dire que cette star innée ne fait que débuter ce qui sera assurément une carrière magnétisante détruisant toutes frontières et normes confondues.

    Foé

    Une voix lourde et profonde, des textes personnels, Foé se livre brut, sans pudeur et ne laisse pas indifféremment. En français. À coup sûr. Des chansons composées au piano, écrites en anglais, puis en français. Dans l’intimité de sa pièce, Nicolas / Foé scande et chante comme si sa vie en dépendait. La casquette a laissé place à des mélodies hors sol heurtées de rythmiques digitales bricolées. Une musique totalement intemporelle, impudique et excitante. Des chansons vertigineuses que seul un jeune homme de son temps peut oser proposer. Quitte à sortir d’une chambre désormais bien trop petite pour le monde musical sorti de son imagination, Foé se prépare à traverser les différents océans de notre petite planète.

    Le jury

    Le jury québécois regroupant journalistes et représentants de l’industrie musicale et mis sur pied par les Francos de Montréal a arrêté son choix en tenant compte des critères suivants : originalité et qualité des textes et de la musique  ; pertinence de la démarche créative, maîtrise de la scène et qualité d’interprétation  ; potentiel de développement d’une carrière sur les plans national et international  ; contribution au renouvellement de la chanson francophone. Le jury québécois est composé cette année de Philippe Papineau (Le Devoir), Éric Parazelli (SOCAN), Olivier Robillard Laveaux (ICI Radio-Canada Première), Nicolas Tittley (journaliste et chroniqueur culturel) et Émilie Côté (La Presse).

    Le jury français, coordonnée par les Francofolies de La Rochelle, lui aussi composé de journalistes et acteurs de l’industrie musicale s’est prononcé à partir de cinq artistes : Shelmi, Foé, Voyou, Hyacinthe et Catastrophe, tous soutenus par le dispositif du festival le Chantier des Francos, ces artistes répondant aux critères d’âge, de répertoire francophone et d’avancée professionnelle. Le jury se composait de Eric Cornet (France Télévisions), Gabrielle Tuloup (Le 1), Antoine Dabrowski (Tsugi Radio), Patrice Demailly (Libération) et Rachel Cartier (Deezer France).

    Le talent récompensé

    Chaque année, le Prix Félix-Leclerc de la chanson permet à deux lauréats, l’un du Québec et l’autre de France, de se faire connaître outre-Atlantique. Le lauréat québécois Hubert Lenoirmontera donc sur scène lors de la 35e édition des Francofolies de La Rochelle, qui se déroulera en 2019. Foé quant à lui se rendra à la 31e édition des Francos de Montréal, en 2019 également. Rappelons que pour être admissibles, les candidats doivent avoir un répertoire majoritairement composé de pièces originales et francophones et avoir au moins un disque à leur actif.

    Hubert Lenoir succède à Klô Pelgag (2017), Safia Nolin (2016), Salomé Leclerc (2015), Philémon Cimon (2014), Karim Ouellet (2013), Marie-Pierre Arthur (2012), Bernard Adamus (2011), Damien Robitaille (2010), Alexandre Désilets (2009), Catherine Major (2008), Thomas Hellman (2007), Karkwa (2006), Vincent Vallières (2005), Pierre Lapointe (2004), Yann Perreau (2003), Stefie Shock (2002), Loco Locass (2001), Daniel Boucher (2000), Mara Tremblay (1999), Lili Fatale (1998), Sylvie Paquette (1997) et Marie-Jo Thério (1996).

    Outre Hubert Lenoir, neuf autres artistes québécois ont eux aussi retenu l’attention lors de cette 23e édition du Prix Félix-Leclerc de la chanson : AMÉ, Andréanne A. Malette, Claude Bégin, Corridor, Émile Bilodeau, FouKi, Pierre-Hervé Goulet, Roxane Bruneau et Sara Dufour.

    Foé succède à Juliette Armanet (2017), NORD (2016), Radio Elvis (2015), Feu ! Chatterton (2014), Hippocampe Fou (2013), Ben Mazué (2012), L (2011), Robin Leduc (2010), Alexis HK (2009), Imbert Imbert (2008), MeLL (2007), Agnès Bihl (2006), Nicolas Jules (2005), Amélie-les-crayons (2004), Fred (2003), Bertrand Louis (2002), Miro (2001), Mickey 3D (2000), Rachel Des Bois (1999), M (1998), Clarika (1997) et Pascal Mathieu (1996).

    Les Francos de Montréal et les Francofolies de La Rochelle tiennent à remercier chacun des participants, tous les membres du jury, de même que les Francofolies de La Rochelle, les Éditions Raoul Breton, le Groupe Éditorial Musinfo inc., La SOCAN, la SACEM et l’OFQJ.

    Les festivaliers pourront assister au spectacle du lauréat français de l’an dernier, Juliette Armanet, le 14 juin à 19 h 30 à L’Astral (série Tout en chanson La Presse+).

    Quant à la lauréate québécoise 2017, Klô Pelgag, elle montera sur la scène des Francofolies de La Rochelle le 15 juillet 2018.

    DANS NOS ARCHIVES

    Un fort taux de roulement dans les studios de jeux vidéo

    Un fort taux de roulement dans les studios de jeux vidéo

    La deuxième édition de l’« Enquête de rémunération globale de la main-d’oeuvre en TIC », menée par TECHNOCompétences et Normandin Beaudry, examine 89 emplois repères, dont 30 (...)

    Suite